(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire, Stéphanie Pélerin (Mazarine)

chronique presque jolie presque jeune de nouveau célibataire stéphanie pélerin mazarine banner

A la base, c’est une histoire banale : Ivana se retrouve larguée par son Baptiste après huit années de vie commune. Pourtant, Ivana va vivre des expériences éprouvantes avant de se rediriger vers une vie… normale.

La fraîcheur de l’été…

Ivana est une femme, à peine trentenaire, jolie et qui ne le sait (croit) pas. Elle vit sa routine avec son prince charmant, Baptiste, qu’elle épice de temps à autre pour éviter de tomber dans l’ennui. Toutefois, Baptiste ne peut plus lui mentir et lui avoue (après une tentative de réveil coquin) qu’il n’imagine plus leur futur ensemble (après huit années de vie de couple). Ivana accuse le coup et tente de paraître face à ses collègues.

Le professeur de sport le plus sexy du collège-lycée où Ivana enseigne déjoue ses manœuvres et découvre le pot-au-rose en quelques secondes. Le sportif est aussi nommé le plus bavard et fait porter les commérages. Jamais deux sans trois. Ivana s’inscrit sur un site de rencontres. Avec sa beauté et sa poésie, les rencontres se multiplient… sans qu’elle ne réussisse à trouver chaussure à son pied.

chronique presque jeune presque jolie de nouveau célibataire stéphanie pélerin

… apporte son lot d’expériences

Stéphanie Pèlerin est une professeure de français dans la banlieue parisienne, comme son personnage. L’histoire d’Ivana semble fortement inspirée de faits réels et actuels, si ce n’est de l’histoire de l’auteure elle-même. La plume est travaillée et rafraîchissante, deux arguments inéluctables pour emmener le livre en vacances (voire le lire pendant les transports). Les écrits vous attendriront (tout le monde a déjà vécu une rupture) et vous feront rire (les élèves maudissent notre langue).

Les éditions Mazarine sont restées dans leurs classiques, au niveau de la mise en page du livre. Aucune frivolité n’apparaît, au contraire du style. Dommage, cela aurait pu ajouter une dose de fraîcheur supplémentaire. La sobriété l’emporte et suffit à porter l’auteure. Mazarine fait un effort écologique en acceptant la publication sur papier en fibres recyclées, ce qui lui permet de réduire son empreinte tout étant présent sur le marché du livre papier.

Publicités

2 réflexions sur “(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire, Stéphanie Pélerin (Mazarine)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s