Lunes d’ivoire, Julie Eshbaugh (Pocket Jeunesse)

chronique Lunes d’ivoire Julie Eshbaugh Pocket Jeunesse fantasy service presse banner

Mya et Kol sont transis de froid et coupés du monde, au fond d’une grotte. Comment vont-ils survivre ?

Les lunes de la rencontre

Kol est un jeune adulte du clan Manu. Il s’est éloigné de son clan, afin de s’isoler à la recherche d’abeilles. Lorsqu’il en aura trouvé une, il pourra la suivre, attendant qu’elle rejoigne une compère puis une autre, jusqu’à qu’elle rentre à la ruche pour nourrir le nectar de miel. Pendant sa recherche, son frère cadet, Pek, court lui annoncer qu’un bateau conçu dans un seul tronc vient de débarquer.

Mya est également une jeune adulte, mais provient du clan Olen. Elle est venue avec son frère, le Haut Sage Chev, dans le bateau à la rencontre du clan Manu. Accueillis par le Haut Sage du clan Manu, comme le veut la tradition, ils partent en chasse de mammouth pour se nourrir. Toutefois un incident arrive : Kol est poursuivi par un tigre et protégé par les contreforts, il lève sa lance contre Mya, sans la lancer. Un même incident était arrivé cinq années plus tôt, il y a eu deux morts. Cette fois, personne n’est blessé mais les mémoires restent et reviennent.

chronique Lunes d’ivoire Julie Eshbaugh Pocket Jeunesse fantasy service presse

L’ivoire de la noblesse

Julie Eshbaugh est une artiste du 7e art. Elle adore se poser derrière la caméra et diriger les acteurs que ce soit dans des mini-films ou des web-séries. L’autrice a d’ailleurs cartonné aux Etats-Unis avec une web-série pour adolescents, sortie en avant-première sur Youtube. Lunes d’ivoire est son premier roman, le second Obsidian and Stars (la suite de Lunes d’ivoire) vient de sortir aux Etats-Unis et le troisième est en cours d’écriture pour 2019.

Je tenais encore à remercier Pocket Jeunesse pour ce cadeau. Je ne pensais pas que j’allais être aussi passionnée par cette aventure. Le roman est vivant, envoûtant et redonne du sens au monde. On ne sait pas précisément si l’on est dans le passé ou dans un futur post-apocalyptique (sans technologie, où les mammouth vivent à nouveau) et ce point renforce notre sentiment de découverte. L’autrice nous partage des ondes positives, de bonheur et de compréhension (même face à la haine). La violence n’est pas la solution et le discernement de chacun influe sur les décisions et les actes à mener. L’histoire de Kol et Mya est sympa et attachante, mais vous resterez lire ce roman pour la plume de l’autrice.

Publicités

Kayane : Parcours d’une e-combattante, Marie-Laure Norindr et Florent Chastel (404 éditions)

Machronique Kayane Parcours d’une e-combattante Marie-Laure Norindr Florent Chastel 404 éditions fantasy fantastiquelgré mes multiples tentatives, je n’arrive pas à vous faire une chronique au format classique de ce livre, certainement parce qu’il s’agit d’une autobiographie, mais aussi parce qu’il me touche.

Kayane est le pseudonyme de Marie-Laure Norindr. Ok, mais qui est-ce ? Kayane ou Marie-Laure, comme vous voudrez, est une joueuse professionnelle de jeu vidéo sur des jeux de combat. Sa licence préférée est Soul Calibur. Elle a commencé les tournois et conventions à l’âge de huit ans. A la fin des années 90, début des années 2000, elle a mal (voire très mal) été accueillie par les joueurs, qui avaient le double, voire le triple, de son âge et qui galérait un max pour réussir à lui descendre ne serait-ce qu’un peu sa barre de vie. Ils ont eu beau l’accuser de tricheries ou l’insulter, Kayane continuait de s’entraîner avec ses frères aînés (en l’absence de leurs parents) et de faire monter sa cote. Même si elle n’arrive pas à remporter les trophées, les victoires ultimes, elle considère ses échecs comme des nouveaux challenges, afin de mieux réussir la prochaine fois. Son palmarès est très impressionnant. Pas grave de perdre, mais l’important est de tout donner.

Aujourd’hui, elle utilise ses connaissances, son expérience et son bagout pour faire en sorte que l’Etat prenne en considération l’e-sport, et pas seulement pour que l’Etat capitalise un maximum (le jeu vidéo a plus de revenus que le cinéma). Il faut que les joueurs (quelque soit leurs niveaux), les sociétés de production, de distribution, etc., toute la chaîne du jeu vidéo doit être mêlée pour que la reconnaissance de l’e-sport soit communautaire.

Neogicia Tome 3 – Contagion, Fabien Fournier (Olydri)

chronique Neogicia Tome 3 Contagion Fabien Fournier science-fiction fantasy Noob banner

Saly Asigar reprend sa vie normale, après son enlèvement de Memoria à Glacesang (dans le camp de la Coalition). Sa troisième année d’études dans l’école prestigieuse commence.

Virus

Quand vous êtes étudiant au sein de l’école Memoria, vous avez souvent besoin de déstresser, de vivre et de faire tomber l’adrénaline. Pour ça, rien de mieux que de se diriger vers la boîte de nuit la plus proche de l’école et s’éclater sur la piste de danse. Saly et ses camarades se sont promis de ne plus y aller – enfin, tant que leurs vies restent gérables. C’est le dernier jour de vacances avant la reprise des cours pour leurs troisièmes années de formation et ils comptent bien le vivre jusqu’au bout de la nuit, même s’ils seront fatigués pour suivre correctement les enseignements.

La formation commence fort, comme ils s’y attendaient. Loreley développe sa force et sa détermination de plus en plus. L’Empereur Lucans semble avoir trouvé une explication à ses résultats. Il pense que le psychisme de Saly est tellement développé et leur relation si particulière font qu’ils influent sur Loreley, et sur le reste du groupe aussi. Seulement un fléau se répand dans la ville de Centralis. Certains néogiciens semblent attraper un virus, qui les font saigner abondement en interne. L’analysium n’arrive pas à trouver ne serait-ce qu’un point commun entre les différents cas. Lors d’une course, Loreley s’arrête soudainement. Saly ne comprend pas son comportement puis la voit se mettre à saigner.

chronique Neogicia Tome 3 Contagion Fabien Fournier science-fiction fantasy Noob

Epidémie

Fabien Fournier n’est autre que le créateur de Funglisoft. Vous connaissez peut être mieux son entreprise sous le nom d’Olydri. L’inventeur du webmedia Noob ne tarit pas d’idées. L’auteur est en train de finir sa conceptualisation de la 3e phase de la série, tout en prenant des notes pour la 4e phase ensuite. Son nouveau record d’Europe de crowdfunding lui donne des ailes (plus grandes que celles des Sources).

Pour les non-adeptes de la web-série, le principal est de s’amuser. Neogicia n’est pas aussi humoristique : premièrement, parce que le rôle de l’héroïne – Saly Asigar – a été pensé pour la femme de l’auteur et deuxièmement, parce que vous êtes directement impliqué dans les romans Neogicia avec l’utilisation de la première personne du singulier. Dans ce tome, le recordman s’est pris au jeu et vous envoie chez l’ennemi pour vous torturer l’esprit. Reste à savoir ce que l’auteur va nous imaginer pour la suite de la formation de Saly.

Aetherna Tome 1 – L’émissaire de l’au-delà, Guilhem Méric (J’ai lu)

chronique Aetherna Tome 1 L’émissaire de l’au-delà, Guilhem Méric J’ai lu science fiction fantasy banner

Chayton a un pouvoir spécial, mais il ne le sait pas encore. C’est seulement à l’âge adulte qu’il en comprend conscience : il a la possibilité d’entendre parler les morts.

L’émissaire médicalisé

Chayton est un jeune adolescent. Il aime consacrer sa vie à la peinture. Sa vie d’artiste le met à l’écart des personnes de son âge. Lorsqu’il entend qu’une réunion de famille – au grand complet – est en train de se réaliser, il s’enferme dans sa chambre, attrape son lecteur MP3 et tente de se concentrer. Tout en sachant que la tâche sera difficile, il donne le change à son père quand celui-ci lui demande de rejoindre tout le monde. Chayton refuse, préférant se donner à sa passion et espérer que ce moment délicat passe le plus rapidement possible. Toutefois, après s’être énervé de la situation et balancer son Royal Aircraft dans le mur, un léger bruit de moteur le réveille au cours de la nuit. Le Royal Aircraft semble réparer et tourner sur lui-même tout seul, sans force visible. Chayton s’approche davantage et une abeille le plante son dard dans l’œil.

Chayton a rejoint la clinique Saint-Aimée d’Assise, dès la fin de ses études. Au sein du service d’unité des soins paliatifs, Chayton passe sa première journée avec son nouveau responsable : Franz Sparck – le fils de l’homme ayant financé la construction du service – nouvellement promu infirmier en chef. Chayton souhaite remplir son rôle d’auxiliaire de vie, accompagnant les personnes en fin de vie. Franz prend son travail au pied levé. Pourtant, Chayton va devoir coordonner son nouveau poste avec sa découverte d’entendre parler les morts.

chronique Aetherna Tome 1 L’émissaire de l’au-delà, Guilhem Méric J’ai lu science fiction fantasy

L’émissaire artistique

Guilhem Méric est un fervent artiste. Passant de l’illustration à la musique, il compose Isabelle et le roi (qui est monté au Trianon et au Palais des Glaces). Il retourne à ses sources, tout en prenant en compte son évolution et se dirige vers l’infographie et l’écriture. Vous aurez peut être entendu parler de lui avec Myrihandes, une saga fantaisie financée avec Ulule au cours de l’année 2017.

Les éditions J’ai lu ont bien été inspirées de saisir le début de la série Aetherna. Vous vous sentirez vivre plus que jamais, que ce soit en plein milieu de la lecture, ou après l’avoir terminé. Ce premier tome est l’un de ces livres que l’on a besoin de lire sur plusieurs jours et à plusieurs reprises, pour s’en imprégner davantage à chaque fois. Chaque détail vous fascinera, telle l’abeille partageant les communications des morts. La science-fiction fantaisie est enthousiasmante, envoûtante et revigorante.

Keleana Tome 2 – La reine sans couronne, Sarah J. Maas (Le livre de poche)

chronique keleana tome 2 la reine sans couronne sarah j maas le livre de poche fantasy série banner

Vous vous souvenez de Keleana, l’assassineuse la plus performante de toute l’Erilea ? Après être devenue champion du roi, elle cherche un moyen pour s’échapper des griffes de son donneur d’ordres et par la même occasion, comprendre comment il réussit à véhiculer autant de pouvoirs.

La reine des assassinats

Cela fait deux mois que Keleana est devenue le champion du roi et celui-ci l’envoie opérer sur ces divers ennemis pour les éliminer tout aussi simplement qu’il donne ses ordres à la jeune et talentueuse assassineuse. A peine revenue de son dernier périple, Keleana rapporte les preuves au roi de l’exécution de son contrat. Les têtes, mains et bijoux de Lord Nirall et de sa femme se retrouvent sur la table de conseil sans autre préambule que l’arrivée de leur bourreau.

Fort ravi de son travail, le roi annonce qu’il a eu vent d’un groupe rebelle au sein de Rifthold, la ville au pied du château et lui demande de se charger d’Archer Finn. La conspiration contre le roi monte en puissance et Archer semble en tenir le contrôle. Keleana se souvient encore de l’amour qu’elle pouvait lui porter lorsqu’elle était plus jeune. La mission se complique, d’autant plus qu’elle est observée par Chaol – qui est ravie de la voir et de la retrouver au château pour quelques temps –, par Dorian – qui ne peut s’empêcher de penser à la relation qu’il a eu avec pendant le championnat – et par Nehemia – qui reste que son pays devienne libre à nouveau.

chronique keleana tome 2 la reine sans couronne sarah j maas le livre de poche fantasy série

La couronne des sentences

Sarah J. Maas est l’une des auteurs la plus connue par FictionPress (la plus vendue aussi). Lorsqu’elle publie pour la première fois sur le site, elle n’a que seize ans. Quinze ans plus tard, sa série a fait le tour du monde (pour la plus grande joie de Bloomsbury, aux Etats-Unis et de La Martinière et Le livre de poche, en France). Reste à savoir si une adaptation cinématographique ou sous forme de jeux vidéo est en cours de préparation, l’un comme l’autre pourrait être très intéressant.

Dans le premier tome, vous découvriez l’assassineuse Keleana. Le décor est planté, les diverses aventures peuvent commencer. Dans ce deuxième tome, les manipulations courent dans tout le château de manière très étudiées (limite trop) pour un réalisme au plus fort, puisque les évènements sont imaginés à partir d’éléments réels. Ce deuxième tome pourrait se terminer une bonne cinquantaine de pages avant. L’auteure commence son introduction au troisième tome. La description est tellement intense que l’on a tout de suite envie de continuer l’histoire et l’aventure auprès des personnages de Chaol, Keleana et Dorian. Même en connaissant cette future entrée en matière, vous restez à vous demander comment la romancière va-t-elle finir cette fiction et dans quels états seront ces personnages.

Ash & Vanille – Les guerriers du Lézard, Sosthène Desanges (Les trois chouettes éditions)

chronique Ash & Vanille Les guerriers du Lézard Sosthène Desanges Les trois chouettes fantasy banner

Wapa se réveille en sursaut. Le silence règne dans tout le clan, alors qu’il devrait être en effervescence.

Un jour, je serai guerrier

Wapa est l’un des seuls du Clan à avoir l’autorisation de se lever après l’aurore, et même de dormir autant qu’il le souhaite, car il est jugé trop petit pour participer aux activités. Dès son réveil, il sent qu’aujourd’hui n’est pas une journée comme les autres, car un silence s’est étalé sur tout le clan. Wapa sort de la couche. Une femme vient à sa rencontre et lui demande d’y retourner et d’y rester pour le rester de la journée.

Wapa n’a que faire, il veut savoir ce qu’il se passe et pourquoi les hommes ne sont-ils pas en train de rentrer de la chasse. Wapa rentre manger puis prend la tangente en souhaitant découvrir ce qu’il se passe. Il découvre son grand frère en armure, alors qu’il n’est pas encore autorisé à la porter. Toutefois, celui-ci lui assure qu’il a désormais le droit car, c’est le jour des mariages et que Fleur de Banane, jeune veuve et seule célibataire, va se marier avec lui.

Le sorcier n’a plus toute sa tête. Tout le monde au Clan pense qu’il est devenu fou. Surtout depuis que la petite Meduse l’a rejoint. Cette enfant a seulement quatre ans… depuis trente ans. Elle semble affecter le sorcier. Celui-ci ne reconnaît plus les personnes de sa famille, de son clan. La rumeur coure qu’il aurait changé quelqu’un en animal. Vu sa position stratégique, les chefs de Clan ont tenté de parer à son incapacité. Mais cette fois, ils ont besoin qu’il soit en pleine possession de ses moyens. Ils ont besoin de lui pour décider de l’avenir de Fleur de banane.

chronique Ash & Vanille Les guerriers du Lézard Sosthène Desanges Les trois chouettes fantasy

Un jour, je serai auteur

Sosthène Desanges est un auteur de longue date mais, sur d’autres supports. Il a déjà scénarisé plus d’une dizaine de bandes dessinées, en se liant toujours avec des amis. Lorsque le (futur) romancier se jette dans un projet, c’est en y mettant tous les moyens pour aider à sa concrétisation. Après une dizaine d’années, Sosthène Desanges termine (enfin) son roman et publie le début de Ash et Vanille.

Un roman fabuleux et fantastique. Il est possible que vous soyez un peu dérouté au début. Premièrement, vous allez vous retrouver plonger directement avec le clan et toute sa population. Deuxièmement, vous aurez le point de vue de tous les personnages qui vont marquer l’histoire. Aborder Ash et Vanille se révèle un peu compliqué, mais pas irréalisable. D’autant plus, vous allez adorer l’aventure que mène nos héros ensuite. Je ne vous en dis pas plus pour que les surprises agissent aussi bien sur vous. Le livre est à recommander à tous les enfants (y compris ceux qui ne veulent pas vieillir).

Warcross, Marie Lu (Pocket Jeunesse)

chronique warcross marie lu pocket jeunesse science-fiction fantasy série banner

Emika est une jeune femme de 18 ans. Son père est mort suite à un cancer pendant son enfance, en la laissant avec le plein de dettes.

Le jeu de la réalité

Emika se retrouve en foyer, mais elle n’a plus aucune joie de vivre. Son père allait chercher des fleurs du jour de pluie, pour rendre la journée plus lumineuse. Emika sèche les cours et ne s’intéresse plus à rien. Jusqu’au jour où elle entend parler du révolutionnaire Hidéo, suivi de son interview. Hidéo est un jeune adolescent à l’époque et il a trouvé le moyen de créer des lunettes de réalité virtuelle, où la frontière entre réalité et virtuelle n’existe plus (sauf si vous relirez les lunettes). Vous pouvez combattre un dragon en plein New York ou simplement vous dorer la pilule à Tahiti.

Comme tous les jeux, il y a la partie agréable et la partie moins charitable, où les hackeurs et craqueurs cherchent à monnayer leurs actes (retrouver les endettés, exécuter des contrats, faire évoluer la politique…). Emika n’est pas seulement une jeune femme dans ce monde. Le jour de l’interview d’Hidéo, elle a repris goût à la vie, à chercher des solutions, à commencer par résoudre les problèmes de programmation que son exercice lui imposait. Elle est devenue hackeuse pour résorber ses dettes. Et alors qu’elle trouve un moyen de voler un objet unique en plein match d’exhibition mondial de Warcross pour terminer de combler ses dettes et factures, Emika se retrouve dans le jeu et fait bugger Warcross.

chronique warcross marie lu pocket jeunesse science-fiction fantasy série

Le jeu de la vérité

Marie Lu a commencé sa vie en Chine, où elle a vécu pendant cinq ans. Ces quelques années sont restées ancrer dans sa mémoire et aujourd’hui, elle nous en sert une petite part dans sa nouvelle série. L’enfant est ensuite allée aux Etats-Unis, puis elle a grandi dans les jeux vidéo jusqu’à en créer. La conception et la programmation n’ont pas de secrets pour elle et c’est bien grâce à ses ingrédients que l’auteure lâche les jeux vidéo pour trouver la plume et débuter sa nouvelle carrière.

La maison d’édition Pocket Jeunesse savait à quoi s’attendre en prenant Marie Lu comme nouvelle autrice. La qualité de l’auteure n’est plus à démontrer. Marie Lu, déjà connu mondialement pour sa série Legend, présente sa nouvelle série Warcross. La réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et la réalité augmentée n’arrivent pas à faire de bons en avant car elles font peur, elles sont tout de même l’avenir et peuvent être contrôlées. L’autrice nous marque son originalité et fait tomber les pièges, tels les jeux vidéo ; Emika, une jeune femme hackeuse ; le DarkWeb, pas seulement un endroit où l’on peut croiser tueur et terroriste. Cette entrée en matière va vous donner des frissons et va vous envoûter, comme un véritable jeu vidéo.