Mes 7 ex, Sandra Lemoing

chronique mes 7 ex sandra lemoing autoedition chicklit banner

Vous êtes une femme banale parmi toute la population féminine, et pourtant vous rêvez d’une simple chose : rencontrez un homme tout aussi normal.

Des ex à la pelle

Juliette est une femme de 32 ans, parisienne depuis ses études universitaires. Elle travaille en tant qu’hôtesse d’accueil, où sa prouesse de chaque jour est d’éviter est de ne pas dire sa façon de penser à tous les clients puisque les bonjour et merci passent trop souvent à la trappe. Heureusement, elle peut compter sur ces deux amies : Charlène, qui est jolie et lesbienne, et Sophie, qui enchaîne les plans cul et se moque des hommes qui lui propose un autre type de relation.

Juliette, elle, n’est pas aussi chanceuse dans ces relations avec le sexe opposé. Elle cherche une relation stable avec un homme normal mais les bars parisiens n’aident pas. Sous le conseil de ses deux amies, elle va revisiter ses ex et tenter de voir s’il est possible de construire une relation avec l’un d’entre eux. Les recherches commencent par Bruno, son petit-ami de collège où les rendez-vous se faisaient sur les canapés du CDI et MSN, continuent par Thomas, le musicien inepte à la technologie, ou encore les sites de rencontre.

chronique mes 7 ex sandra lemoing autoedition chicklit

 

Des ex humains

Sandra Lemoing est déjà passée sur le blog, alors vous devez lire ces autres romans. La romancière garde sa touche et c’est à la limite de la désinvolture que l’on voit sa passion manifeste pour ce format. Ces livres sont à son image : joueuse, marrante et humaine.

L’autrice n’hésite pas à sortir quelques fantômes et bombes du placard. Les ex sont toujours à prendre avec des pincettes. Et pourtant, vous pourrez rire, pleurer et revivre des moments de votre propre expérience. Que ce soit à l’heure de MSN et du modem avec ces cris stridents ou celui du Tinder et de la connexion sans fil instantanée, les relations restent toujours aussi compliquées et sentimentales.

Publicités

Chroniques d’une princesse machiavélique, Lily B. Francis

chroniques d'une princesse machiavélique Lily B Francis banner

Agnès est née sous la bonne étoile : riche, magnifique et intelligente. Il ne lui manque que l’amour…

Une princesse fragilisée

Les parents d’Agnès sont riches et possèdent une industrie de vêtements de luxe. La famille Thomson-Shirt est connue dans le monde pour sa collaboration avec la famille Rolland. Ensemble, ils ont construit leur société. Elle prospère le temps pour leurs enfants de terminer leurs éducations pour reprendre les rênes de l’entreprise anglaise.

Agnès est ravissante dans tout ce qu’elle porte. Elle termine ses études avec son meilleur ami depuis qu’il a débarqué dans sa vie, après une sombre histoire. Phoebus Rolland est le fils non-légitime de son père. Il aurait pu vivre avec ça, et tenter de vivre dans le Canada avec sa mère, mais son père en a décidé autrement. Après ces quelques années d’amitié, Phoebus voit le bout du tunnel avec sa petite-amie Esméralda. Agnès vient de casser avec William car, elle a enfin compris qui elle aime depuis toutes ces nombreuses années : Phoebus. A l’heure où leur relation est totalement remise en question, Phoebus pense à stabiliser sa vie avec Esméralda.

chroniques d'une princesse machiavélique Lily B Francis

Une princesse stabilisée

Lily B. Francis commence à écrire son histoire pendant ses années lycée. Ses passions lui permettent de renforcer son roman, à lui donner plusieurs approches : l’écriture, la lecture, l’art et l’histoire. Quinze années plus tard, elle reprend enfin sa plume pour apaiser son personnage dans ses chroniques. L’autrice écrit également quelques poèmes et nouvelles.

Si vous voulez être surpris, attaquez ce roman comme s’il s’agissait un chick-lit « normal ». L’autrice vous présente un triangle infernal qui se transforme en quatuor, et ce n’est vraiment plus la même histoire que l’on trouve dans le point relais avant de monter dans le train. L’amour est certes ultra-présent et il en est tout autant de l’amitié. Notre société actuelle est bien représentée, vous ne serez pas dans un monde parallèle où tout est fait de paillettes. Cette histoire de lycée qui s’intensifie avec le temps n’est autre qu’une histoire d’amour des plus réalistes.

#LoveRead : La Passe-Miroir 2 – Les disparus du Clairdelune, Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse)

chronique la passe miroir 2 Les Disparus du Clairdelune christelle dabos gallimard fantasy banner

Ophélie commence à peine à comprendre les rouages de la Citacielle. Pourtant, elle ne veut pas rester dans les jupons de Berenilde ou derrière son fiancé, Thorn.

Un mariage polaire

Ophélie se retrouve présentée à la Citacielle contre le gré de son fiancé et de sa protectrice. Mais elle n’a plus confiance en celui qu’elle croyait coincé, comme elle, entre les Doyennes et la famille. Thorn officialise les présentations devant l’esprit de famille. Ophélie s’octroie le titre de vice-conteuse auprès de Farouk. Un poste qu’elle devra tenir avec et contre toutes les favorites.

Berenilde tient fièrement sa place avec son bébé à venir, et la protection qu’elle doit déployer autour de Thorn et Ophélie. Sa source d’énergie semble inébranlable et inépuisable. Pourtant, quand sa grossesse devient trop importante, elle n’hésite pas à s’éloigner de Farouk et d’assumer les conséquences qui ne manqueront pas de suivre. De plus, des disparitions de hauts personnages s’entassent à la Citacielle et il devient impossible de circuler avec les gendarmes à tous les carrefours.

chronique la passe miroir 2 Les Disparus du Clairdelune christelle dabos gallimard fantasy

L’entre deux pôles

Christelle Dabos n’est plus une femme à présenter. Elle inspire tellement ses lecteurs qu’elle a du mal à suivre le fil sur les réseaux sociaux. Les #teamThorn et #teamArchibald s’affrontent aussi cordialement qu’à la Citacielle et c’est un véritable bonheur de voir que la cour se déroule autrement qu’en « Hé ! Mad’moiselle ! ». Ces deux personnages forts ne sont pas infaillibles et c’est ce qui font leurs charmes, chacun à leur manière.

Entre le Cold Winter Challenge (de Margaud et Moody) et le challenge Passe-miroir (de Bulledop), l’hiver a été rempli de jaune, de bleu et de doré. Je dois dire que je m’étais aussi réservée ce roman pour ma saison préférée avec mon plaid et un thé bien chaud.

Quelques jours avant le salon de Montreuil, les éditions Gallimard et l’auteure ont tenu à nous rassurer et nous avertir que le troisième tome venait de passer à la correction. Nous pouvons donc l’espérer pour l’année 2017. L’engouement et le dénouement de l’histoire va encore envahir la Toile.

Restez connecté

Ma chronique sur le premier tome
◈ Acheter le deuxième tome chez Amazon, Fnac et Google
L’évènement Passe-miroir
Mon bilan du Cold Winter Challenge

Noël, mon milliardaire et moi, Rose M. Becker (Addictives)

chronique noel mon milliardaire et moi Rose M Becker Addictives chick-lit banner

Mary Ellingson est une inconditionnelle de Noël. Alors quand elle rejoint sa famille, les fêtes envoûtent tout et tout le monde. Mais une petite tâche vient s’incruster dans ce magnifique paysage.

L’idylle de Noël

Mary s’émerveille à l’annonce de décembre, des fêtes, des flocons de neige et de la magie de Noël. Au contraire, Harrison Cooper serait bien resté chez lui. Il n’aime pas tout cela. Il rentre dans le Montana, uniquement pour faire plaisir à sa famille. Enfin, surtout à sa grand-mère Serena, et on peut dire qu’elle sait extrêmement bien manipuler les évènements comme elle le souhaite.

Quand Mary et Harrison se rencontrent, c’est sans conteste une catastrophe. Mais les voilà tous les deux invités à la fête de Serena et celle-ci n’accepte une mésentente pendant la période des fêtes, alors ils vont devoir se supporter, quoi qu’il advienne.

chronique noel mon milliardaire et moi Rose M Becker Addictives chick-lit

La joie de Noël

Rose M. Becker consacre sa vie à l’écriture depuis toujours. Sa sensibilité et son amour des mots ressortent dans ses personnages. Ils expriment ses émotions, ses sentiments qui bouleversent l’histoire de son roman. Les lecteurs sont envoûtés par la tendresse des personnages et de l’auteur.

Les éditions Addictives ont trouvé une plume intrigante, touchante et entêtante. La petite française s’est engagée directement pour une série de trois tomes sur Noël, mon milliardaire et moi. La réussite est au rendez-vous et la fête se poursuit.

Lui, moi et le bébé, Lola Dumas (Addictives)

chronique lui moi et le bébé lola dumas chick lit addictives banner

Leonie n’est pas une féministe extrême mais elle aimerait que l’on reconnaisse son droit d’existence dans la famille, ainsi qu’en tant que mécanicienne accomplie. Mais sa vie de femme et professionnelle est difficile d’être admise.

La femme n’est pas un objet

Leonie a beaucoup de mal d’être prise au sérieux par ses frères et son père. Sa mère fait souvent en sorte de ne pas devoir se mêler de ce conflit, pensant que sa fille a assez de convictions en elle pour réussir à exprimer ses opinions toute seule. Ce qui est très souvent le cas, mais là, Leonie va avoir besoin d’elle.

Le frère de Leonie est malade et celle-ci doit le remplacer en tant que chauffeur. Le client est Jesse Franklin, le milliardaire aka le plus gros client de l’entreprise familiale. Leonie a l’autorisation exceptionnelle de prendre la Rolls Phantom pour transporter M. Franklin. Seulement, quand elle passe le récupérer, une assistante lui remet un bébé dans son siège auto super compliqué.

chronique lui moi et le bébé lola dumas chick lit addictives

La femme et l’homme ne sont que compromis

Lola Dumas met en avant son point de vue de féministe, tout en rappelant qu’il faut travailler les compromis. Son travail est hors du commun et fait penser aux périodes de fêtes avec tous ces arrangements entre les personnages principaux. Sa plume est facile et agréable. Sa collection Lui, moi et le bébé est aussi enthousiasmante qu’un conte de noël.

Le noël de Bree Linten, Richard Arlain

Bree Linten rentre dans sa famille pour les fêtes de fin d’année. Elle n’est pas à sa place dans ce monde de fêtes, d’enfants et de jugements.

Un noël intergalactique

Bree Linten est une journaliste intergalactique. Elle n’est pas seulement journaliste sur sa planète, elle est aussi devenue conseillère pour une autre galaxie auprès de la reine. Elle occupe ces fonctions très importantes depuis peu de temps et sa famille a du mal à s’y habituer. Bree est devenue une inconnue sur sa planète mère. Sa sœur voudrait la savoir amoureuse d’un homme et souhaitant des enfants. Mais Bree ne veut qu’une chose : repartir, rejoindre la reine et organiser les troupes pour préparer la future attaque.

chronique le noel de bree linten richard arlain chick lit

Un noël segmenté

Richard Arlain est un auteur segmenté. Il a construit l’histoire de Bree Linten sur plusieurs romans courts. Le roman peut être lu de manière indépendante. L’auteur nous donne assez d’éléments pour nous intriguer sur l’histoire de son personnage principal, et pas trop pour nous donner envie de se jeter sur ces autres livres. Sa plume est à la fois facile et envoutante, comme peuvent l’être les fêtes de noël.

Les choix de Clara, Sophie Di Paolantonio (Flammarion)

chronique les choix de clara sophie di paolantonio chick-lit flammarion banner

Clara est une jeune trentenaire parisienne, qui aime faire la fête. Alexandre est un quarantenaire corse, qui a du mal à se passer de son île natale ; même en sachant qu’en business, il vaut mieux avoir affaire à la capitale.

Parigi – Corsica

Clara habite Paris depuis une dizaine d’années. Elle continue d’aimer et de chérir cette ville tendrement. Quand elle n’est pas à faire la fête à Bastille, Clara travaille au sein du service succession d’une banque de grande envergure. Alors que les dossiers doivent s’enchaîner pour permettre les clôtures de comptes le plus rapidement possible, sa dyslexie (trouble de la lecture spécifique et durable qui apparaît durant l’enfance) et sa dysphasie (trouble central lié au développement du langage oral et aux aspects réceptifs (décoder le langage reçu) et/ou expressifs (phonologiques, lexicaux, syntaxiques…)) la perturbent. Sans compter que les successeurs pensent souvent être la seule personne à avoir perdu un parent…

A contrario, Alexandre vit dans la capitale depuis 20 ans et ne la supporte pas. La ville sert à son business, mais c’est tout. Son amour va à la Corse et à sa mère, qui vit toujours là-bas et à qui il rend visite souvent. Une seule personne échappe à ce réquisitoire : son meilleur ami et associé. Alors, lorsque sa mère décède, il est dévasté. Et avoir Clara au téléphone ne va pas aider aux contrôles de ses émotions

chronique les choix de clara sophie di paolantonio chick-lit flammarion

Les choix de Sophie

Sophie Di Paolantonio est une auteure très secrète. Elle se retrouve livrée à elle-même dans son premier roman, comme son personnage Clara, qui n’a d’autre choix que de subir cette exposition pour mieux découvrir le reste du monde. Sa plume a la légèreté de la chick-lit et le sérieux de la littérature française. Heureusement, son entourage l’a aidé à écrire, à faire face à la page blanche et la noircir de romantisme et d’humour riches.

Nous ne savons pas où les éditions Flammarion ont découvert l’auteure, mais une chose est certaine : ils n’ont pas intérêt de la laisser voler vers d’autres maisons d’édition (corses, ou pas). Ce premier roman est plein de styles, de positivismes et d’amour. Lucia Calfapietra et Nicolo Giacomin ont construit une magnifique illustration (pour la couverture), qui peut sembler basique, mais qui est criarde d’inventivité et de réalité.

C’est le roman à lire, un dimanche après-midi hivernal, dans votre canapé, le plaid sur les épaules.

Restez connecté

◈ Acheter Les choix de Clara chez Flammarion, Fnac ou Amazon
◈ La page Facebook officielle
Les choix de Flammarion