Un nouveau monde 2 – L’intégration, Tessa Nauvel

chronique un nouveau monde 2 l integration tessa nauvel science fiction simplement banner

Lors d’un voyage au dessus de la Terre, Arone Karmik découvre pour la première fois la planète. Il ne peut s’empêcher de noter la présence d’une adolescente humaine et d’un chien noir.

Un nouveau monde mature

Vous retrouvez le Vaxar Arone Karmik quelques années après son premier voyage au-dessus de la Terre lors de sa prise de ses fonctions. Son refus des humains ne s’est pas amoindri. Il a même demandé au Grand Conseil de ne pas avoir dans son équipe, mais celui-ci lui rappelle que l’accord fait tout état de cause la présence obligatoire des humains. Malgré son histoire personnelle, il refuse toujours des contacts avec les Natifs.

Arone a beaucoup de mal à gérer ses impulsions avec la dose de sentiments qu’il ressent (en plus de ceux qu’il a pour Amélia). Il veut la prendre dans son équipe, après l’avoir refoulé auprès de Malok, pour qu’elle s’accroche à un humain et qu’elle arrête de vouloir devenir Santaki (ou au moins qu’elle apprenne à se défendre). C’est sans compter sur les lymcos (équivalents à des loups-garous ou des vampires) qui ont disparu et risquent d’attaquer à tout moment.

chronique un nouveau monde 2 l integration tessa nauvel science fiction simplement

Un nouveau monde sage

Tessa Nauvel a choisi un pseudonyme pour tenter de se protéger de ses propres écrits. Dans son premier tome, les lecteurs la suivent dans son aventure. La découverte de son nouveau monde envahit la toile et la Terre. Sa famille est autour d’elle pour plus de moments chaleureux. Le troisième tome est toujours en cours de rédaction, alors il faudra patienter un peu.

L’auteure a beaucoup travaillé sur ce nouveau tome. Vous sentirez aussi plus de confiance dans ses écrits. La peur des premiers jets s’est envolée. La science-fiction se présente dans un état quasi-pur, la fantaisie se doit d’intervenir lors de la formation des ennemis. Ce deuxième tome fait état de maturité et commence à annoncer la couleur de la guerre pour annoncer la préparation du duel final envoûtant et explosif.

 

Publicités

John Fade 2 – Mac à dames, Grégory Bryon

chronique john fade 2 mac a dames gregory bryon simplement science fiction polar banner

A peine l’affaire de Johan Jones résolu, John Fade doit repartir sur les routes pour une nouvelle enquête.

John Fade, l’enquêteur

Johan Jones est de nouveau libre de ses mouvements, mais ce n’est pas le cas de l’intrépide John Fade. Après l’affaire, les têtes continuent de tomber dans l’entreprise Horizhon, mais aussi parmi les dirigeants de l’Etat. L’Union Spatiale Internationale et les Services Secrets Internationaux sont sur l’affaire et démantèlent le tout. Les répercussions pleuvent et les réorganisations vont devoir se mettre en place.

John Fade se retrouve sous l’emprise de Falcone, le baron de la cité. Falcone le menace pour obtenir toutes les informations nécessaires au cas qui l’intéresse : les filles qu’il « emploie » (pour les besoins de ces messieurs) disparaissent sans raisons apparentes et ces sous-fifres n’arrivent pas à trouver ni indice, ni à retrouver les filles. John refuse de travailler pour Falcone, mais il ne peut résister aux femmes qui lui demandent d’agir.

chronique john fade 2 mac a dames gregory bryon simplement science fiction polar

John Fade, la série

Grégory Bryon était développeur de logiciel mais il a tout laissé tomber pour l’écriture, à notre plus grand plaisir. Sa série John Fade mélange les genres policier et science-fiction, une alliance qui se marie au plaisir de sa plume. Son premier tome est déjà sur le blog. Le troisième est déjà publié, espérons pour l’auteur que l’aventure se poursuive.

Le romancier a pris de l’assurance dans ses écrits. Ce deuxième tome donne moins de détails sur l’environnement de la série, mais peut tout de même se lire à part. Sa dose d’inventivité dans sa science-fiction-polar permet d’émouvoir son public. Son sixième sens n’a plus qu’à aller s’inspirer et de nouvelles histoires vont débarquer.

Projet Mémoria, Fabrice Jalwin

chronique projet mémoria fabrice jalwin science fiction banner

Imaginez un projet où vous pourriez entrer dans la mémoire de n’importe qui. Vous pourrez ainsi découvrir ses souvenirs, ses amours et ses haines…

Un projet ambitieux

L’entreprise Cognitive Research Laboratory effectue des recherches sur le cerveau, et plus précisément sur la mémoire depuis quelques années. Ces travaux permettront d’aider les malades, de résoudre voire d’empêcher des crimes et d’inciter un puit de savoirs (pour des terroristes, comme pour un état défendant sa nation). Charles Wilding, le directeur, aide ses scientifiques à trouver des solutions mais aussi à tenir éloigner les actionnaires qui ne sont pas en manque de vouloir voir fonctionner la technologie. Les scientifiques ont deux jours pour trouver une solution à leur problème d’incapacité à stocker deux mémoires dans un même espace, sinon les investissements cesseront.

Jade Lefranc est une journaliste. Elle voyage parmi les pays étrangers à la recherche d’un bon sujet et revient en France pour écrire et publier son article. Son amie, Louane, l’aide parfois à le monter sur les journaux télévisuels pour un meilleur audimat, et surtout pour démontrer la vérité au public. Pourtant, lorsqu’elle se fait attaquer chez elle, Jade est seule. Elle n’a pas lâché ses sources mais elle n’est plus en état de parler. Les médecins l’ont même déclaré cérébralement morte, ils la gardent en vie pour l’enquête uniquement. Son mari, Anthony, était au Mali pour une mission militaire. Il rentre aussitôt dans son pays natal dès qu’il apprend la nouvelle de son supérieur. Le meilleur ami d’Anthony, Dan Zukowsky, policier parisien prometteur, va tout mettre en place pour l’aider.

chronique projet mémoria fabrice jalwin science fiction

Une mémoria imposante

Fabrice Jalwin est un écrivain discret. Si sa timidité apparaît sur les réseaux sociaux, il en est tout autre dans ces romans. L’auteur a déjà écrit une trilogie fantaisie : Les enfants de Toulghar. (Vous pouvez la trouver par ici sur le blog et sur Amazon.) Sa famille est son jardin secret mais il se pourrait qu’il vous en dévoile un peu dans ce quatrième livre.

Fabrice change de style pour exploiter la science-fiction, cette fois-ci. Je ne sais pas si l’expérience ou le sujet, mais sa plume est bien plus aboutie, construite. Vous sentez que les recherches sur le cerveau ont été profondes, et qu’elles ont sans doute dépassé ce que le roman peut contenir. Même si l’on devine rapidement qui le coupable, le fil de l’histoire vous accroche et vous entraîne dans votre soif de savoir comment les personnages vont pouvoir faire pour découvrir la vérité et s’en sortir si cela est encore possible.

Un nouveau monde Tome 1 – L’unification, Tessa Nauvel

chronique un nouveau monde l unification tessa nauvel simplement science fiction banner

Un nouveau monde est né. L’unification va pouvoir prendre place. Les Natifs vont enfin être formés à un métier, au lieu de troquer pour survivre.

La création d’un nouveau monde

La Terre n’est plus telle que vous l’avez connue, depuis de nombreuses années. Les Humains l’ont détruit au fur et à mesure, utilisant toutes les ressources qu’elle avait produites. Mais ils ne sont pas les seuls dans le cosmos à subir ces « inconvénients ». Les Natifs subissent leurs propres conséquences. Les Ariméens ont tout fait pour préserver le système écologique de leur galaxie mais celui-ci n’a pas tenu et ils ont dû s’en échapper. Les Ariméens ont alors voyagé à la recherche d’une nouvelle galaxie viable et vivante : ils ont trouvé la Terre.

Les Humains ont d’abord cru à un envahissement, une attaque et ont de suite riposté, avant même la première attaque de l’assaillant. Les Ariméens ont une technologie bien plus avancé et fait arrêter les agressions rebelles rapidement. Un pacte a pu alors se construire entre les Ariméens et les Natifs pour qu’une bonne entente se mette en place. Quelques années après la création du pacte, les Natifs et les Ariméens sont enfin prêts à faire un bout de chemin ensemble et les Ariméens offrent une formation aux Natifs pour construire un avenir ensemble. Amélia attend ce jour avec impatience depuis sa naissance. Elle va entrer dans l’Histoire.

chronique un nouveau monde l unification tessa nauvel simplement science fiction

Un nouveau monde pour de nouvelles bases

Tessa Nauvel écrit depuis sa plus tendre enfance. Même si elle a arrêté pendant quelques années, elle a toujours cette passion qui l’anime. Sa vie familiale l’occupe pleinement et s’évade quelques instants dans l’écriture. Lors de sa reprise, elle se met en quête de sa trilogie : Un nouveau monde. Les deux premiers tomes sont déjà écrits, le troisième est en cours.

L’autrice s’est fortement investie dans l’histoire qu’elle a imaginé, construit et écrit. Elle a ainsi encré ses pensées dans sa trilogie. Science-fiction post-apocalyptique ou dystopie, nous ne rentrerons pas dans le débat. La géographie et la politique des humains et des ariméens n’auront plus de secrets pour vous après ce tome. Ce premier roman pose les bases de son histoire. Quelques éléments y sont déjà détaillés et vous pourrez effectuer quelques voyages. Ajoutez à cela une petite dose de romance pour un été festif.

Le pensionnat de Mlle Géraldine – Tome 1 Etiquette et espionnage, Gail Carriger (Le livre de poche, Orbit)

chronique le pensionnat de mlle geraldine tome 1 etiquette et espionnage gail carriger le livre de poche orbit science fiction banner

Sophronia aime comprendre tous les mécanismes, même si sa mère aimerait simplement qu’elle soit une jeune fille convenable. Alors elle doit absolument empêcher l’étrangère de l’emmener dans ce pensionnat.

Etiquette

Sophronia Angelina Temminick a seulement 14 ans. Ces nombreux frères et sœurs font d’elle la plus jeune fille de la famille, mais pas de la fratrie. Alors elle tente de s’illustrer, tout en évitant les diversions de ses frères. Lors de ces recherches, elle doit faire extrêmement attention aux mécanismes – aux robots aux services de ces parents pour les aider dans les diverses tâches ingrates. Sinon ils iront cafter auprès de sa mère et elle est sûre d’être punie.

Une étrangère visite la famille Temminick. L’entretien entre la mère et l’étrangère est d’ordre privé. Sophronia n’a pas d’autres choix que de passer par le monte-charge afin de suivre la conversation. Lorsqu’elle essaye de faire travailler le mécanisme de l’intérieur, le monte-charge descend précipitamment et elle se retrouve deux étages plus bas, la tête dans ses jupes et le dessert renversé sur cette grande dame. Négocier avec sa mère afin de ne pas aller dans ce pensionnat ne va pas être facile après cette échauffourée.

chronique le pensionnat de mlle geraldine tome 1 etiquette et espionnage gail carriger le livre de poche orbit science fiction

Espionnage

Gail Carriger a obtenu ses diplômes en archéologie et en anthropologie, respectivement à Nottingham et à Santa Cruz. Preuve en est que l’auteure maitrise parfaitement les voyages de ces personnages. La connaissance des lieux lui donne un avantage incontestable pour générer auprès de son lecteur les sensations et les émotions qu’elle souhaite. Sa première série Le protectorat de l’ombrelle est également un best-seller.

La maison d’édition Orbit a mis la main sur une magnifique plume américaine et british à la fois. Le style et la classe sont alors obligatoirement omniprésents. Le livre de poche l’a republié, dans son format de prédilection, pour le plus grand bonheur de son public français. La traduction de Sylvie Denis nous transmet les émotions de Gail Carriger. Vous sentez les voyages, les observations et l’épanouissement de l’auteure. Un premier tome prometteur, plus d’aventures et de divertissements semblent filer à l’horizon.

Aliénor, Aurélien Grall

chronique aliénor l origine de toutes les haines aurélien grall autoedition fantastique science-fiction banner

Plusieurs guerres locales prennent de l’ampleur dans le monde. Les habitants se sentent délaissés et n’ont plus qu’une solution : devenir actif dans ces guerres.

Enquête…

Les guerres locales s’enchaînent et les autorités ont de plus en plus de mal à les arrêter, ou même à les contrôler. Personne n’est en sécurité. Que ce soit un homme, une femme, un enfant ou une personnalité. Le président des Etats est lui-même en danger face à ces conflits.

Alors que quelques personnalités – les représentants de divers états et protecteurs des civils – cherchent la source de ces conflits, ils en viennent à la conclusion que tout vient de l’homme lui-même. La solution semble simple mais difficile à adopter, les représentants étant eux-mêmes des hommes. Une sélection de femmes ultraperformante, extrêmement entraînée physiquement, psychologiquement et très séduisante pourra intervenir pour stopper définitivement tout accrochage non accepté par les représentants de l’Organisation.

Une poignée d’enfants est sélectionnée grâce à leurs profils génétiques exceptionnels. Les parents d’Alexia ne peuvent plus assumer son éducation, l’avoir à leur charge. Clarisse voyage de pensionnat en pensionnat, faisant partie de l’élite parmi l’élite des riches. Fille d’émigrés, Jade part pour suivre la meilleure instruction que ses parents n’auront jamais. Les jeunes filles vont devoir s’entraîner dures pour exceller.

chronique aliénor l origine de toutes les haines aurélien grall autoedition fantastique science-fiction

… au cœur de l’action

Aurélien Grall se multiplie dans le monde de la finance, de l’enseignement et de l’édition. Il publie son premier roman – AlLIENOR – en 2014. La suite voit le jour deux années plus tard – Le trône de cendre. L’auteur aime prendre des risques et augmenter les combinaisons pour vous transmettre toujours plus.

Le parcours sportif des filles peut paraître redondant mais le fait d’apporter des éléments nouveaux à chaque séance donne toujours l’envie de continuer à tourner les pages.

Le projet ALIENOR est une série qui vous incite à tout remettre en question. Plusieurs thèmes se posent dans ce premier tome : l’éducation, la maltraitance, le féminisme. Aurélien Grall entre dans ces sujets sensibles avec grâce et détermination. Il les mène tout au long de son roman sans jamais dévier, vous montrant les divers panels de pensées et vous laissant avoir le vôtre.

John Fade – L’affaire Johan Jones, Grégory Bryon

chronique John Fade L’affaire Johan Jones Grégory Bryon Simplement science fiction banner

Vous êtes arrivé en l’an 2260. Une révolution a eu lieu 30 années plus tôt, à faire pâlir Donald Trump. Le monde change-t-il vraiment année après année, décennie après décennie… ?

Une affaire d’androïdes ?

Projeté en 2260, les androïdes sont n’importe où, effectuant les tâches les plus ingrates que l’homme ne veut plus faire sous mesure de pénibilité et de bien-être. Les androïdes s’approchent des humains, mais n’en seront jamais grâce à la révolution de l’année 2230. Cette puissance de technologie ne peut ressentir les émotions, avoir un visage à part entière ou encore réagir avec des intonations. Il pourra toutefois détecter vos sentiments et vous proposer, si besoin, une boisson énergisante ou apaisante.

John Fade, humain à part entière, aimerait vivre pendant le 20e ou le 21e siècle. Accro au bourbon et au bacon, il souhaiterait que toutes ces machines cessent de lui rappeler son état de santé alertant. Détective à ses temps perdus, depuis qu’il a quitté la Police, John doit retrouver Virgil Pepper. Ce dernier a disparu quatre jours plus tôt, selon les dires de sa femme, Julie. Seulement, lorsque John commence les recherches, il n’explique pas le fait que Virgil n’est pas marié selon l’état civil, ni l’existence de Julie.

chronique John Fade L’affaire Johan Jones Grégory Bryon Simplement science fiction

Une affaire culturelle ?

Grégory Bryon n’est pas encore quarantenaire, et pourtant il révolutionne les codes. Après avoir claqué la porte au monde informatique, il utilise maintenant son ordinateur pour vous concocter des histoires hybrides. Son passé d’informaticien et ses passions (tels les moutons électriques de Dick) lui permettent de puiser dans son savoir pour enrichir ses textes.

Courte nouvelle, polar et science-fiction. Ces genres n’ont pas l’air de pouvoir se mélanger, et pourtant l’auteur y réussit très bien. Certes le cliché du détective alcoolique à la bouteille de bourbon dans son tiroir arrive rapidement mais, laissez-lui une chance pour vous emmener dans son univers qui s’installe deux pages plus loin. Les amateurs pourront reconnaître quelques références de science-fiction (notamment 6e sens), et les autres en découvrir de nouvelles. Alors prenez vous une heure (ou deux) pour vous échapper du 21e siècle !