Aetherna Tome 1 – L’émissaire de l’au-delà, Guilhem Méric (J’ai lu)

chronique Aetherna Tome 1 L’émissaire de l’au-delà, Guilhem Méric J’ai lu science fiction fantasy banner

Chayton a un pouvoir spécial, mais il ne le sait pas encore. C’est seulement à l’âge adulte qu’il en comprend conscience : il a la possibilité d’entendre parler les morts.

L’émissaire médicalisé

Chayton est un jeune adolescent. Il aime consacrer sa vie à la peinture. Sa vie d’artiste le met à l’écart des personnes de son âge. Lorsqu’il entend qu’une réunion de famille – au grand complet – est en train de se réaliser, il s’enferme dans sa chambre, attrape son lecteur MP3 et tente de se concentrer. Tout en sachant que la tâche sera difficile, il donne le change à son père quand celui-ci lui demande de rejoindre tout le monde. Chayton refuse, préférant se donner à sa passion et espérer que ce moment délicat passe le plus rapidement possible. Toutefois, après s’être énervé de la situation et balancer son Royal Aircraft dans le mur, un léger bruit de moteur le réveille au cours de la nuit. Le Royal Aircraft semble réparer et tourner sur lui-même tout seul, sans force visible. Chayton s’approche davantage et une abeille le plante son dard dans l’œil.

Chayton a rejoint la clinique Saint-Aimée d’Assise, dès la fin de ses études. Au sein du service d’unité des soins paliatifs, Chayton passe sa première journée avec son nouveau responsable : Franz Sparck – le fils de l’homme ayant financé la construction du service – nouvellement promu infirmier en chef. Chayton souhaite remplir son rôle d’auxiliaire de vie, accompagnant les personnes en fin de vie. Franz prend son travail au pied levé. Pourtant, Chayton va devoir coordonner son nouveau poste avec sa découverte d’entendre parler les morts.

chronique Aetherna Tome 1 L’émissaire de l’au-delà, Guilhem Méric J’ai lu science fiction fantasy

L’émissaire artistique

Guilhem Méric est un fervent artiste. Passant de l’illustration à la musique, il compose Isabelle et le roi (qui est monté au Trianon et au Palais des Glaces). Il retourne à ses sources, tout en prenant en compte son évolution et se dirige vers l’infographie et l’écriture. Vous aurez peut être entendu parler de lui avec Myrihandes, une saga fantaisie financée avec Ulule au cours de l’année 2017.

Les éditions J’ai lu ont bien été inspirées de saisir le début de la série Aetherna. Vous vous sentirez vivre plus que jamais, que ce soit en plein milieu de la lecture, ou après l’avoir terminé. Ce premier tome est l’un de ces livres que l’on a besoin de lire sur plusieurs jours et à plusieurs reprises, pour s’en imprégner davantage à chaque fois. Chaque détail vous fascinera, telle l’abeille partageant les communications des morts. La science-fiction fantaisie est enthousiasmante, envoûtante et revigorante.

Publicités

Warcross, Marie Lu (Pocket Jeunesse)

chronique warcross marie lu pocket jeunesse science-fiction fantasy série banner

Emika est une jeune femme de 18 ans. Son père est mort suite à un cancer pendant son enfance, en la laissant avec le plein de dettes.

Le jeu de la réalité

Emika se retrouve en foyer, mais elle n’a plus aucune joie de vivre. Son père allait chercher des fleurs du jour de pluie, pour rendre la journée plus lumineuse. Emika sèche les cours et ne s’intéresse plus à rien. Jusqu’au jour où elle entend parler du révolutionnaire Hidéo, suivi de son interview. Hidéo est un jeune adolescent à l’époque et il a trouvé le moyen de créer des lunettes de réalité virtuelle, où la frontière entre réalité et virtuelle n’existe plus (sauf si vous relirez les lunettes). Vous pouvez combattre un dragon en plein New York ou simplement vous dorer la pilule à Tahiti.

Comme tous les jeux, il y a la partie agréable et la partie moins charitable, où les hackeurs et craqueurs cherchent à monnayer leurs actes (retrouver les endettés, exécuter des contrats, faire évoluer la politique…). Emika n’est pas seulement une jeune femme dans ce monde. Le jour de l’interview d’Hidéo, elle a repris goût à la vie, à chercher des solutions, à commencer par résoudre les problèmes de programmation que son exercice lui imposait. Elle est devenue hackeuse pour résorber ses dettes. Et alors qu’elle trouve un moyen de voler un objet unique en plein match d’exhibition mondial de Warcross pour terminer de combler ses dettes et factures, Emika se retrouve dans le jeu et fait bugger Warcross.

chronique warcross marie lu pocket jeunesse science-fiction fantasy série

Le jeu de la vérité

Marie Lu a commencé sa vie en Chine, où elle a vécu pendant cinq ans. Ces quelques années sont restées ancrer dans sa mémoire et aujourd’hui, elle nous en sert une petite part dans sa nouvelle série. L’enfant est ensuite allée aux Etats-Unis, puis elle a grandi dans les jeux vidéo jusqu’à en créer. La conception et la programmation n’ont pas de secrets pour elle et c’est bien grâce à ses ingrédients que l’auteure lâche les jeux vidéo pour trouver la plume et débuter sa nouvelle carrière.

La maison d’édition Pocket Jeunesse savait à quoi s’attendre en prenant Marie Lu comme nouvelle autrice. La qualité de l’auteure n’est plus à démontrer. Marie Lu, déjà connu mondialement pour sa série Legend, présente sa nouvelle série Warcross. La réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et la réalité augmentée n’arrivent pas à faire de bons en avant car elles font peur, elles sont tout de même l’avenir et peuvent être contrôlées. L’autrice nous marque son originalité et fait tomber les pièges, tels les jeux vidéo ; Emika, une jeune femme hackeuse ; le DarkWeb, pas seulement un endroit où l’on peut croiser tueur et terroriste. Cette entrée en matière va vous donner des frissons et va vous envoûter, comme un véritable jeu vidéo.

Les chroniques lunaires 1 – Cinder, Marissa Meyer (Pocket Jeunesse)

chronique les chroniques lunaires 1 cinder marissa meyer science fiction fantasy pocket jeunesse banner

La reconstruction de New Beijing est enfin terminée. La Terre peut enfin se rassurer avec ces nouveaux logements. L’Espace continue de les observer, attendant le pas de côté.

Un cyborg intemporel

Cinder n’est pas une humaine comme tout le monde et c’est la raison pour laquelle, elle est repoussée par les autres. C’est une cyborg. Suite à un accident, elle a dû être opérée. Des chirurgiens lui ont implanté un nouveau pied et une nouvelle main, puis l’ont relié à son cerveau – son tableau de bord – afin de pouvoir contrôler le tout. Son tableau de bord lui permet aussi directement de se relier au réseau, qui lui apporte toutes les informations nécessaires – même si elle aimerait parfois qu’il ne lui apporte pas autant d’informations.

Cinder est aussi une mécanicienne hors pair. Elle doit travailler pour faire vivre sa famille – ou plutôt sa belle-mère et ses deux sœurs. Peony, sa plus jeune sœur, aimerait pouvoir la suivre dans chacune de ses aventures mais sa mère refuse tout net, surtout qu’elle n’a jamais demandé à avoir ce cyborg dans sa famille. Le départ de son mari l’a anéanti depuis des années et le ressentiment ne s’affaiblit pas. De plus, New Beijing est secoué par la maladie de plus en plus régulièrement.

chronique les chroniques lunaires 1 cinder marissa meyer science fiction fantasy pocket jeunesse

Une chronique vivifiante

Marissa Meyer a obtenu son diplôme d’éditrice. A peine sortie des bancs de l’université, l’autrice publie ce premier roman. C’est le début d’une longue aventure qui commence alors en 2012. Depuis, les chroniques lunaires se sont enrichies de trois autres tomes et d’un prequel. L’an dernier, une nouvelle série a débuté avec Heartless, basé sur l’histoire d’Alice aux pays des merveilles.

La maison d’édition Pocket Jeunesse a repris la saga pour la traduire. Le traducteur, Guillaume Fournier, est malheureusement inconstant. Le début du roman semble écrit pour un enfant en début d’adolescence et la fin d’une bonne littérature et de poésie. Il m’est rare de rencontrer des problèmes avec la traduction. Le ressenti et l’attachement avec l’héroïne semblent absents, ce qui pourraient expliquer ces difficultés.

En commençant ce livre, vous pourrez être désarçonné(e). Le projeté dans l’univers est trop rapide, puis tout ralentit le temps de quelques explications pour le lecteur s’y retrouve et on repart sur les chapeaux de roues pour continuer (ainsi de suite). Beaucoup de rebondissements sont présents tout au long du livre, c’est ce qui permet un rythme soutenu et avec quelques surprises de prime abord. Malheureusement pour la grande découverte finale (ou presque), je l’avais vu venir depuis quelques centaines de pages. Reste à savoir si c’était souhaité par l’auteure afin d’interroger son lecteur sur la manière de l’amener ou sur le comment l’histoire va-t-elle se dérouler par rapport au conte.

Noob Reroll Tome 1 – Horizon Reborn, Fabien Fournier

chronique Noob Reroll Tome 1 Horizon Reborn Fabien Fournier fantasy science fiction banner

« Les MMORPG n’ont pas de fin. Leur monde s’étend et se complexifie un peu plus à chaque mise à jour, et, bien que virtuels, ils ont quelque chose de réel… » – Max Middle

Reconstruire Horizon

D’une part, vous avez Charles-Antoine Donteuil. Vous vous rappelez du créateur d’Horizon ? Oui, c’est un vieux jeu. Oui, les serveurs se sont arrêtés il y a plus de trente ans. Mais le créateur du MMORPG révolutionnaire a encore trouvé le moyen de faire parler de lui, et surtout de son jeu, même après sa mort. En effet, il a trouvé le moyen de virtualiser votre cerveau, augmenter votre phase de sommeil et vous permettre de jouer sur le nouveau Horizon pendant vos heures clés de repos.

D’autre part, vous avez Zack Middle. Vous vous souvenez de Max Middle ? Mais si. Le grand champion de l’Empire, de la guilde Justice, connu sous le pseudonyme Fantöm ? Eh bien, Zack est son petit-fils. Max a pu mener une grande carrière dans l’e-sport et une belle vie grâce aux prémices de ce sport. Mais pour Zack, âgé seulement de 16 ans, Max est mort trop rapidement. Grâce aux perpétuels inventés par Charles-Antoine Donteuil, Zack espère pouvoir rencontrer l’avatar de son grand-père et que sa connaissance d’Horizon 9.0 l’aidera dans sa quête.

chronique Noob Reroll Tome 1 Horizon Reborn Fabien Fournier fantasy science fiction

Construire l’avenir

Fabien Fournier est le rêveur ayant imaginé le monde d’Olydri, après sa production Funglisoft. Si vous voulez découvrir le monde des Noob, vous trouverez quelques articles sur le blog, d’autres sur Internet, leurs vidéos et leur plateforme. Vous aurez aussi certainement entendu parler de Noob, comme un futur jeu vidéo rétro. Leur campagne de crowdfunding NoobRPG s’est envolée à plus d’un million d’euros.

J’ai également pu lire ce light novel suite à une participation crowdfunding Ulule. L’auteur demandait uniquement 100 commandes pour savoir si le format pourrait intéresser son public. Résultats, Fabien se retrouve avec plus 4000 dédicaces à faire. Le light novel est difficile à écrire dans notre pays – l’équipe Olydri se décide encore une fois à casser les codes. Ce n’est pas un manga, ce n’est pas une bande dessinée et ce n’est pas un roman illustré mais un peu des trois. Le livre tient dans la main. Des illustrations accompagnent le texte pour le compléter et y ajouter du dynamisme – pas aussi présente que dans une BD mais beaucoup plus qu’un roman. Je trouve que le format est bien mieux adapter aux écrits de l’auteur. Son dynamisme, sa joie et sa maîtrise des éléments sont bien plus encrés ainsi.

La reine Teylane, Grégory Bryon

chronique la reine teylane grégory bryon simplement science-fiction fantastique banner

Depuis trois cents années, les teylans envahissent la Terre. Sous influence de leur reine, les soldats démolissent tout sur leurs passages.

L’aventurier teylan

Shivaan est un jeune garçon. Il n’arrive pas à obtenir l’attention de son père, avec qui il aimerait bien jouer, construire une cabane ou simplement découvrir son métier. Sa mère lui demande d’aller jouer dehors et de ne plus embêter son père, tandis qu’il ne fait que se concentrer sur une orbe. Alors que Shivaan est en train de construire son histoire pour achever le monstre en plastique avec son soldat, un terrible bruit se répercute.

Tout le quartier de la famille de Shivaan se retrouve dans le noir. Tandis que le jeune garçon tente de se remettre de la cacophonie, une grande masse sort du trou noir. Shivaan connaît cette créature, il s’agit d’un teylan. Sa mère lui en a déjà parlé. Encore sonné par l’onde de choc, l’enfant voit un soldat déviant arrivé et reconduire le teylan. Grâce à l’onde de choc, Shivaan est également devenu un déviant. Sa famille ne souhaite plus le voir. Shivaan suit le déviant dans l’académie qui va lui apprendre à mieux maîtriser ces nouveaux dons.

chronique la reine teylane grégory bryon simplement science-fiction fantastique

L’aventurier terrestre

Gregory Bryon a privilégié les écrits et s’y investit à fond depuis quelques temps. Après son parcours de développeur de logiciel, vous sentirez l’informaticien et les algorithmes se mettre en place. L’auteur aime mélanger les genres. La preuve avec sa série John Fade, où s’unisse la science-fiction et le policier. Cette fois, sur ce roman, il s’agit du fantastique et de la science-fiction.

Les monstres débarquent dès le début du roman pour vous mettre tout de suite dans l’ambiance. Après le policier, l’auteur s’essaie au fantastique et la science-fiction. Il faut souvent attendre la construction de toute l’histoire avant de commencer l’aventure dans ces genres. Encore une fois, le romancier casse les codes pour nous ravir de son imaginaire.

Le secret du peuple rose, Jean-Luc Lafarge (Chez Lulu)

chronique Le secret du peuple rose Jean-Luc Lafarge lulu science fiction banner

Mat Landes était un grand reporter, comme le rêvent tous les étudiants journalistes au début de leurs études. Et puis, la vie l’a rattrapée et il s’est heurté à nombres de murs avant d’apprendre à les escalader.

Le secret du rose

Mat Landes vit dans la capitale française. Paris, la ville où la vie s’arrête seulement quelques heures pour s’octroyer un souffle de liberté. Mat était journaliste sans frontières. Il voyageait dans divers pays européens et mondiaux pour couvrir l’actualité ou une exclusivité. Lors d’un diner entre amis, il a rencontré Jade. Elle était anthropologue et aimait tout autant que lui les voyages que leurs incombaient leurs professions.

Mais quand ils ont souhaité faire un enfant, ils ont souhaité reprendre leurs vies au sein de leur pays natal. Cet enfant ne vit pas le jour. Jade se retrouva malade et Mat ne savait plus quoi faire, à part rester auprès de sa femme pour la supporter dans sa terrible épreuve. Jade meurt. Mat est démuni et ne sait plus quoi faire. Il boit. Encore et encore, tentant d’oublier ces affreux moments. Mat se retrouve sans-emploi et il commence à comprendre qu’il a atteint le fond. Il découvre que Jade avait un contact régulier avec une tribu mongole, un peuple dont la particularité est d’avoir les iris roses. La tribu est assaillie pour sa particularité. Mat va devoir faire face à ses plus grands démons : lui-même, la mort de sa femme, de son enfant, la menace de la tribu.

chronique Le secret du peuple rose Jean-Luc Lafarge lulu science fiction

Le rose du bonheur

Jean-Luc Lafarge va devenir le nouveau Mathias Malzieu. L’auteur est un musicien professionnel international. Son premier métier lui a permis de voyager dans tout le monde. Ces voyages lui ont permis de faire de nombreuses découvertes. La rencontre des peuples lui a ouvert l’accès à l’écriture. Aujourd’hui, il a déjà écrit ce livre et plusieurs scénarii.

Chez Lulu est un site permettant d’aider les indépendants à la publication. L’auteur est le français qui confirme la règle. Il fait abattre de nombreux et de monstrueux problèmes à son personnage principal. Le romancier parvient à trouver des solutions, de la joie et des rebondissements. Il suscite ainsi l’émotion chez son lecteur qui ne peut que tourner les pages pour apprendre davantage.

Ascendance Tome 1 – Le baptême du Soleil, Bastien Pantalé

chronique Ascendance Tome 1 Le baptême du Soleil Bastien Pantalé science fiction simplement banner

Neït est l’une des planètes du Cosmos. Sur celle-ci, les peuples se succèdent, utilisent ses matières premières tout en les respectant mais aussi en la structurant pour la renforcer.

Un baptême mystérieux

Les hommes ont évolué sur la planète Neït. Ici, ils doivent s’apprêter et se renforcer physiquement pour être vénérable. La vie d’Hank est remplie de combats. Grand guerrier et maître d’armes, il entraîne les descendants des plus nobles à devenir de vrais hommes. Chaque élément de discorde est soumis à un combat dont le vainqueur met en place son idée.

Tous les points se règlent de cette manière sur la planète Neït. L’inconvénient est que vraiment tous les choix sont soumis à un combat à partir du moment, où il y a discorde ; ou simplement pour attirer les foules et générer un évènement. Le bénéfice est que des milliers de personnes ne périssent plus lors des affrontements politiques ou de guerres, seuls deux hommes s’affrontent.

La planète n’est pas amenée à perdurer mais ces habitants ne sont pas encore au fait.

chronique Ascendance Tome 1 Le baptême du Soleil Bastien Pantalé science fiction simplement

Une littérature ensoleillée

Bastien Pantalé voyage dans le temps, l’espace et les styles d’écriture. Il n’hésite pas à faire des recherches poussées pour ces écrits, mais aussi sur lui-même afin de développer davantage son panel. Le romancier prend recueil dans la nature et s’appuie sur des faits et des lieux existants pour amplifier son imaginaire.

L’écriture de l’auteur est très travaillée. J’ai rarement lu des autoéditions avec une plume aussi littéraire que celle-ci. La surprise est d’autant plus importante que je ne m’y attendais pas dans un roman fantaisie. Le romancier a d’ores et déjà imaginé (et écrit) la suite. En effet, il s’agit d’une trilogie dont deux tomes sont déjà parus. J’avoue que j’ai été un peu perdue au début du premier chapitre, mais avant la fin de celui-ci, c’était déjà réglé et vous vous retrouvez emporter dans l’aventure avec les héros et le voyage initiatique des peuples.