La reine Teylane, Grégory Bryon

chronique la reine teylane grégory bryon simplement science-fiction fantastique banner

Depuis trois cents années, les teylans envahissent la Terre. Sous influence de leur reine, les soldats démolissent tout sur leurs passages.

L’aventurier teylan

Shivaan est un jeune garçon. Il n’arrive pas à obtenir l’attention de son père, avec qui il aimerait bien jouer, construire une cabane ou simplement découvrir son métier. Sa mère lui demande d’aller jouer dehors et de ne plus embêter son père, tandis qu’il ne fait que se concentrer sur une orbe. Alors que Shivaan est en train de construire son histoire pour achever le monstre en plastique avec son soldat, un terrible bruit se répercute.

Tout le quartier de la famille de Shivaan se retrouve dans le noir. Tandis que le jeune garçon tente de se remettre de la cacophonie, une grande masse sort du trou noir. Shivaan connaît cette créature, il s’agit d’un teylan. Sa mère lui en a déjà parlé. Encore sonné par l’onde de choc, l’enfant voit un soldat déviant arrivé et reconduire le teylan. Grâce à l’onde de choc, Shivaan est également devenu un déviant. Sa famille ne souhaite plus le voir. Shivaan suit le déviant dans l’académie qui va lui apprendre à mieux maîtriser ces nouveaux dons.

chronique la reine teylane grégory bryon simplement science-fiction fantastique

L’aventurier terrestre

Gregory Bryon a privilégié les écrits et s’y investit à fond depuis quelques temps. Après son parcours de développeur de logiciel, vous sentirez l’informaticien et les algorithmes se mettre en place. L’auteur aime mélanger les genres. La preuve avec sa série John Fade, où s’unisse la science-fiction et le policier. Cette fois, sur ce roman, il s’agit du fantastique et de la science-fiction.

Les monstres débarquent dès le début du roman pour vous mettre tout de suite dans l’ambiance. Après le policier, l’auteur s’essaie au fantastique et la science-fiction. Il faut souvent attendre la construction de toute l’histoire avant de commencer l’aventure dans ces genres. Encore une fois, le romancier casse les codes pour nous ravir de son imaginaire.

Publicités

Le secret du peuple rose, Jean-Luc Lafarge (Chez Lulu)

chronique Le secret du peuple rose Jean-Luc Lafarge lulu science fiction banner

Mat Landes était un grand reporter, comme le rêvent tous les étudiants journalistes au début de leurs études. Et puis, la vie l’a rattrapée et il s’est heurté à nombres de murs avant d’apprendre à les escalader.

Le secret du rose

Mat Landes vit dans la capitale française. Paris, la ville où la vie s’arrête seulement quelques heures pour s’octroyer un souffle de liberté. Mat était journaliste sans frontières. Il voyageait dans divers pays européens et mondiaux pour couvrir l’actualité ou une exclusivité. Lors d’un diner entre amis, il a rencontré Jade. Elle était anthropologue et aimait tout autant que lui les voyages que leurs incombaient leurs professions.

Mais quand ils ont souhaité faire un enfant, ils ont souhaité reprendre leurs vies au sein de leur pays natal. Cet enfant ne vit pas le jour. Jade se retrouva malade et Mat ne savait plus quoi faire, à part rester auprès de sa femme pour la supporter dans sa terrible épreuve. Jade meurt. Mat est démuni et ne sait plus quoi faire. Il boit. Encore et encore, tentant d’oublier ces affreux moments. Mat se retrouve sans-emploi et il commence à comprendre qu’il a atteint le fond. Il découvre que Jade avait un contact régulier avec une tribu mongole, un peuple dont la particularité est d’avoir les iris roses. La tribu est assaillie pour sa particularité. Mat va devoir faire face à ses plus grands démons : lui-même, la mort de sa femme, de son enfant, la menace de la tribu.

chronique Le secret du peuple rose Jean-Luc Lafarge lulu science fiction

Le rose du bonheur

Jean-Luc Lafarge va devenir le nouveau Mathias Malzieu. L’auteur est un musicien professionnel international. Son premier métier lui a permis de voyager dans tout le monde. Ces voyages lui ont permis de faire de nombreuses découvertes. La rencontre des peuples lui a ouvert l’accès à l’écriture. Aujourd’hui, il a déjà écrit ce livre et plusieurs scénarii.

Chez Lulu est un site permettant d’aider les indépendants à la publication. L’auteur est le français qui confirme la règle. Il fait abattre de nombreux et de monstrueux problèmes à son personnage principal. Le romancier parvient à trouver des solutions, de la joie et des rebondissements. Il suscite ainsi l’émotion chez son lecteur qui ne peut que tourner les pages pour apprendre davantage.

Ascendance Tome 1 – Le baptême du Soleil, Bastien Pantalé

chronique Ascendance Tome 1 Le baptême du Soleil Bastien Pantalé science fiction simplement banner

Neït est l’une des planètes du Cosmos. Sur celle-ci, les peuples se succèdent, utilisent ses matières premières tout en les respectant mais aussi en la structurant pour la renforcer.

Un baptême mystérieux

Les hommes ont évolué sur la planète Neït. Ici, ils doivent s’apprêter et se renforcer physiquement pour être vénérable. La vie d’Hank est remplie de combats. Grand guerrier et maître d’armes, il entraîne les descendants des plus nobles à devenir de vrais hommes. Chaque élément de discorde est soumis à un combat dont le vainqueur met en place son idée.

Tous les points se règlent de cette manière sur la planète Neït. L’inconvénient est que vraiment tous les choix sont soumis à un combat à partir du moment, où il y a discorde ; ou simplement pour attirer les foules et générer un évènement. Le bénéfice est que des milliers de personnes ne périssent plus lors des affrontements politiques ou de guerres, seuls deux hommes s’affrontent.

La planète n’est pas amenée à perdurer mais ces habitants ne sont pas encore au fait.

chronique Ascendance Tome 1 Le baptême du Soleil Bastien Pantalé science fiction simplement

Une littérature ensoleillée

Bastien Pantalé voyage dans le temps, l’espace et les styles d’écriture. Il n’hésite pas à faire des recherches poussées pour ces écrits, mais aussi sur lui-même afin de développer davantage son panel. Le romancier prend recueil dans la nature et s’appuie sur des faits et des lieux existants pour amplifier son imaginaire.

L’écriture de l’auteur est très travaillée. J’ai rarement lu des autoéditions avec une plume aussi littéraire que celle-ci. La surprise est d’autant plus importante que je ne m’y attendais pas dans un roman fantaisie. Le romancier a d’ores et déjà imaginé (et écrit) la suite. En effet, il s’agit d’une trilogie dont deux tomes sont déjà parus. J’avoue que j’ai été un peu perdue au début du premier chapitre, mais avant la fin de celui-ci, c’était déjà réglé et vous vous retrouvez emporter dans l’aventure avec les héros et le voyage initiatique des peuples.

Projet Léthé 1 – Erèbe, Chris Rigell (Editions Underground)

chronique projet léthé Erèbe chris rigell science fiction fantasy fantastique banner

Rien ne va plus ! Le chaos règne partout. La météo, comme le reste, est affectée, passant d’un jour de neige à une journée d’été indien. Les monstres surgissent n’importe où. Les morts se relèvent juste après leur inconscience pour continuer leurs démarches.

Le fleuve de l’Oubli

Suite à un événement inconnu, les enfants sont bloqués dans un laboratoire. Vélès les sort de cet enfer, en appelant le jeune garçon inconscient dans ses bras, Fils. Sourire, Jumelle et Jumeau font également partis des enfants sauvés. Chacun d’entre eux possède un don. Vélès le sait et leur demande de les cacher, de les dissimuler à toutes les autres personnes. Il les aide à trouver une famille, un toit, pour éviter qu’ils soient retrouvés par les blouses blanches.

Depuis quelques années, Ouri a accueilli les enfants et leur a apporté un prénom et un nom – Albin, Aloïs et Keneda -, un fait unique et remarquable dans la ville de Bouïan où tout autour n’est plus que ruines. Lors de l’un de ces déplacements, Ouri se retrouve malade. Il s’agit de la veridis, une peste incurable non transmissible. Albin, Aloïs et Keneda – alors adolescents – partent à la recherche d’antibiotiques, dont ils ont entendu dire que ces médicaments résoudraient toutes les maladies, pour tenter de sauver leur père. Ethaniel – le fils de Vélès – les rejoint dans leur aventure, se sentant lier mais non mêler aux affaires de son père, de son sauveur.

chronique projet léthé Erèbe chris rigell science fiction fantasy fantastique

La porte de Tartare

Chris Rigell vous embarque dans son monde, ce qu’elle a de plus précieux : son imaginaire. Son obsession pour la période Gaïa – la mythologie grecque – va vous éblouir. L’autrice a déjà été publiée chez les éditions Underground : Le marchand d’âmes (qui est dans ma PAL). L’illustrateur, Amaryan, n’a pas été choisi au hasard. Ses domaines de prédilection exposent les chamans et le sacre de la nature au travers de l’aquarelle, l’encre de chine, le numérique et la gravure de cuivre.

Vous voyagerez sur l’épaule de Keneda dans la ville de Bouïan et retracerez, avec le personnage, cette aventure dans vos songes. Ce roman est une ode de positivisme et de réalisme. Pas toujours facile de rester joyeux, solidaire et bienveillant face aux événements, des crises de nerfs peuvent arriver. C’est humain mais la bienséance règne dans vos actes. Voilà toute la démonstration d’arts de Chris Rigell dans ce livre.

Les éditions Underground sont une jeune maison d’édition à taille humaine. Ces dirigeants m’ont permis de recevoir ce roman en service presse et je ne peux que les en remercier. Tout dans cet ouvrage se magnifie, que ce soit l’originalité de l’histoire, la plume de l’auteure et même les illustrations (et je n’écris pas cela parce que j’ai reçu ce roman en service presse mais bien parce que je le pense).

chronique projet léthé Erèbe chris rigell science fiction fantasy fantastique concours minie houselook underground

D’ailleurs, histoire de fêter cette collaboration, vous pouvez remporter ce livre. Pour participer à ce concours, il vous suffit de :

Le (La) gagnant(e) sera désigné(e) par un générateur aléatoire et contacté(e) par MP pour l’envoi.

Un nouveau monde 2 – L’intégration, Tessa Nauvel

chronique un nouveau monde 2 l integration tessa nauvel science fiction simplement banner

Lors d’un voyage au dessus de la Terre, Arone Karmik découvre pour la première fois la planète. Il ne peut s’empêcher de noter la présence d’une adolescente humaine et d’un chien noir.

Un nouveau monde mature

Vous retrouvez le Vaxar Arone Karmik quelques années après son premier voyage au-dessus de la Terre lors de sa prise de ses fonctions. Son refus des humains ne s’est pas amoindri. Il a même demandé au Grand Conseil de ne pas avoir dans son équipe, mais celui-ci lui rappelle que l’accord fait tout état de cause la présence obligatoire des humains. Malgré son histoire personnelle, il refuse toujours des contacts avec les Natifs.

Arone a beaucoup de mal à gérer ses impulsions avec la dose de sentiments qu’il ressent (en plus de ceux qu’il a pour Amélia). Il veut la prendre dans son équipe, après l’avoir refoulé auprès de Malok, pour qu’elle s’accroche à un humain et qu’elle arrête de vouloir devenir Santaki (ou au moins qu’elle apprenne à se défendre). C’est sans compter sur les lymcos (équivalents à des loups-garous ou des vampires) qui ont disparu et risquent d’attaquer à tout moment.

chronique un nouveau monde 2 l integration tessa nauvel science fiction simplement

Un nouveau monde sage

Tessa Nauvel a choisi un pseudonyme pour tenter de se protéger de ses propres écrits. Dans son premier tome, les lecteurs la suivent dans son aventure. La découverte de son nouveau monde envahit la toile et la Terre. Sa famille est autour d’elle pour plus de moments chaleureux. Le troisième tome est toujours en cours de rédaction, alors il faudra patienter un peu.

L’auteure a beaucoup travaillé sur ce nouveau tome. Vous sentirez aussi plus de confiance dans ses écrits. La peur des premiers jets s’est envolée. La science-fiction se présente dans un état quasi-pur, la fantaisie se doit d’intervenir lors de la formation des ennemis. Ce deuxième tome fait état de maturité et commence à annoncer la couleur de la guerre pour annoncer la préparation du duel final envoûtant et explosif.

 

John Fade 2 – Mac à dames, Grégory Bryon

chronique john fade 2 mac a dames gregory bryon simplement science fiction polar banner

A peine l’affaire de Johan Jones résolu, John Fade doit repartir sur les routes pour une nouvelle enquête.

John Fade, l’enquêteur

Johan Jones est de nouveau libre de ses mouvements, mais ce n’est pas le cas de l’intrépide John Fade. Après l’affaire, les têtes continuent de tomber dans l’entreprise Horizhon, mais aussi parmi les dirigeants de l’Etat. L’Union Spatiale Internationale et les Services Secrets Internationaux sont sur l’affaire et démantèlent le tout. Les répercussions pleuvent et les réorganisations vont devoir se mettre en place.

John Fade se retrouve sous l’emprise de Falcone, le baron de la cité. Falcone le menace pour obtenir toutes les informations nécessaires au cas qui l’intéresse : les filles qu’il « emploie » (pour les besoins de ces messieurs) disparaissent sans raisons apparentes et ces sous-fifres n’arrivent pas à trouver ni indice, ni à retrouver les filles. John refuse de travailler pour Falcone, mais il ne peut résister aux femmes qui lui demandent d’agir.

chronique john fade 2 mac a dames gregory bryon simplement science fiction polar

John Fade, la série

Grégory Bryon était développeur de logiciel mais il a tout laissé tomber pour l’écriture, à notre plus grand plaisir. Sa série John Fade mélange les genres policier et science-fiction, une alliance qui se marie au plaisir de sa plume. Son premier tome est déjà sur le blog. Le troisième est déjà publié, espérons pour l’auteur que l’aventure se poursuive.

Le romancier a pris de l’assurance dans ses écrits. Ce deuxième tome donne moins de détails sur l’environnement de la série, mais peut tout de même se lire à part. Sa dose d’inventivité dans sa science-fiction-polar permet d’émouvoir son public. Son sixième sens n’a plus qu’à aller s’inspirer et de nouvelles histoires vont débarquer.

Projet Mémoria, Fabrice Jalwin

chronique projet mémoria fabrice jalwin science fiction banner

Imaginez un projet où vous pourriez entrer dans la mémoire de n’importe qui. Vous pourrez ainsi découvrir ses souvenirs, ses amours et ses haines…

Un projet ambitieux

L’entreprise Cognitive Research Laboratory effectue des recherches sur le cerveau, et plus précisément sur la mémoire depuis quelques années. Ces travaux permettront d’aider les malades, de résoudre voire d’empêcher des crimes et d’inciter un puit de savoirs (pour des terroristes, comme pour un état défendant sa nation). Charles Wilding, le directeur, aide ses scientifiques à trouver des solutions mais aussi à tenir éloigner les actionnaires qui ne sont pas en manque de vouloir voir fonctionner la technologie. Les scientifiques ont deux jours pour trouver une solution à leur problème d’incapacité à stocker deux mémoires dans un même espace, sinon les investissements cesseront.

Jade Lefranc est une journaliste. Elle voyage parmi les pays étrangers à la recherche d’un bon sujet et revient en France pour écrire et publier son article. Son amie, Louane, l’aide parfois à le monter sur les journaux télévisuels pour un meilleur audimat, et surtout pour démontrer la vérité au public. Pourtant, lorsqu’elle se fait attaquer chez elle, Jade est seule. Elle n’a pas lâché ses sources mais elle n’est plus en état de parler. Les médecins l’ont même déclaré cérébralement morte, ils la gardent en vie pour l’enquête uniquement. Son mari, Anthony, était au Mali pour une mission militaire. Il rentre aussitôt dans son pays natal dès qu’il apprend la nouvelle de son supérieur. Le meilleur ami d’Anthony, Dan Zukowsky, policier parisien prometteur, va tout mettre en place pour l’aider.

chronique projet mémoria fabrice jalwin science fiction

Une mémoria imposante

Fabrice Jalwin est un écrivain discret. Si sa timidité apparaît sur les réseaux sociaux, il en est tout autre dans ces romans. L’auteur a déjà écrit une trilogie fantaisie : Les enfants de Toulghar. (Vous pouvez la trouver par ici sur le blog et sur Amazon.) Sa famille est son jardin secret mais il se pourrait qu’il vous en dévoile un peu dans ce quatrième livre.

Fabrice change de style pour exploiter la science-fiction, cette fois-ci. Je ne sais pas si l’expérience ou le sujet, mais sa plume est bien plus aboutie, construite. Vous sentez que les recherches sur le cerveau ont été profondes, et qu’elles ont sans doute dépassé ce que le roman peut contenir. Même si l’on devine rapidement qui le coupable, le fil de l’histoire vous accroche et vous entraîne dans votre soif de savoir comment les personnages vont pouvoir faire pour découvrir la vérité et s’en sortir si cela est encore possible.