USeBook : une innovation universelle

USeBook Lionel Meslier Marion Georges banner

En janvier 2016, une petite révolution s’est initiée : le USeBook. Une nouvelle manière de lire est en train de s’encrer dans l’histoire.

USeBook, le principe universel

Les créateurs de USeBook (Lionel MESLIER, Marion GEORGES et Franck) possèdent les éditions Underground. Ils étaient à la recherche d’un nouveau moyen permettant de faire connaître, de diffuser leurs auteurs, leurs livres.

Ils ont fait quelques constats simples mais concrets. Aujourd’hui, pour diffuser un produit, il faut être présent sur le marché numérique. Tout le monde connaît l’essor du livre numérique ; environ un Français sur cinq a lu au moins un livre numérique l’année dernière. C’est peu mais ce chiffre est en augmentation (15% en 2014, 18% en 2015). Les Français aiment les supports physiques. Ils aiment toucher, avoir de la matière entre leurs mains. Si un lecteur numérique aime l’histoire, l’univers qu’il est en train de lire, alors il va acheter le livre en version papier. Avec ces trois points, ils ont matérialisé le concept du USeBook par une carte, au format universel de carte de crédit bancaire ou de fidélité, comportant une clef USB universelle. Le format est facilement transportable et compatible avec tous les outils existants en ce moment même. Vous n’aurez pas besoin d’acheter un nouvel outil pour vous en servir.

USeBook Lionel Meslier Marion Georges bandeau

USeBook, la technique unique

Plus techniquement, on trouve la couverture du livre sur la carte, ce qui nous permet d’identifier visuellement et rapidement le livre. La quatrième de couverture se trouve sur l’encart.

Sur la clé USB non effaçable et non modifiable, vous aurez :

  • La couverture en haute définition et en couleur, si vous voulez en faire un poster,
  • La quatrième de couverture, si vous jetez l’encart, vous pourrez toujours consulter le résumé,
  • Le livre en deux formats : PDF et ePub, sans DRM.

Les créateurs ont fait le choix d’être sans DRM (Digital Rights Management) car ils souhaitent diffuser au maximum. Pour rappel, le DRM, géré uniquement par Abobe Digital, est la gestion des droits numériques. Il vous empêche, par exemple, de copier plus de cinq fois le livre que vous avez acheté sur une plateforme numérique (légale). De plus en plus de personnes trouvent ce système contraignant. Des logiciels pirates existent pour contourner le DRM. Et quasiment tous les livres sont sur des plateformes de téléchargement illégal dès leurs parutions.

Il ne faut pas oublier que l’on parle de livres. Un lecteur ne partagera pas le livre s’il n’a pas aimé l’univers qu’il a rencontré. Et si le lecteur apprécie, il partagera avec cinq personnes de son entourage. L’auteur sera diffusé et reconnu. L’éditeur gagnera aussi en diffusion et pourra ainsi attirer une nouvelle clientèle. Le DRM apparaît alors comme un faux problème.

Une clé USB comporte un seul et unique livre. Le USeBook est ainsi reconnu par la BNF (Bibliothèque Française Nationale) comme un livre par un identifiant ISBN. Grâce à ce système bloqué, vous pourrez accéder à une TVA à 5,5% et non à 20%, comme n’importe quelle clé USB. Le prix d’un USeBook sera aux environs de 10€. Les créateurs du concept refusent d’aller au-delà, appelant au fait que c’est du numérique, même s’il y a un support.

« On a vu des gens à la recherche de numérique mais aussi d’une dédicace. Et dans une dédicace, vous n’avez pas de numérique. Des personnes qui lisaient uniquement en numérique étaient lésées. Avec ce support-là, on a les personnes qui achètent le papier et les personnes qui lisent en numérique. On a les deux côtés. »

Si vous avez de la chance ou si vous passez par un Salon du livre, vous pourrez trouver la dédicace de l’auteur dans l’encart. Les encarts sont au format 10 x 15 cm. Le dispositif complet pèse moins de 20 g. Cela signifie que vous pouvez envoyer par courrier et offrir à vos amis des USeBook.

USeBook Lionel Meslier Marion Georges presentoir de comptoir

USeBook ouvre les portes

Pensez aux petites maisons d’édition et aux autoédités. Ils sont au numérique car leurs budgets ne leur permettent pas d’aller à l’édition papier. Ils vont pouvoir accéder aux salons car ils auront un support physique à présenter, un USeBook. Quelques éditeurs ; tels Hachette, Luciférines ou Le Héron d’argent ; ont déjà sauté le pas en commandant un minimum de 50 USeBook par référence. Au Salon du livre de Paris, les éditions Underground ont vendu 50% en USeBook ; au Salon du livre de Genève, les éditions du Héron d’argent 35 à 40%.

Numilog est un diffuseur orienté dans le numérique. C’est également une plateforme de vente de livres numériques de nombres éditions françaises (Stock, Albin Michel, Dunod, Harlequin, JC Lattès, etc.).

« Numilog est une plateforme dite de distribution uniquement de façon dématérialisée et la société rentre aujourd’hui dans un contexte matérialisé grâce au USeBook. »

Numilog cherche l’implantation en librairies de titres numériques. C’est possible grâce à ce nouveau format. La plateforme va traiter avec les éditeurs et USeBook va fabriquer tous les USeBook pour ces éditeurs en collaboration avec le diffuseur. Le PDG de Numilog, M. Zwirn, lui-même, a approuvé le USeBook car il était à la recherche de cette rencontre entre le matériel et le virtuel depuis une dizaine d’années. Son nouveau souhait est de donner l’impulsion aux librairies en s’orientant vers le numérique. Au second semestre, vous trouverez un présentoir de comptoir comportant environ 24 titres dans vos librairies (les Parisiennes dans un premier temps). Les titres seront choisis dans le catalogue Numilog par le libraire, comme c’est déjà le cas pour le format papier.

USeBook Lionel Meslier Marion Georges Logo

USeBook, les évolutions continuent

L’utilisation est facile, compatible avec tous les supports que vous avez déjà en votre possession. Bien sûr, USeBook pense déjà aux évolutions.

Par exemple, les liseuses actuelles sont incompatibles directement au format USB, il faut passer par un ordinateur pour cela. Pour que cela soit également pratique (pensez aux transports communs, vous avez votre liseuse dans les mains et si la carte sort du dispositif, un seul voyage en RER vous ferait regretter d’avoir lu), les inventeurs pensent à une liseuse sans mémoire, comportant un écran avec encre Inkjet et un système de clips (dans le dos de la liseuse) reliant le port USB de la liseuse à la carte, telle la carte du jeu pour une Nintendo DS.

USeBook Lionel Meslier Marion Georges Nintendo DS

Les porte-cartes ou porte-encarts pourront être créés en édition limitée pour une nouvelle collection, ou à l’effigie d’un évènement.

Pour les récalcitrants au dématérialisé (et pour les autres), les créateurs du concept USeBook ont un message pour vous :

« Le numérique n’est pas une obligation mais un avantage. »

Publicités

2 réflexions sur “USeBook : une innovation universelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s