Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys (Gallimard)

chronique le sel de nos larmes ruta sepetys wilhelm gustloff banner

Hiver, 1945. Vous êtes dans une forêt prussienne. Derrière vous, les russes sont à votre poursuite. Devant vous, les allemands ne rêvent qu’une seule chose : dorer leurs blasons en vous tuant.

Maîtrisez votre panique

La Prusse Orientale est recouverte de neige par ce froid glacial. Vous n’avez plus le choix, vous devez avancer. C’est une question de survie. Pourtant, mettre un pied devant l’autre se révèle difficile car vous êtes gelé et que vous ne mangez presque plus, pour ne pas dire pas. Des civils apparaissent. Vous en approcherez-vous ? Les laisserez-vous passer en espérant qu’ils ne vous ont pas repéré ?

La lituanienne Joanna peut vous aider avec vos engelures avec sa formation médicale. Florian est un prussien, poursuivi par les russes à cause de son père et recherché activement par le bras droit d’Hitler. La jeune polonaise Emilia a quitté son pays sur les conseils de son père et doit trouver un nouveau refuge pour se construire. En tant que bon allemand, Alfred s’est engagé dans les jeunes hitlériens pour soutenir sa patrie et les ferventes idées de la décennie de pouvoir d’Hitler.

Tous les quatre vont tenter de rejoindre la côte pour échapper aux atrocités de la guerre, se reconstruire et bâtir un futur dans leurs vies, où « chez moi » est une expression qui n’a plus de sens.

chronique le sel de nos larmes ruta sepetys wilhelm gustloff

Devenez le capitaine

La lituano-américaine, Ruta Sepetys, est une auteure qui aime trouver les histoires secrètes. Elle va piocher dans les fonds de tiroirs pour les mettre sous le feu de la lumière, tel le Wilhelm Gustloff. La cousine de son père l’a contacté après l’écriture de son premier roman car elle voulait partager avec elle cette histoire censurée. La Russie, comme l’Allemagne, n’avait aucun intérêt à ce que cette partie de l’Histoire soit connue du public.

Ces recherches précieuses ont fait revivre à toutes ces personnes la seconde guerre mondiale et leurs périples pour réussir à s’en sortir. L’auteure ne souhaitait pas simplement utiliser leurs histoires pour vendre son roman mais prendre conscience de tous leurs sentiments, leurs douleurs sibyllines et nous faire revivre et transmettre grâce à son style lumineux.

L’un des personnages de son livre a été repris de son premier roman. Son clin d’œil est à la fois un jeu pour ces lecteurs mais aussi un attachement personnel qui nous encre plus encore au Wilhelm Gustloff.

En France, l’auteure est publiée dans les livres jeunesses. Ce livre mérite d’être ajouté au programme collégien concernant la seconde guerre mondiale. Toutefois, la compartimentation française risque de lui jouer défaut. Les adultes, comme les enfants, toutes les nationalités doivent découvrir ce livre, cette histoire, cette auteure.

Publicités

2 réflexions sur “Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys (Gallimard)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s