Tag #DéfiPKJ Novembre 2016

tag DefiPKJ Novembre 2016 banner

Au début du mois de novembre, j’ai trouvé que je ne participais à très peu de challenge, défi, tag… quel que soit la manière dont on les appelle. J’ai décidé d’y remédier et ça commence avec le défi que Pocket Jeunesse organise chaque mois.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe

La maison d’édition Pocket Jeunesse lance chaque mois de nouveaux défis. Rien de très compliqué si vous aimez lire. Ils fournissent en chaque début de mois une liste de 30 éléments. A vous de les réaliser au cours du mois et principalement, de trouver les lectures qui vous permettent de marquer des points.

Quelques exemples que j’ai piochés dans la liste du mois dernier, spéciale Halloween :

3) Lire un roman dans lequel une scène se passe à Halloween

6) Lire un livre qui met en scène des créatures surnaturelles

15) Trouver dans un roman une référence à Harry Potter (sans que ce ne soit un livre Harry Potter ou sur Harry Potter)

Trois points pour Keleana

L’assassineuse de Sarah J. Maas déchaîne les passions, fait taire le sexisme et voyage dans l’univers d’Erilea rempli de parents séparés et absents :

N°10 Lire toute une soirée : J’ai commencé ce livre lors de la première soirée du défi #Weekenda1000 et j’ai enchaîné les pages jusqu’à ce que je m’endorme.

N°21 Lire un roman qui se passe en automne

« Le froissement des feuilles piétinées et les halètements des coureurs remplissaient l’air automnal. Les yeux rivés sur les cheveux sombres, humides et luisants du voleur qui la précédait, Keleana s’exhortait à inspirer et expirer lentement et régulièrement. Respirer… ne pas oublier de respirer. », p. 118.

N°30 Le héros/l’héroïne (pas un personnage secondaire) de votre lecture lit un livre

« Keleana rit de plus belle, s’empara des ouvrages et remercia la servante pour sa peine. Elle se rendit dans sa chambre, en referma la porte d’un coup de pied et se laissa tomber sur son lit. Les livres s’éparpillèrent sur la courtepointe écarlate. Elle ne reconnut aucun des titres. Elle choisit celui qui lui paraissait le plus intéressant, se renversa sur le dos et commença à lire. », p. 78.

Trois points pour Kabukicho

Le quartier des hôtes de Tokyo est le lieu de destination de Dominique Sylvain dans son nouveau roman éponyme.

N°7 Lire un livre dans lequel il y a un personnage français : Marie est l’un des personnages principal du roman et se trouve être la colocataire de Kate, une anglaise disparue.

N°9 Deviner la fin d’un livre avant de l’avoir terminé : Kabukicho est un roman policier. Dominique Sylvain aime prendre des risques littéraires et nous fait savoir rapidement qui est le coupable et pourquoi a-t-il commis son crime.

N°12 Trouver dans un livre une phrase/une expression (autre que le titre) qui est dans une langue différente de la langue de publication : L’auteure nous emplit d’expression japonaise difficilement traduisible dans la langue française, car ils n’ont pas la même connotation.

Cinq points pour Les choix de Clara

Sophie Di Paolantonio partage beaucoup avec ses personnages. Sa sensibilité aux éléments magnifie ses écrits et emporte le lecteur dans son embarcation sans qu’il ne s’en rende compte.

N°6 Lire un roman avec une alternance de plus de 2 points de vue : Ce sont les points de vue de Clara et Alexandre qui dominent le livre, mais il y a aussi le point de vue de leurs amis qui rappellent doucement les voix des lecteurs face à leurs actions et réactions.

N°22 Lire un livre qui vous fait rire : Ce roman m’a fait passer par plusieurs émotions et j’ai été ravie d’être aussi investie. Que ce soit le rire, les larmes ou quelques petites doses de colère, tous vos pores trahissent la vivacité de l’auteure.

N°23 Lire un roman qui débute par un dialogue :

« – Clara, il est 12h30, ce n’est pas le moment de rêver, on se déloge ! »

N°25 Lire un livre d’un auteur que vous n’avez jamais lu auparavant : Pas de difficulté à compléter ce point et j’aurais pu le remplir avec un autre. En effet, Sophie Di Paolantonio publie pour la première fois son roman. Espérons qu’elle continue à nous produire de nouvelles histoires aussi embarquées.

N°29 Trouver dans votre lecture une citation qui vous plaît beaucoup :

« – Clara, pourquoi t’es toute rouge ? C’est le coup de foudre ? demanda sournoisement Aude.

– Mais n’importe quoi, je n’ai jamais eu de coup de foutre pour un mec que je ne connais pas.

– Foudre, coup de foudre, Clara. Le foutre, ça vient après le coup de foudre, dit Aude en riant. »

Onze points pour Marquée

La série de La maison de la nuit est l’histoire de la formation de vampire.

N°2 Lire un roman où le héros/l’héroïne est au lycée : Zoey fait ses études au lycée de Broken Arrow.

N°3 Lire un livre PKJ

N°4 Partager son avis sur un livre PKJ avec PKJ :

Je sens que je vais en faire qu’une bouchée : #Marquée par @pccastauthor et @KCastAuthor chez @pocket_jeunesse #VendrediLecture #DefiPKJ pic.twitter.com/qTxnHbp4zZ

— Minie Houselook❄️🎅 (@MinieHouselook) 11 novembre 2016

N°5 Lire un livre au format poche

N°8 Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux

N°11 Lire un livre sorti avant 2016 : Ce premier est paru en 2007 aux Etats-Unis et 2010 en France.

N°14 Lire un livre dont la couverture est en majorité noire : Je vous laisse voir par vous-même :

chronique la maison de la nuit marquee p c kristin cast fantasy pocket jeunesse

N°15 Lire un livre avec une trahison : Kaley, la meilleure amie de Zoey, sort avec Heath, son ex, et se sont déjà embrassés alors qu’ils étaient encore ensemble.

N°16 Lire un livre avec une histoire de prophétie/de vision/de prédiction de l’avenir : Aphrodite a des visions de l’avenir mais préfère les garder pour elle lorsque cela ne concerne que des pauvres et inutiles humains.

N°18 Lire un livre où le lieu de l’intrigue est important (l’histoire n’aurait pas pu se dérouler ailleurs) : Le lycée des vampires ne pourrait être autre chose qu’un ancien monument racheté pour le bien de la société.

N°27 Débuter la lecture d’une série dont tous les tomes sont déjà parus : La maison de la nuit possède déjà 12 tomes et 4 hors-série. La famille Cast semble s’atteler à des projets plus personnels maintenant, plutôt que de souhaiter poursuivre la série.

Mon défi PKJ de ce mois

Tous les livres que j’ai lus ce mois me permettent de cocher plusieurs points en même temps. Ce qui me mène à un total de 22 points, soit un objectif de 73,3% atteint.

Ceux que je n’ai pas pu remplir ce mois-ci, mais dont cela aurait été possible un autre mois :

N°1 Terminer une trilogie : Il se trouve que ce mois j’en ai commencé deux (La maison de la nuit et Keleana) donc en finir une autre… compliqué ! La dernière saga que j’ai terminée remonte au mois de mai. Il s’agit de L’héritage mais des rumeurs courent sur le Web tel que Paolini nous préparerait un nouveau tome. Est-ce que ce sera la suite directe : le voyage d’Arya et de son dragon ? Ou des années plus tard : une guerre nécessitant l’intervention des Dragonniers ?

N°17 Le héros/l’héroïne de votre livre a un prénom qui commence par un V : J’ai lu Nerve / Addict au mois de septembre… Tout le monde connaît Vee, la grande héroïne de Jeanne Ryan. Elle surpasse toutes ses peurs pour tenter de remporter toujours plus de cadeaux

Je ne pense pas faire ce tag chaque mois. Il est sympa et j’apprécie partir à la recherche de livres qui vous permettra de faire de plus nombreuses découvertes. Et vous, vous avez rempli quels éléments ?

Keleana – La prisonnière, Sarah J. Maas (Le livre de poche)

chronique keleana la prisonnire sarah j maas fantasy le livre de poche banner

Keleana est la meilleure assassineuse de tout Erilea. Sa réputation la précède et de loin. Personne, dans tout l’état, n’est capable de donner une description physique d’elle. Pourtant elle se retrouve capturée par le roi…

L’assassineuse humaine

Lorsque Keleana a un contrat, elle l’exécute le plus rapidement et le plus discrètement possible. Ce n’est pas le cas de toutes les personnes dans sa profession. C’est ce qui la rend si spéciale. Elle ne cherche pas à se faire remarquer, comme les mercenaires. Elle fait seulement en sorte d’effectuer son travail, en toute discrétion et en toute impunité. Ces conditions sont les mêmes que les mercenaires, mais l’humanité fait partie d’elle.

Alors quand elle se retrouve capturée par les gardes du roi pendant une des interventions, elle sait que quelqu’un de la guilde des assassins l’a trahie. Elle fera tout pour le retrouver. Mais pour le moment, il faut d’abord qu’elle se sorte du fond des mines d’Endovier, où elle est emprisonnée…

chronique keleana la prisonniere sarah j maas fantasy le livre de poche

L’assassineuse partageuse

Sarah J. Maas est une auteure fantasy reconnue aujourd’hui. Tout à commencer par cette série, Keleana. Elle l’a écrit pendant son adolescence, sur la plateforme FictionPress. Elle a toujours du mal à croire que les éditions Bloomsbury l’ont contacté, que ses écrits sont publiés et qu’elle a autant de fans que de lecteurs. Sarah J. Maas a de la gratitude pour sa communauté qu’elle ne cesse de surprendre en partageant avec eux un maximum de rencontres et de dédicaces.

Les éditions Livre de poche ont eu l’idée de traduire l’auteure qui envoûte toute l’Amérique. La plume de l’auteure touche le féminisme et déroule un univers irradiant, ce qui suit la ligne éditoriale de Livre de poche SFFF. Le format est plus grand qu’un livre poche « normal » mais celui-ci facilite la tenue en mains. La victoire de la maison d’édition semble tout aussi importante que celle de Sarah J. Maas.

#Weekenda1000 ou weekend de 4 jours avec 4 livres

weekenda1000 weekend 4 jours pour 4 livres banner

Je suis partie en weekend prolongée et bien sûr, comme dans toutes mes valises, il y a des livres ! Je ne me referais pas.

La liste

Je pars pour 4 journées complètes et un aller-retour en train. Alors forcément, il me faut un peu de place pour mes livres. Bon, le vrai problème est que j’ai longuement hésité avec l’ensemble de ma PAL  En plus, je savais que ce weekend était un #weekenda1000. Il fallait donc que je me prépare.

Arrivée la veille du départ, c’était le moment où jamais ! J’ai fait la revue de tous les livres que je possède et dont je n’ai pas encore eu le temps de lire. Et je me suis finalement décidée… pour des livres que j’ai eus pour mon anniversaire :

  • Black out par Marc Elsberg (529 pages)
  • Cœur d’acier par Brandon Sanderson (518 pages)
  • La voie des ombres par Brent Weeks (694 pages)
  • Keleana la prisonnière par Sarah J. Maas (503 pages)

La liste était finalement complète. J’avais 4 livres pour 4 jours et 2244 pages qui m’attendaient.

weekenda1000 weekend 4 jours pour 4 livres

L’armistice

Bon, OK. C’est vrai, j’ai un peu triché et j’ai aussi pris Marquée de la série La maison de la nuit, écrit par Cast. Je l’ai à peine touché le soir parce que j’étais extrêmement fatiguée mais le lendemain matin, je ne pouvais plus le lâcher. Je l’ai fini peu de temps avant que le #weekenda1000 commence officiellement.

La chronique de cette fiction sera bientôt disponible. Les auteures attaquent le sujet des vampires sous un angle nouveau par rapport à ce qui a déjà été fait et ça me donne très envie de poursuivre la série. D’autant qu’elle (la série) en est déjà à 12 tomes et 4 hors-série. Ce serait dommage de ne pas profiter de ce retard pour faire de magnifiques nouvelles découvertes.

J’ai filé au lit après avoir lu 141 nouvelles pages.

Le weekend

Ma famille a débarqué pour le (vrai) weekend et j’ai pu dire à adieu aux moments paisibles de lecture pour embrasser la vie en communauté et pleine de vie.

J’ai continué le premier tome de la saga Keleana, écrit par Sarah J. Maas alors qu’elle avait 16 ans sur FictionPress. Son personnage a du corps, elle le manipule et le torture sans complexe. L’histoire est hors du temps et vous immerge totalement. Encore un fantasy qui n’a rien à faire en jeunesse…

Le weekend se clôture avec pleins d’images et d’énergies familiales en tête jusque Noël puis le retour en train avec un cumul de 453 pages.

Haul anniversaire : tout en poche

haul anniversaire tout en poche banner

Cette semaine, c’était mon anniversaire alors forcément, j’ai reçu quelques livres. Des fantasy, de la SF et du polar. Mes ami(e)s savent comment me faire plaisir, mais je vous présente leurs cadeaux livresques seulement (le reste, c’est pour moi). 3421 pages de pure bonheur.

Black out par Marc Elsberg chez Le livre de poche

J’ai décidé de me remettre aux thrillers et polars dernièrement, alors voilà Black out. A priori, cette fiction va commencer comme la série Révolution : un jour, on ne sait pas pourquoi, ni comment, mais l’électricité s’arrête dans tout le pays, puis dans le monde. Marc Elsberg s’appuie sur la réalité pour construire son histoire donc les sensations et l’envoutement risquent d’être omniprésents.

chronique black out marc elsberg polar le livre de poche

Les derniers jours du paradis par Robert Charles Wilson chez Folio

J’ai toujours beaucoup de mal à choisir un SF parce que j’ai très peur que l’univers ne me plaise pas, ou que les ponts entre le monde du livre et notre monde soient trop éloignés. Robert Charles Wilson n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il a su s’imposer au Canada et remporter plusieurs prix littéraires (dont le prix Hugo).

chronique les derniers jours du paradis robert charles wilson sf folio

Cœur d’acier par Brandon Sanderson chez Le livre de poche et Orbit

Encore un livre très délicat à ranger dans une seule case, puisque ce roman est à la fois un SF et un fantasy. Histoire de compliquer un peu la tâche, il est publié dans les maisons d’éditions Le livre de poche et Orbit (toutes les deux au sein du groupe Hachette). Brandon Sanderson vit cette pluralité littéraire plutôt bien, puisqu’il permet aux personnes malveillantes de dominer le monde grâce à des pouvoirs, et une infime possibilité aux humains de s’en sortir vivants.

chronique coeur d acier brandon sanderson sf fantasy le livre de poche orbit

Le jeu de l’assassin pat Amy Raby chez Milady

Je n’ai pas lu un fantasy assassin depuis des lustres. Vitala Salonius est une femme très attirante. Elle a pour mission de séduire l’empereur puis l’assassiner. Ce pitch a tendance à me rappeler la série Marco Polo, et s’il y a autant de morts (dans la série télé) que de tentatives de meurtres (dans le livre), je sens que ça va être tendu.

chronique le jeu de l assassin amy raby fantasy milady

Keleana – La prisonnière par Sarah J. Maas chez Le livre de poche

Cela fait un moment que je voulais commencer à lire Sarah J. Maas. J’entends parler de cette auteure depuis quelques temps, et encore plus avec les booktubeurs américains (comme JesseTheReader). Keleana est un assassin mais elle s’est fait prendre par le roi. Elle va chercher à recouvrir sa liberté. C’est la première traduction de la première série (Throne of Glass) de Maas alors j’avoue avoir quelques attentes…

chronique keleana la prisonniere sarah j maas fantasy le livre de poche

L’ange de la nuit – La voie des ombres par Brent Weeks chez Milady

Je crois que mes potes veulent vraiment que je recommence à lire des fantasy assassins. D’autant que celui-ci fait pas loin de 694 pages et je peux vous jure que la taille de police est vraiment petite ! Les éditions Milady ont sorti la traduction de la deuxième série de Brent Weeks. Je ne sais pas quand je vais commencer à lire l’art de l’assassinat mais je sens que ça va être intense.

chronique l ange de la nuit la voie des ombres brent weeks fantasy milady

La maison de la nuit – Marquée par P. C. et Kristin Cast chez Pocket

Mère et fille se sont associées pour inventer l’univers de la maison de nuit, et pas seulement pour un livre, mais pour toute une série. A noter aussi que la couverture de Pocket en poche est juste A-MA-ZING (désolée pour le franglais, mais regardez là). L’histoire de Zoey m’a l’air original et pas d’un nouveau Twilight ajusté.

chronique la maison de la nuit marquee p c kristin cast fantasy pocket jeunesse

Mes ami(e)s me connaissent bien ! Ils m’ont interdit de les citer et mais, je me dois au moins de vous dire (et redire) ça : JE VOUS AIME !!! 💞 Milles mercis pour tous ces cadeaux ! Vous êtes à la fois fous et mes meilleurs potes.