#Read24h : readathon à la vie, à la mort

read24h readathon a la vie a la mort banner

Le dernier #Read24h s’est déroulé du 13 au 14 mai. Je reviens avec vous sur cet événement, où j’ai réussi pour la première fois à rester éveillée pendant ces 24 heures.

#Read24h : à la vie

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le #Read24h, il s’agit d’un défi personnel de lecture. A votre choix, vous pouvez lire une heure, deux… ou vingt-quatre heures, comme bon vous semble. Le but est de vous faire plaisir (et de réussir à gérer vos vies par la même occasion). Le défi a lieu quatre fois dans l’année et est prévu par ici. Pour ce #Read24h, quelques personnes du Mexique, du Brésil et de l’Australie se sont jointes, en nous envoyant leurs lectures ensoleillées.

#Read24h : à la mort

Cette fois-ci, j’ai beaucoup plus préparé ce #Read24h. Je savais ce que j’allais lire (Eden). Il fallait absolument que je le termine parce que je devais le chroniquer pour mercredi (dernier). J’avais un peu la pression mais je me suis rappelée un point essentiel de ce défi : le plus important est de se faire plaisir. Si le plaisir de la lecture n’est pas là, alors ce n’est pas la peine (et ça vaut pour tout en fait).

read24h eden antoine delouhans books on demand

J’ai pas mal avancé dans ma lecture, vous partageant mes motivations et mon avancement. N’hésitez pas à le faire en public d’ailleurs, parce que j’avoue que j’ai tendance à me déconnecter des réseaux pendant mes moments de lectures. Encore une fois, ce n’est pas parce que vous lisez tel genre, ou lisez très peu qu’il faut vous bloquer. Les personnes qui vous disent que c’est nul n’ont rien à faire dans votre liste d’amis. Faites ce que vous, vous avez envie de faire !

Après plusieurs heures de lectures, je suis allée me ressourcer auprès de mes amis pour boire un verre. Je suis rentrée tranquille, je voulais juste les voir et souffler une heure ou deux avant de continuer ma lecture. Et ça a vraiment été rafraîchissant. Je me suis enfilée quelques pages du service presse et puis j’ai eu besoin de le digérer un peu. J’ai relu le premier tome de La quête d’Ewilan. Margaud a dû m’influencer en parlant de Bottero dernièrement. Après le lever du jour, je suis retournée à Eden jusqu’à la fin (ou presque du livre et) du challenge.

read24h la quete d ewilan d un monde a l autre pierre bottero rageot

Ce défi est extrêmement enrichissant et fatiguant. Il faut être réaliste : rester éveillé pendant 24 heures pour lire n’est pas facile et faisable par tout le monde. Lorsque vous ressortez de ce défi, vous êtes positif et prêt à tout réalisé, dès que vous aurez engrangé quelques heures de sommeil.

Publicités

#Read24h en 2017

Read24h année 2017

J’ai créé le #Read24h en 2016 et je dois dire qu’on s’est bien amusé pour cette première édition. Je vous ai donc concocté le calendrier pour l’année 2017.

Organisation

Le #Read24h commence le samedi à midi et termine le dimanche à 12h. Ils auront lieu chaque deuxième weekend du deuxième mois du trimestre. En clair, ça donne les :

  • 11-12 Février,
  • 13-14 Mai,
  • 12-13 Août,
  • et 11-12 Novembre 2017.

N’oubliez pas que vous avez deux programmes adaptés à votre disposition :

  • l’un vous permet de vous adapter à votre emploi du temps : l’efficience du Read24h
  • l’autre vous consent à vous laisser vivre votre passion de la lecture : l’intensité du Read24h

Vous pouvez nous rejoindre au sein du groupe Facebook suivant pour discuter nos passions livresques et de nos programmes.

Alors préparez vos agenda (ou bullet journal) et piles de lecture !

#Read24h : La première expérience

read24h la premiere experience banner

Je me lance dans cette fabuleuse aventure du marathon des 24 heures de lecture. Et je dois dire qu’il faut être autant préparé qu’un marathonien, autant physiquement que psychologiquement.

Le choix qui s’impose

Depuis j’ai imaginé ce marathon, je veux en faire partie à la façon : la folie du 24 (c’est-à-dire lire sans discontinuité pendant 24 heures). Oui, je sais que c’est totalement impossible mais quand on est passionnée, on ne compte pas ! Non, je plaisante. Je me connais et je sais qu’il m’aurait quelques pauses pour poursuivre ce rythme endiablé.

J’ai finalement choisi l’intensité du 24. Tout d’abord, je vais rejoindre ma famille pour les fêtes de fin d’année. De plus, des amis m’attendent sur place pour me voir. Et pour finir, j’ai beaucoup de mal à tenir éveillée dans ma région natale.

L’expérience de la première fois

On est le samedi 17 décembre. Midi sonne et je pars de chez moi pour courir rejoindre les transports en commun afin de me rendre en famille. Difficile de lire quand on transporte 3 lourds bagages… Quand enfin, j’arrive dans le train, je peux prendre ma liseuse numérique pour commencer une nouvelle lecture. Le thème abordé est difficile mais bien réel : le burn-out. Je ne cesse de lâcher et de reprendre ma lecture, tellement cette histoire me touche. Je sors du train émotive, ravie d’être en vacances et pleine d’espoir que cet effet devrait toucher moins de personnes car connu.

Il est 21h30, je prends un livre cette fois. J’espère qu’il sera plus joyeux : Cœur d’Acier par Brandon Anderson. J’ai une petite pensée pour le deuxième tome de La Passe-miroir, qui m’attend gentiment alors que le challenge de Bulledop a commencé aujourd’hui.

chronique coeur d acier brandon sanderson sf fantasy le livre de poche orbit

Je me suis réveillée vers 10h. J’ai à peine réussi à lire deux heures hier soir. Cette région m’assomme, je m’endors toujours très vite ici. Je lis quelques pages, histoire de terminer le chapitre avant d’aller prendre mon petit-déjeuner du dimanche. Puis, le temps de parler avec la famille, il est déjà 11h. Je repars à ma lecture le temps de la dernière heure du marathon et je me plonge dans la noirceur de Cœur d’Acier.

Le marathon s’achève pour moi avec 108 pages lues. Les moments de lectures ont été intensifs et je suis prête à retenter l’expérience l’année prochaine.

#Read24h : Un marathon en deux challenges

read24h marathon en deux challenges lire pendant 24 heures

Je vous l’annonçais en avant-première sur Facebook lundi : j’ai décidé d’organiser un petit challenge en ce début de vacances et pour patienter l’attente interminable de Noël.

Le principe

Vous l’aurez facilement deviné avec le nom du marathon : #Read24h. Il s’agit de lire pendant 24 heures. Le #Read24h commencera le samedi 17/12 à midi, pour se finir le dimanche 18/12 à 11h59 (et 59s.). Oui je sais que ça va être difficile, mais je vous assure que c’est jouable !

Pour suivre le marathon, n’hésitez pas à vous inscrire sur le groupe Facebook consacré et pour les autres réseaux sociaux, utilisez le #Read24h.

Les deux challenges

Quelques-uns d’entre vous m’ont soufflé dans l’oreillette que :

  • Rester éveiller pendant 24 heures, c’est… compliqué, même avec 15 g de caféine dans le sang
  • Les enfants (et le conjoint) ne sont pas d’accord avec ce manque d’attention
  • Les courses, le ménage et la vaisselle refusent de se faire à la façon Ma sorcière bien aimée

Pour toutes ces raisons (et pleins d’autres encore), je vous ai concocté deux challenges.

L’intensité du 24 : Vous devez accorder du temps à plusieurs projets en même temps. Pas de soucis. Adaptez votre temps de lecture pendant ces 24 heures. Trouvez-vous un petit moment (ou plusieurs) pour lire (et prendre du temps pour vous). Votre doctrine : dormez, vivez et lisez.

La folie du 24 : Vous êtes en vacances, en weekend et vous vous faites une joie de pouvoir vous accorder 24 heures de pure lecture, au risque de vous assoupir dans votre fauteuil confortable. Alors préparez votre plaid, faites les stocks de nourriture, de chocolat et de thé. Votre doctrine : lisez, lisez et lisez.

Alors à vos PAL et rendez-vous sur les réseaux sociaux (ou en commentaires) !