#Read24h : readathon à la vie, à la mort

read24h readathon a la vie a la mort banner

Le dernier #Read24h s’est déroulé du 13 au 14 mai. Je reviens avec vous sur cet événement, où j’ai réussi pour la première fois à rester éveillée pendant ces 24 heures.

#Read24h : à la vie

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le #Read24h, il s’agit d’un défi personnel de lecture. A votre choix, vous pouvez lire une heure, deux… ou vingt-quatre heures, comme bon vous semble. Le but est de vous faire plaisir (et de réussir à gérer vos vies par la même occasion). Le défi a lieu quatre fois dans l’année et est prévu par ici. Pour ce #Read24h, quelques personnes du Mexique, du Brésil et de l’Australie se sont jointes, en nous envoyant leurs lectures ensoleillées.

#Read24h : à la mort

Cette fois-ci, j’ai beaucoup plus préparé ce #Read24h. Je savais ce que j’allais lire (Eden). Il fallait absolument que je le termine parce que je devais le chroniquer pour mercredi (dernier). J’avais un peu la pression mais je me suis rappelée un point essentiel de ce défi : le plus important est de se faire plaisir. Si le plaisir de la lecture n’est pas là, alors ce n’est pas la peine (et ça vaut pour tout en fait).

read24h eden antoine delouhans books on demand

J’ai pas mal avancé dans ma lecture, vous partageant mes motivations et mon avancement. N’hésitez pas à le faire en public d’ailleurs, parce que j’avoue que j’ai tendance à me déconnecter des réseaux pendant mes moments de lectures. Encore une fois, ce n’est pas parce que vous lisez tel genre, ou lisez très peu qu’il faut vous bloquer. Les personnes qui vous disent que c’est nul n’ont rien à faire dans votre liste d’amis. Faites ce que vous, vous avez envie de faire !

Après plusieurs heures de lectures, je suis allée me ressourcer auprès de mes amis pour boire un verre. Je suis rentrée tranquille, je voulais juste les voir et souffler une heure ou deux avant de continuer ma lecture. Et ça a vraiment été rafraîchissant. Je me suis enfilée quelques pages du service presse et puis j’ai eu besoin de le digérer un peu. J’ai relu le premier tome de La quête d’Ewilan. Margaud a dû m’influencer en parlant de Bottero dernièrement. Après le lever du jour, je suis retournée à Eden jusqu’à la fin (ou presque du livre et) du challenge.

read24h la quete d ewilan d un monde a l autre pierre bottero rageot

Ce défi est extrêmement enrichissant et fatiguant. Il faut être réaliste : rester éveillé pendant 24 heures pour lire n’est pas facile et faisable par tout le monde. Lorsque vous ressortez de ce défi, vous êtes positif et prêt à tout réalisé, dès que vous aurez engrangé quelques heures de sommeil.

La quête d’Ewilan, Pierre Bottero (Rageot)

Pierre Bottero Serie quete Ewilan BD

Ewilan est une enfant adoptée. Elle ne connaît pas ses parents. Du jour au lendemain, elle part avec son meilleur ami dans un autre monde alors qu’ils allaient être percutés par un camion.

Libérée… Délivrée…

Ewilan et Salim se promènent en ville quand un camion grille un feu rouge. Ils auraient dû mourir mais Ewilan les transporte dans son monde natal inconsciemment. Elle prend alors conscience qu’elle maîtrise l’art du dessin. Cet art lui permet de voyager, d’obtenir ce qu’elle souhaite et accessoirement se défendre. Les Ts’liches et les Raïs ont bloqués l’imagination pour interdire aux magiciens de travailler leur art, et ont pris en otage les Sentinelles, les meilleurs magiciens de l’Empire. Ewilan et ses acolytes vont devoir aider à l’Empire pour libérer l’imagination et délivrer les Sentinelles.

Pierre Bottero Serie quete Ewilan

L’imagination se trace dans la réalité

Pierre Bottero était instituteur et ne cessait de rêver de fantastique. Il a réalisé son rêve en faisant naître Ewilan, lui qui pensait que l’imagination et les mots sont les maîtres de notre monde. Le lecteur se retrouve transporter avec son personnage, nous laissant imaginer et rêver d’une possible réalité. Les éditions Rageot continuent d’éditer la série, pour la quatrième ou la cinquième fois, ce qui prouve sa référence dix ans après sa première publication.

Nos âmes jumelles, Samantha Bailly (Rageot)

BFF nos âmes jumelles de samantha bailly

Sonia et Lou sont deux jeunes lycéennes françaises. L’une est en Normandie, l’autre aux pieds des Alpes. Elles se rencontrent via Internet et débutent une superbe histoire entre elles.

Une rencontre viscérale

Sonia gère la liberté totale laissée par ses parents, en allant en internat et en s’émancipant avec ses écrits. Lou, quant à elle, doit faire face à sa mère qui veut tout contrôler, y compris son orientation, son petit frère et le développement de ses illustrations.

nos âmes jumelles de samantha bailly

La trame d’une vie

Samantha Bailly nous rappelle combien la vie est variante quand on est lycéenne. Elle est à la fois difficile : il faut apprendre à faire face à ces plus grands repères ; et facile, l’insouciance et la légèreté des personnages nous transportent à la fin du tome. A chaque moment de l’histoire, on s’attend à découvrir une illustration, en tournant la page (ce qui n’est pas sans me rappeler Le carnet de Théo d’Eléonore Canone).

Un nouveau (tome) est promis pour 2016. On peut supposer qu’il sera dans dix ans.