Les chroniques lunaires 1 – Cinder, Marissa Meyer (Pocket Jeunesse)

chronique les chroniques lunaires 1 cinder marissa meyer science fiction fantasy pocket jeunesse banner

La reconstruction de New Beijing est enfin terminée. La Terre peut enfin se rassurer avec ces nouveaux logements. L’Espace continue de les observer, attendant le pas de côté.

Un cyborg intemporel

Cinder n’est pas une humaine comme tout le monde et c’est la raison pour laquelle, elle est repoussée par les autres. C’est une cyborg. Suite à un accident, elle a dû être opérée. Des chirurgiens lui ont implanté un nouveau pied et une nouvelle main, puis l’ont relié à son cerveau – son tableau de bord – afin de pouvoir contrôler le tout. Son tableau de bord lui permet aussi directement de se relier au réseau, qui lui apporte toutes les informations nécessaires – même si elle aimerait parfois qu’il ne lui apporte pas autant d’informations.

Cinder est aussi une mécanicienne hors pair. Elle doit travailler pour faire vivre sa famille – ou plutôt sa belle-mère et ses deux sœurs. Peony, sa plus jeune sœur, aimerait pouvoir la suivre dans chacune de ses aventures mais sa mère refuse tout net, surtout qu’elle n’a jamais demandé à avoir ce cyborg dans sa famille. Le départ de son mari l’a anéanti depuis des années et le ressentiment ne s’affaiblit pas. De plus, New Beijing est secoué par la maladie de plus en plus régulièrement.

chronique les chroniques lunaires 1 cinder marissa meyer science fiction fantasy pocket jeunesse

Une chronique vivifiante

Marissa Meyer a obtenu son diplôme d’éditrice. A peine sortie des bancs de l’université, l’autrice publie ce premier roman. C’est le début d’une longue aventure qui commence alors en 2012. Depuis, les chroniques lunaires se sont enrichies de trois autres tomes et d’un prequel. L’an dernier, une nouvelle série a débuté avec Heartless, basé sur l’histoire d’Alice aux pays des merveilles.

La maison d’édition Pocket Jeunesse a repris la saga pour la traduire. Le traducteur, Guillaume Fournier, est malheureusement inconstant. Le début du roman semble écrit pour un enfant en début d’adolescence et la fin d’une bonne littérature et de poésie. Il m’est rare de rencontrer des problèmes avec la traduction. Le ressenti et l’attachement avec l’héroïne semblent absents, ce qui pourraient expliquer ces difficultés.

En commençant ce livre, vous pourrez être désarçonné(e). Le projeté dans l’univers est trop rapide, puis tout ralentit le temps de quelques explications pour le lecteur s’y retrouve et on repart sur les chapeaux de roues pour continuer (ainsi de suite). Beaucoup de rebondissements sont présents tout au long du livre, c’est ce qui permet un rythme soutenu et avec quelques surprises de prime abord. Malheureusement pour la grande découverte finale (ou presque), je l’avais vu venir depuis quelques centaines de pages. Reste à savoir si c’était souhaité par l’auteure afin d’interroger son lecteur sur la manière de l’amener ou sur le comment l’histoire va-t-elle se dérouler par rapport au conte.

Publicités

#BookclubPKJ A la rencontre de Kelley York et Pauline Mardoc

Pauline, la directrice de collection chez Pocket Jeunesse pour les 15 ans et plus, a tenu à nous présenter l’une de ses auteures fétiches : Kelley York, après son propre coup de cœur livresque, lors d’une rencontre bookclub.

Le #bookclubPKJ, c’est quoi ?

La maison d’édition Pocket Jeunesse organise un bookclub (club de lecture) tous les quatre mois afin de nous faire découvrir leur coup de cœur dans leurs bibliothèques.

Life Lifestyle bookclub rencontre Kelley York Pauline Mardoc logo bookclubPKJ

Du coup, toute une équipe débarque et vous fait passer un super bon moment accompagnés d’une trentaine d’autres lecteurs / bloggeurs (ça nous permet de mettre des têtes en face des comptes Twitter / Instagram / Facebook et compagnies) de mini-cupcakes.

Life Lifestyle bookclub bookclubPKJ rencontre Kelley York Pauline Mardoc mini cupcake PKJ pocket jeunesse

Le #bookclubPKJ, tout en surprises

La première surprise est un lieu absolument exceptionnel, qui dégage les ondes positives et où nous aimerions bien s’y installer (pour lire ou pour travailler en mode co-working).

Life Lifestyle bookclub bookclubPKJ rencontre Kelley York Pauline Mardoc mur citation la compagnie

Deux superbes annonces surprises. Pauline nous a fait l’honneur de nous faire savoir que le Prix des incorruptibles de cette année est pour Aristote et Dante. Kelley York s’est exprimée dans une vidéo et nous a déclaré que son roman Other breakable things sera publié en français, dans le catalogue PKJ 2018.

Life Lifestyle bookclub bookclubPKJ rencontre Kelley York Pauline Mardoc directrice de collection pocket jeunesse

L’une des surprises a malheureusement été abrogée (pour raison personnelle) : la présence de la traductrice, Laurence Richard. En tout cas, son magnifique travail a été salué par tous les lecteurs (oui, « lecteurs », il y avait un homme) présents.

La rencontre du dernier espoir, c’est aussi une playlist du tonnerre. Alors Marie (la super community manager, capable de vous demander de sortir si vous n’avez pas lu son coup de cœur de tous les temps mais qui ne mord pas) nous a concocté un blindtest. On s’est bien marré sur notre… heu… non-culture.

La dernière surprise (et non des moindres) est de repartir avec l’annonce du prochain #bookclubPKJ et le premier chapitre de Heartless par Marissa Meyer. A priori, la publication est prévue pour octobre.

Life Lifestyle bookclubPKJ rencontre Kelley York Pauline Mardoc prochain bookclub marissa meyer heartless chroniques lunaires

Oh, une dernière. Quelques artistes licornes étaient rassemblées à notre table. Voici ce que ça donne ! On est douées, n’est-ce pas ?

Life Lifestyle bookclub bookclubPKJ rencontre Kelley York Pauline Mardoc dessin art cooperation