Maman – Pour le meilleur et pour le reste, Marie Drucker et Sidonie Bonnec (Le livre de poche)

chronique maman pour le meilleur et pour le reste marie drucker sidonie bonnec documentaire le livre de poche banner

J’ai eu la chance de rencontrer Marie Drucker et Sidonie Bonnec pour la sortie de leur nouvel enfant au format poche, et j’étais ravie de voir qu’elles ne se prennent pas la tête. Elles se définissent comme des mamans qui travaillent, comme tant d’autres, et espèrent que ce guide pourra servir à toutes les futures mamans.

Pour le meilleur, vous les connaissez

Je ne peux pas vous faire une chronique « normale » sur ce livre. Ce n’est pas possible. Il ne s’agit pas d’un simple roman, ou d’un livre de développement personnel abordant un seul sujet. Vous allez me dire que l’on pourrait le réduire à Maman : un métier, un rôle, une envie. Ce mot difficile à définir et pourtant si simple qu’il est souvent le premier mot prononcer après tous les « aaaah ».

Marie Drucker et Sidonie Bonnec vont devenir vos meilleures amies pendant trois ans. Les autrices ont écrit le livre au moment de leurs propres grossesses et vies avec leurs enfants. Elles n’auront pas de jugement de valeur. Elles vous enverront que des ondes positives, pour passer, dépasser toutes les ondes hormonales déferlantes. Votre guide de survie face à toutes ces tâches, tous ces moments et toute cette pression inconditionnelle.

chronique maman pour le meilleur et pour le reste marie drucker sidonie bonnec documentaire le livre de poche

Pour le reste, vous avez ce guide

Les auteures ont décidé d’employer le « je » tout naturellement pour éviter la stigmatisation de leur personne, mais aussi pour déculpabiliser les lectrices (et les lecteurs : Etienne tient un grand rôle). Ce livre a pour but de vous accompagner dans toutes les démarches de la maman, pendant la grossesse et jusqu’aux deux ans de l’enfant, de vous rassurer…

L’équipe de la maison d’édition Le livre de poche a contribué à remettre le livre au goût du jour, dans son format poche. Vous retrouverez tous les conseils de produits et d’organisation. Les autrices ont eu la chance d’être relu par des professionnels approuvant leurs démarches (non sponsorisées). Maman, pour le meilleur et pour le reste, est drôle et attrayant, parce qu’après tout, il vous accompagnera pendant trois ans.

Publicités

Le pensionnat de Mlle Géraldine – Tome 1 Etiquette et espionnage, Gail Carriger (Le livre de poche, Orbit)

chronique le pensionnat de mlle geraldine tome 1 etiquette et espionnage gail carriger le livre de poche orbit science fiction banner

Sophronia aime comprendre tous les mécanismes, même si sa mère aimerait simplement qu’elle soit une jeune fille convenable. Alors elle doit absolument empêcher l’étrangère de l’emmener dans ce pensionnat.

Etiquette

Sophronia Angelina Temminick a seulement 14 ans. Ces nombreux frères et sœurs font d’elle la plus jeune fille de la famille, mais pas de la fratrie. Alors elle tente de s’illustrer, tout en évitant les diversions de ses frères. Lors de ces recherches, elle doit faire extrêmement attention aux mécanismes – aux robots aux services de ces parents pour les aider dans les diverses tâches ingrates. Sinon ils iront cafter auprès de sa mère et elle est sûre d’être punie.

Une étrangère visite la famille Temminick. L’entretien entre la mère et l’étrangère est d’ordre privé. Sophronia n’a pas d’autres choix que de passer par le monte-charge afin de suivre la conversation. Lorsqu’elle essaye de faire travailler le mécanisme de l’intérieur, le monte-charge descend précipitamment et elle se retrouve deux étages plus bas, la tête dans ses jupes et le dessert renversé sur cette grande dame. Négocier avec sa mère afin de ne pas aller dans ce pensionnat ne va pas être facile après cette échauffourée.

chronique le pensionnat de mlle geraldine tome 1 etiquette et espionnage gail carriger le livre de poche orbit science fiction

Espionnage

Gail Carriger a obtenu ses diplômes en archéologie et en anthropologie, respectivement à Nottingham et à Santa Cruz. Preuve en est que l’auteure maitrise parfaitement les voyages de ces personnages. La connaissance des lieux lui donne un avantage incontestable pour générer auprès de son lecteur les sensations et les émotions qu’elle souhaite. Sa première série Le protectorat de l’ombrelle est également un best-seller.

La maison d’édition Orbit a mis la main sur une magnifique plume américaine et british à la fois. Le style et la classe sont alors obligatoirement omniprésents. Le livre de poche l’a republié, dans son format de prédilection, pour le plus grand bonheur de son public français. La traduction de Sylvie Denis nous transmet les émotions de Gail Carriger. Vous sentez les voyages, les observations et l’épanouissement de l’auteure. Un premier tome prometteur, plus d’aventures et de divertissements semblent filer à l’horizon.

Tag #DéfiPKJ Novembre 2016

tag DefiPKJ Novembre 2016 banner

Au début du mois de novembre, j’ai trouvé que je ne participais à très peu de challenge, défi, tag… quel que soit la manière dont on les appelle. J’ai décidé d’y remédier et ça commence avec le défi que Pocket Jeunesse organise chaque mois.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe

La maison d’édition Pocket Jeunesse lance chaque mois de nouveaux défis. Rien de très compliqué si vous aimez lire. Ils fournissent en chaque début de mois une liste de 30 éléments. A vous de les réaliser au cours du mois et principalement, de trouver les lectures qui vous permettent de marquer des points.

Quelques exemples que j’ai piochés dans la liste du mois dernier, spéciale Halloween :

3) Lire un roman dans lequel une scène se passe à Halloween

6) Lire un livre qui met en scène des créatures surnaturelles

15) Trouver dans un roman une référence à Harry Potter (sans que ce ne soit un livre Harry Potter ou sur Harry Potter)

Trois points pour Keleana

L’assassineuse de Sarah J. Maas déchaîne les passions, fait taire le sexisme et voyage dans l’univers d’Erilea rempli de parents séparés et absents :

N°10 Lire toute une soirée : J’ai commencé ce livre lors de la première soirée du défi #Weekenda1000 et j’ai enchaîné les pages jusqu’à ce que je m’endorme.

N°21 Lire un roman qui se passe en automne

« Le froissement des feuilles piétinées et les halètements des coureurs remplissaient l’air automnal. Les yeux rivés sur les cheveux sombres, humides et luisants du voleur qui la précédait, Keleana s’exhortait à inspirer et expirer lentement et régulièrement. Respirer… ne pas oublier de respirer. », p. 118.

N°30 Le héros/l’héroïne (pas un personnage secondaire) de votre lecture lit un livre

« Keleana rit de plus belle, s’empara des ouvrages et remercia la servante pour sa peine. Elle se rendit dans sa chambre, en referma la porte d’un coup de pied et se laissa tomber sur son lit. Les livres s’éparpillèrent sur la courtepointe écarlate. Elle ne reconnut aucun des titres. Elle choisit celui qui lui paraissait le plus intéressant, se renversa sur le dos et commença à lire. », p. 78.

Trois points pour Kabukicho

Le quartier des hôtes de Tokyo est le lieu de destination de Dominique Sylvain dans son nouveau roman éponyme.

N°7 Lire un livre dans lequel il y a un personnage français : Marie est l’un des personnages principal du roman et se trouve être la colocataire de Kate, une anglaise disparue.

N°9 Deviner la fin d’un livre avant de l’avoir terminé : Kabukicho est un roman policier. Dominique Sylvain aime prendre des risques littéraires et nous fait savoir rapidement qui est le coupable et pourquoi a-t-il commis son crime.

N°12 Trouver dans un livre une phrase/une expression (autre que le titre) qui est dans une langue différente de la langue de publication : L’auteure nous emplit d’expression japonaise difficilement traduisible dans la langue française, car ils n’ont pas la même connotation.

Cinq points pour Les choix de Clara

Sophie Di Paolantonio partage beaucoup avec ses personnages. Sa sensibilité aux éléments magnifie ses écrits et emporte le lecteur dans son embarcation sans qu’il ne s’en rende compte.

N°6 Lire un roman avec une alternance de plus de 2 points de vue : Ce sont les points de vue de Clara et Alexandre qui dominent le livre, mais il y a aussi le point de vue de leurs amis qui rappellent doucement les voix des lecteurs face à leurs actions et réactions.

N°22 Lire un livre qui vous fait rire : Ce roman m’a fait passer par plusieurs émotions et j’ai été ravie d’être aussi investie. Que ce soit le rire, les larmes ou quelques petites doses de colère, tous vos pores trahissent la vivacité de l’auteure.

N°23 Lire un roman qui débute par un dialogue :

« – Clara, il est 12h30, ce n’est pas le moment de rêver, on se déloge ! »

N°25 Lire un livre d’un auteur que vous n’avez jamais lu auparavant : Pas de difficulté à compléter ce point et j’aurais pu le remplir avec un autre. En effet, Sophie Di Paolantonio publie pour la première fois son roman. Espérons qu’elle continue à nous produire de nouvelles histoires aussi embarquées.

N°29 Trouver dans votre lecture une citation qui vous plaît beaucoup :

« – Clara, pourquoi t’es toute rouge ? C’est le coup de foudre ? demanda sournoisement Aude.

– Mais n’importe quoi, je n’ai jamais eu de coup de foutre pour un mec que je ne connais pas.

– Foudre, coup de foudre, Clara. Le foutre, ça vient après le coup de foudre, dit Aude en riant. »

Onze points pour Marquée

La série de La maison de la nuit est l’histoire de la formation de vampire.

N°2 Lire un roman où le héros/l’héroïne est au lycée : Zoey fait ses études au lycée de Broken Arrow.

N°3 Lire un livre PKJ

N°4 Partager son avis sur un livre PKJ avec PKJ :

Je sens que je vais en faire qu’une bouchée : #Marquée par @pccastauthor et @KCastAuthor chez @pocket_jeunesse #VendrediLecture #DefiPKJ pic.twitter.com/qTxnHbp4zZ

— Minie Houselook❄️🎅 (@MinieHouselook) 11 novembre 2016

N°5 Lire un livre au format poche

N°8 Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux

N°11 Lire un livre sorti avant 2016 : Ce premier est paru en 2007 aux Etats-Unis et 2010 en France.

N°14 Lire un livre dont la couverture est en majorité noire : Je vous laisse voir par vous-même :

chronique la maison de la nuit marquee p c kristin cast fantasy pocket jeunesse

N°15 Lire un livre avec une trahison : Kaley, la meilleure amie de Zoey, sort avec Heath, son ex, et se sont déjà embrassés alors qu’ils étaient encore ensemble.

N°16 Lire un livre avec une histoire de prophétie/de vision/de prédiction de l’avenir : Aphrodite a des visions de l’avenir mais préfère les garder pour elle lorsque cela ne concerne que des pauvres et inutiles humains.

N°18 Lire un livre où le lieu de l’intrigue est important (l’histoire n’aurait pas pu se dérouler ailleurs) : Le lycée des vampires ne pourrait être autre chose qu’un ancien monument racheté pour le bien de la société.

N°27 Débuter la lecture d’une série dont tous les tomes sont déjà parus : La maison de la nuit possède déjà 12 tomes et 4 hors-série. La famille Cast semble s’atteler à des projets plus personnels maintenant, plutôt que de souhaiter poursuivre la série.

Mon défi PKJ de ce mois

Tous les livres que j’ai lus ce mois me permettent de cocher plusieurs points en même temps. Ce qui me mène à un total de 22 points, soit un objectif de 73,3% atteint.

Ceux que je n’ai pas pu remplir ce mois-ci, mais dont cela aurait été possible un autre mois :

N°1 Terminer une trilogie : Il se trouve que ce mois j’en ai commencé deux (La maison de la nuit et Keleana) donc en finir une autre… compliqué ! La dernière saga que j’ai terminée remonte au mois de mai. Il s’agit de L’héritage mais des rumeurs courent sur le Web tel que Paolini nous préparerait un nouveau tome. Est-ce que ce sera la suite directe : le voyage d’Arya et de son dragon ? Ou des années plus tard : une guerre nécessitant l’intervention des Dragonniers ?

N°17 Le héros/l’héroïne de votre livre a un prénom qui commence par un V : J’ai lu Nerve / Addict au mois de septembre… Tout le monde connaît Vee, la grande héroïne de Jeanne Ryan. Elle surpasse toutes ses peurs pour tenter de remporter toujours plus de cadeaux

Je ne pense pas faire ce tag chaque mois. Il est sympa et j’apprécie partir à la recherche de livres qui vous permettra de faire de plus nombreuses découvertes. Et vous, vous avez rempli quels éléments ?

Haul anniversaire : tout en poche

haul anniversaire tout en poche banner

Cette semaine, c’était mon anniversaire alors forcément, j’ai reçu quelques livres. Des fantasy, de la SF et du polar. Mes ami(e)s savent comment me faire plaisir, mais je vous présente leurs cadeaux livresques seulement (le reste, c’est pour moi). 3421 pages de pure bonheur.

Black out par Marc Elsberg chez Le livre de poche

J’ai décidé de me remettre aux thrillers et polars dernièrement, alors voilà Black out. A priori, cette fiction va commencer comme la série Révolution : un jour, on ne sait pas pourquoi, ni comment, mais l’électricité s’arrête dans tout le pays, puis dans le monde. Marc Elsberg s’appuie sur la réalité pour construire son histoire donc les sensations et l’envoutement risquent d’être omniprésents.

chronique black out marc elsberg polar le livre de poche

Les derniers jours du paradis par Robert Charles Wilson chez Folio

J’ai toujours beaucoup de mal à choisir un SF parce que j’ai très peur que l’univers ne me plaise pas, ou que les ponts entre le monde du livre et notre monde soient trop éloignés. Robert Charles Wilson n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il a su s’imposer au Canada et remporter plusieurs prix littéraires (dont le prix Hugo).

chronique les derniers jours du paradis robert charles wilson sf folio

Cœur d’acier par Brandon Sanderson chez Le livre de poche et Orbit

Encore un livre très délicat à ranger dans une seule case, puisque ce roman est à la fois un SF et un fantasy. Histoire de compliquer un peu la tâche, il est publié dans les maisons d’éditions Le livre de poche et Orbit (toutes les deux au sein du groupe Hachette). Brandon Sanderson vit cette pluralité littéraire plutôt bien, puisqu’il permet aux personnes malveillantes de dominer le monde grâce à des pouvoirs, et une infime possibilité aux humains de s’en sortir vivants.

chronique coeur d acier brandon sanderson sf fantasy le livre de poche orbit

Le jeu de l’assassin pat Amy Raby chez Milady

Je n’ai pas lu un fantasy assassin depuis des lustres. Vitala Salonius est une femme très attirante. Elle a pour mission de séduire l’empereur puis l’assassiner. Ce pitch a tendance à me rappeler la série Marco Polo, et s’il y a autant de morts (dans la série télé) que de tentatives de meurtres (dans le livre), je sens que ça va être tendu.

chronique le jeu de l assassin amy raby fantasy milady

Keleana – La prisonnière par Sarah J. Maas chez Le livre de poche

Cela fait un moment que je voulais commencer à lire Sarah J. Maas. J’entends parler de cette auteure depuis quelques temps, et encore plus avec les booktubeurs américains (comme JesseTheReader). Keleana est un assassin mais elle s’est fait prendre par le roi. Elle va chercher à recouvrir sa liberté. C’est la première traduction de la première série (Throne of Glass) de Maas alors j’avoue avoir quelques attentes…

chronique keleana la prisonniere sarah j maas fantasy le livre de poche

L’ange de la nuit – La voie des ombres par Brent Weeks chez Milady

Je crois que mes potes veulent vraiment que je recommence à lire des fantasy assassins. D’autant que celui-ci fait pas loin de 694 pages et je peux vous jure que la taille de police est vraiment petite ! Les éditions Milady ont sorti la traduction de la deuxième série de Brent Weeks. Je ne sais pas quand je vais commencer à lire l’art de l’assassinat mais je sens que ça va être intense.

chronique l ange de la nuit la voie des ombres brent weeks fantasy milady

La maison de la nuit – Marquée par P. C. et Kristin Cast chez Pocket

Mère et fille se sont associées pour inventer l’univers de la maison de nuit, et pas seulement pour un livre, mais pour toute une série. A noter aussi que la couverture de Pocket en poche est juste A-MA-ZING (désolée pour le franglais, mais regardez là). L’histoire de Zoey m’a l’air original et pas d’un nouveau Twilight ajusté.

chronique la maison de la nuit marquee p c kristin cast fantasy pocket jeunesse

Mes ami(e)s me connaissent bien ! Ils m’ont interdit de les citer et mais, je me dois au moins de vous dire (et redire) ça : JE VOUS AIME !!! 💞 Milles mercis pour tous ces cadeaux ! Vous êtes à la fois fous et mes meilleurs potes.

Park Avenue, Cristina Alger (Le livre de poche)

Park avenue

Paul est un avocat général d’une entreprise en bourse, qui découvre le coup du siècle. Il va devoir choisir entre l’amour envers sa femme et sa responsabilité dans l’affaire.

Des fluctuations de la bourse…

 bourse CAC40

Paul s’est marié avec Merill, mais aussi avec sa famille. Les Darling ont une présence grandiose à New York. L’entreprise familiale, Delphic, gère les portefeuilles des personnalités les plus influentes de tout New York. L’une de ses personnes influentes est Morty Reis. Ce dernier est à la tête du plus grand fond spéculatif, RMC. Il a investi dans l’entreprise familiale et est même le principal fond. Morty se suicide juste avant le weekend de Thanksgiving.

Que cache le suicide de Morty ? Pourquoi la SEC souhaite-elle absolument avoir un contact avec l’entreprise familiale ? Alors même que c’est le weekend de Thanksgiving, pourquoi doivent-ils tout gérer maintenant ? Paul décidera-t-il de suivre son instinct d’avocat pour la vérité ou la famille avec toutes les manigances possibles ?

… au complexe de Madoff

Livre Bernard Madoff

Cristina Alger, ou plutôt sa traduction, n’est pas hautement élaborée. Toutefois, il y a un effort pour nous tenir en haleine, un véritable suspense à la façon thriller.

Vous ne vous y connaissez pas en économie et vous avez envie d’apprendre deux ou trois trucs, que ce soit légal ou non ? Vous voulez comprendre l’affaire Madoff en vous immergeant dans une histoire romancée ? Ou vous aimez suivre le rythme effréné du suspense et que vous souhaitez ne pas lire un thriller ? Alors ce livre est fait pour vous.

Les personnages sont à la fois géniaux et attachants. On peut être un peu dérouté sur les changements de chapitres, car on change à chaque fois de point de vue sans avoir de noms. Un nombre incalculable de personnages fait que vous vous attacherez et vous vous reconnaîtrez forcément à l’un d’entre eux.