Eve, Le prof de l’être (IS Edition)

chronique Eve Le prof de l’être IS Edition service presse simplement littérature polar banner

A base de fiction policière et de réflexion sur la célébrité, le prof de l’être vous interroge sur vos propres sentiments.

Eve, l’intelligence

Eve était une jeune fille très intelligente, et plus mature que les enfants de son âge. Elle n’était pas juste bonne dans quelques matières au collège, mais dans toutes, et avec un caractère bien ancrée en elle. Si les autres élèves venaient l’embêter, elle les envoyait paître de la manière la plus indélicate possible.

Daniel Merton est un professeur de lettres au collège. Il a bien conscience qu’il n’est qu’un prof de province parmi tant d’autres, mais il espère toujours pouvoir marquer sa célébrité pour la postérité. Il pense l’avoir trouvé avec Eve. Lui qui connaît sa famille depuis si longtemps. Lors des cours, il encourage Eve à lire ces rédactions pour les partager avec les autres. A l’extérieur, il engage plusieurs débats avec elle afin d’améliorer sa plume pour l’avenir. Il va même jusqu’à l’inscrire dans un prix littéraire.

Pourtant, tout ceci n’est plus que passé. Car aujourd’hui marque le jour où la gendarmerie s’est introduit dans l’établissement afin de s’entretenir avec le principal et annoncer le décès d’Eve, disparue depuis plusieurs jours. Daniel Merton ne peut pas laisser faire. Il a besoin de savoir : comment ? Pourquoi ? Qui ? Surtout, qui a pu oser t’assassiner ? La liste des suspects semble bien courte vu les circonstances. Eve a été assassinée comme son héroïne dans le livre qu’elle est en train d’écrire.

chronique Eve Le prof de l’être IS Edition service presse simplement littérature polar

Eve, la maturité

Le prof de l’être a pris ses fonctions sur les réseaux sociaux depuis 2015. Il exerce, avec dérision, et communique avec des traits d’humour les diverses aventures et mésaventures du métier de professeur, et aussi de ces élèves, mais le plus souvent il s’agit de lui-même.

IS Edition est une maison d’édition familiale marseillaise qui mérite d’être connue. Je pense que ce roman aurait eu sa place dans la rentrée littérature, mais il est vrai que se faire sa place parmi plus 500 livres et les groupes de maisons d’éditions n’auraient pas été facile. D’autant plus que la question de la nécessité se pose également. Il y a un point dont j’ai des difficultés à comprendre : pourquoi est-ce que la gendarmerie informe le collège qu’Eve a fugué et est décédée alors qu’elle n’est plus élève dans l’établissement ? Je comprends que Daniel soit mis au courant, du fait de ces liens avec la famille, mais pas le collège. C’est le seul point qui me gêne et qui n’a pas d’incidences sur le roman en lui-même. La plume du prof de l’être est littéraire et pleine de passions. Le roman est assez court (il fait moins de 120 pages), mais tous les moments sont envoûtants et émouvants, c’est ce qui vous donnera à la fois envie d’avancer et de prendre votre temps dans votre lecture.

Publicités

L’utopie des fous, Anthony Boucard (IS Edition)

chronique L’utopie des fous Anthony Boucard IS Edition service presse simplement littérature banner

Auprès de Tours, un foyer de personnes en difficulté est ouvert depuis de nombreuses années. Ces personnes ont tissés des liens entre eux qui semblent indestructibles, et pourtant…

Le foyer

Marius est un homme âgé de soixante-quinze ans. Il se souvient vivre au foyer depuis plus de 45 ans maintenant, mais rien n’a vraiment changé ici. Sa jambe le perturbe de temps à autre, mais rien de méchant, il continue à se déplacer seul et sans canne. Sa fierté n’en est que plus importante. Chaque jour, il rejoint sa camarade de toujours – Jeanne – et se promène avec elle dans le parc pour vivre leur amour de plusieurs décennies. Marius se doit de réexpliquer tous les jours à Jeanne leurs liens, elle qui perd la mémoire toutes les vingt minutes, alors qu’ils se connaissent depuis la seconde guerre mondiale.

Angèle est infirmière au foyer depuis plus de 35 années. Elle a toujours connu les deux acolytes ensemble, eux deux et les autres patients dont la folie et la vieillesse dépendent de chacun. Sa vie, elle préfère la vivre dans ces murs que n’importe où ailleurs : Angèle demeure avec son mari qu’elle n’aime pas. L’infirmière apprend l’information que le cancer de Jeanne s’est généralisé et qu’il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre tout au plus. La réunion avec ces collègues à ce propos ne s’oriente pas vers l’humanité, mais comment faire en sorte Jeanne prenne son nouveau traitement plus lourd sans qu’elle ne s’en rende compte et que ses camarades du foyer ne s’en aperçoivent jamais. Après tant d’années, Angèle craque face à cette dérision et au détour d’une conversation dont le sujet interdit avec Marius, lui fournit une paire de ciseaux.

chronique L’utopie des fous Anthony Boucard IS Edition service presse simplement littérature

Le directeur

Après plus de dix ans en tant qu’éducateur, Anthony Boucard a tenté le coup et est devenu artisan depuis maintenant plus de treize années. Toutefois, il reste inspiré par l’assistance familiale où il a repris une mission. L’utopie des fous est son second roman, son premier est L’associé du chaos chez les éditions Astria.

Au départ, je dois avouer que je n’étais pas très inspirée par le sujet et puis, je me suis dit que la maison d’édition IS me laisse toujours le choix. Il faut parfois savoir se laisser tenter avec des lectures que l’on ne prendrait pas, plus par habitudes que par intérêts. L’écriture est très fluide, facile à lire et très impactant d’un point de vue sentimental. La plume d’Anthony Boucard est comme une poésie lyrique qui vous serait énoncée par le conteur de la ville.

J’avais seize ans et j’étais une meurtrière, Jean-Luc Espinasse (IS Edition)

chronique J’avais seize ans et j’étais une meurtrière Jean-Luc Espinasse IS Edition polar banner

Antoine Bogossian est un plongeur dans la ville phocéenne. Sa plongée matinale lui permet de découvrir un objet qui va le faire voyager.

Seize ans

Marseille est une très grande ville, mais Antoine aime son quartier plutôt retiré, rurale et surtout conviviale. Ici, chacun connaît tout le monde et tout le monde est capable de savoir où vous êtes à n’importe quel moment de la journée. Le nouveau Marseille a pourtant redéfini le paysage. L’arrivée du MUCEM (Musée des civilisations méditerranéennes) a changé la vie d’Antoine. Connaissant la valeur des objets et aimant l’histoire et les anecdotes, Antoine se retrouve propulsé en tant que chef de sécurité du musée national.

L’une des passions d’Antoine est la plongée. Au petit matin, il décide de se rendre à Pomèges, avec son pneumatique, pour aller cueillir quelques huitres dans les 25 mètres de profondeur. Au cours de la plongée, il est attiré par les profondeurs et continue sa descente. Il trouve une caméra portative de sport dans les 35 mètres. Le visionnage des vidéos lui montre une plongée bloquée dans un endroit qu’il reconnaît et un accident (de plongée). Il cherche à savoir si le plongeur est toujours en vie, via ses contacts et les réseaux sociaux. Une femme anonyme le contacte, lui annonce qu’il s’agit de son ami :  Christian Delbar et qu’il était à la recherche d’un trésor dont elle a les instructions de géolocalisation sur un carnet.

chronique J’avais seize ans et j’étais une meurtrière Jean-Luc Espinasse IS Edition polar

Une meurtrière

Jean-Luc Espinasse se repose maintenant après sa brillante carrière dans la publicité et le marketing. Dans le secteur de la presse quotidienne, l’auteur s’est attaché à mettre une empreinte plus volumineuse et moins régulière en s’attelant à l’écriture de romans. Il s’agit de son quatrième roman, après L’accident : aux confins de l’indicible, Le candidat et Intelligences (tous les trois publiés chez IS Edition).

Vous commencez à connaître les éditions IS. La maison d’édition marseillaise aime à publier des romans sur les terres où elle a été construite. Difficile de leur en vouloir, connaissant leur sujet, vous pouvez être sûrs que les descriptions de décors sont d’un réalisme à couper le souffle. En plus, l’auteur vous permet de visiter le nouveau Marseille, la capitale de la culture. On pense souvent à visiter une ville par ces musées et Jean-Luc Espinasse vous propose de la découvrir par ses fonds marins.

Le Phare, Jean-Bernard Lemal (IS Edition)

chronique Le Phare, Jean-Bernard Lemal IS Edition polar banner

Véra Lesueur vit un conte de princesse, avec son mari riche et ses amis impétueux. Son mari a toutefois décidé de choisir une autre vie.

Le repère

En rentrant chez elle après une longue journée, Véra Lesueur trouve son époux dans son lit conjugal avec une autre femme. Plutôt que de se laisser tenter à ces diverses émotions de colère et de violence, Véra décide de partir en voyage pour effacer ces images de sa tête. Elle se trouve dans un petit village de la côte du Gabon, pensant toujours à ce qu’elle a vu.

Mais avant, elle fait un détour par l’un de ces tue-ennuis. Après tout, sa classe lui impose de se montrer quel que soit les circonstances. Ignorant les nécessiteux, Véra observe le déroulement de la soirée. Véra se rapproche de Simon, qui paraît tout aussi désappointé qu’elle. Mais avant qu’une relation puisse commencer entre eux, un enfant avance une annonce pour le moins originale. L’ingénieur diplômé de l’Insitut du pétrole, Julien Lesage, vient d’être retrouvé sur la plage décédé. Julien devait être présent sur la plateforme pétrolière toute la semaine. Véra se voit obligée de contacter son mari, le PDG de l’industrie afin de lui signaler ce terrible méfait.

chronique Le Phare, Jean-Bernard Lemal IS Edition polar

Le dirigeant

Depuis sa naissance, Jean-Bernard Lemal a un parcours atypique. L’île de Madagascar l’a bercé et commencé son éducation. Sa grand-mère lui apprend à lire et à écrire. Sa scolarisation commence seulement à l’âge de neuf ans, lorsqu’il débarque en France. L’auteur s’essaie à la musique, puis parcours les plateformes pétrolières, pour finir consultant sur des projets internationaux. Vous pouvez découvrir ces autres magnifiques collaborations avec la maison d’édition marseillaise.

IS Edition n’est plus à présenter sur ce blog (vous pouvez découvrir quelques-unes de leurs productions par ici). La maison d’édition est de taille humaine et familiale. Elle transmet sa chaleur par sa position méditerranéenne et son envie de partage. Pendant un moment, j’ai cru que la couverture était une photographie, mais c’est une illustration. Le travail de Les Solot attire l’œil, d’autant plus quand on apprécie la mer et l’attrait du contraste des lumières.

Reconstitution, Thierry Moral (IS Edition)

chronique reconstitution thierry moral is edition litterature simplement banner

Au début, il y avait quatre tours, un ou deux milliers d’habitants. A la fin, plus rien existe. Comprendre la destruction pour reprendre vie, un but d’existence.

Reconstruction

La cité des Hérons s’est construite autour des quatre immeubles. Puis la mairie s’en est mêlée et a décidé de « rendre vivable » cette cité. Alors, pour cela, elle commence par détruire ces immeubles pour ensuite faire construire nombre de petites maisons pour les habitants travaillant tous à l’usine du coin. La tour B est la dernière à être détruite, la faute au calendrier et aussi au budget qui était bien sûr mal évalué.

Jean-Luc, savamment surnommé JL, n’a trouvé qu’un seul moyen pour exister dans cette cité infernale : être une balance. Le jour précédent la destruction de la tour B, un grand jeu s’organise dans la demeure inhabitée depuis plus d’un an. Le boss a requis cinq jeunes pour le jeu, Rudy les lui trouve mais doit aussi faire face à JL. Huit ans plus tard, JL continue de revivre le jeu jour après jour mais il est déterminé à parler aujourd’hui même si le boss l’a menacé de lourdes représailles.

chronique reconstitution thierry moral is edition litterature simplement

Renouveau

Thierry Moral est une personne diversifiée et diversifiante. En premier lieu, il est d’origine hispanique et polonaise, un beau mélange pour deux cultures changeantes. Ensuite, l’auteur a grandi en cité, il connaît donc son sujet et le maîtrise jusqu’au bout des doigts pour vous transmettre son histoire. Il s’oriente dans la mise en scène, puis en tant qu’acteur en nageant à contre-courant. Enfin, il aime raconter des histoires, alors il se met à l’écriture sans nous en déplaire. Vous trouverez toutes ses publications sur son site personnel.

IS Edition n’est pas une simple maison d’édition. Même si elle est encore un peu jeune, elle n’hésite pas à faire la promotion des librairies indépendantes (au détriment des gros distributeurs) et favorise son patrimoine régional pour vous permettre plus de découvertes. L’univers est glaçant et hypnotique. La violence se présente davantage sous forme psychique que physique, même si elle est tout de même exposée. Les bas-fonds de l’humanité surgissent pour démontrer la vie dans les quartiers pauvres métropolitains.

Enquête aux volets bleus, Kate Oliver (IS Edition)

Chronique Enquête aux volets bleus Kate Oliver IS Edition litterature simplement banner

Votre fille, Zéolie, vous propose une sortie entre femmes avant son départ à l’autre bout du monde. Vous ne pouvez que vous réjouir de son enthousiasme.

Un voyage redéfini

Depuis quelques temps, vous êtes troublée. Mais pour aujourd’hui, ce n’est pas grave, parce que Zéolie vous emmène faire une virée ensemble, rien que toutes les deux, entre femmes. Cela n’était pas arrivé depuis trop longtemps, mais vous ne pouvez pas lui en vouloir, car elle est en train de construire sa vie future (même si vous aimeriez autant que ce soit beaucoup plus proche de chez vous). Seulement voilà, le super voyage entre femmes s’est transformée en visite d’une maison de retraite, l’endroit où votre fille compte bien vous envoyer avant son départ.

Certes, Zéolie a gagné votre internement contre votre gré, avec votre médecin traitant, suite à votre début d’Alzheimer. Mais ce n’est pas pour autant que vous n’allez pas vous amuser. C’est vrai quoi. Allez-vous rejoindre le club des buveuses de thé ? Vous avez encore faim après le plateau repas que vous avez mangé au réfectoire ? Pas de soucis, vous pourrez vous rendre dans la nuit en cuisine pour vous abreuver des repas prévus pour le dimanche aux familles qui visitent les pensionnaires. Pourquoi la directrice a-t-elle arrêtée toutes les activités ? Pourtant, quand une infirmière tombe malencontreusement dans les escaliers, la police ouvre une enquête pour tentative de meurtre.

Chronique Enquête aux volets bleus Kate Oliver IS Edition litterature simplement

Une maison hilarante

Kate Oliver s’est installée en Normandie avec ses deux enfants, tous les deux enseignants. L’autrice a déjà publié son quatrième roman, dont un en autoédition. Ses passions réjouissent ses autres publications Le fils du Diable est un ange, ou Le Diable est éternel, ou encore Que votre volonté soit faite. Sa culture en littérature historique, ses voyages et son amour des contes fantastiques mènent aux fondements de ses écrits.

IS Edition est une maison d’édition marseillaise. Elle recherche d’abord l’atypique chez ses auteurs, tout en restant dans les genres codifiés, tels que la science-fiction, la romance et la littérature. Lorsque vous abordez un roman, vous vous attendez difficilement à vous retrouver dans une maison de retraite. Les pensionnaires n’ont pas la moindre intention de se répandre sur leurs conditions de vie, mais plutôt d’aller titiller les règles de bon fonctionnement. Une approche originale démontrant que la cour de récréation reste ouverte jour et nuit, et à tout âge.