Le pensionnat de Mlle Géraldine – Tome 1 Etiquette et espionnage, Gail Carriger (Le livre de poche, Orbit)

chronique le pensionnat de mlle geraldine tome 1 etiquette et espionnage gail carriger le livre de poche orbit science fiction banner

Sophronia aime comprendre tous les mécanismes, même si sa mère aimerait simplement qu’elle soit une jeune fille convenable. Alors elle doit absolument empêcher l’étrangère de l’emmener dans ce pensionnat.

Etiquette

Sophronia Angelina Temminick a seulement 14 ans. Ces nombreux frères et sœurs font d’elle la plus jeune fille de la famille, mais pas de la fratrie. Alors elle tente de s’illustrer, tout en évitant les diversions de ses frères. Lors de ces recherches, elle doit faire extrêmement attention aux mécanismes – aux robots aux services de ces parents pour les aider dans les diverses tâches ingrates. Sinon ils iront cafter auprès de sa mère et elle est sûre d’être punie.

Une étrangère visite la famille Temminick. L’entretien entre la mère et l’étrangère est d’ordre privé. Sophronia n’a pas d’autres choix que de passer par le monte-charge afin de suivre la conversation. Lorsqu’elle essaye de faire travailler le mécanisme de l’intérieur, le monte-charge descend précipitamment et elle se retrouve deux étages plus bas, la tête dans ses jupes et le dessert renversé sur cette grande dame. Négocier avec sa mère afin de ne pas aller dans ce pensionnat ne va pas être facile après cette échauffourée.

chronique le pensionnat de mlle geraldine tome 1 etiquette et espionnage gail carriger le livre de poche orbit science fiction

Espionnage

Gail Carriger a obtenu ses diplômes en archéologie et en anthropologie, respectivement à Nottingham et à Santa Cruz. Preuve en est que l’auteure maitrise parfaitement les voyages de ces personnages. La connaissance des lieux lui donne un avantage incontestable pour générer auprès de son lecteur les sensations et les émotions qu’elle souhaite. Sa première série Le protectorat de l’ombrelle est également un best-seller.

La maison d’édition Orbit a mis la main sur une magnifique plume américaine et british à la fois. Le style et la classe sont alors obligatoirement omniprésents. Le livre de poche l’a republié, dans son format de prédilection, pour le plus grand bonheur de son public français. La traduction de Sylvie Denis nous transmet les émotions de Gail Carriger. Vous sentez les voyages, les observations et l’épanouissement de l’auteure. Un premier tome prometteur, plus d’aventures et de divertissements semblent filer à l’horizon.

Publicités