Vingt-huit Tome 1 – Comme un pantin, Sophia Laurent

chronique Vingt-huit Tome 1 Comme un pantin Sophia Laurent fantasy service presseVous venez de vous réveiller, vous avez mal partout et vous ne savez pas du tout pourquoi vous êtes au milieu d’un champ de maïs. De plus, vous êtes en blouse d’hôpital mais vous n’avez aucun souvenir d’y être arrivé.

Vous ne pouvez pas dire que vous êtes amnésique car vous savez qui vous êtes, ce que vous faire, où est-ce que vous étudiez et pourquoi. Vous vous souvenez être sortie de la fête de Charley pour son anniversaire et avoir pris un taxi, mais depuis c’est le blackout. Alors vous vous levez et marchez, vous savez que vous devez trouver de l’aide parce que le Soleil aura raison de vous sinon. Vous finissez par trouver une maison de chien, à bout de force. Vous vous évanouissez mais heureusement pour vous, le propriétaire du chien et de la ferme est présent et vous aide à entrer, tout en vous offrant de l’eau.

Vous vous souvenez que vous vous appelez Olivia, que vous avez 18 ans et que vous voulez devenir traductrice. Vous ne savez pas pourquoi mais vous avez l’intime conviction qu’il ne faut pas que vous ayez affaire avec la police. Vous savez provenir de Pasadena, mais Cane, votre sauveur, vous informe que vous êtes actuellement à Phoenix, à plus de cinq heures de route de votre appartement. Comment avez-vous pu parcourir cette distance ? Que se passe-t-il dans votre vie depuis quatre jours, date à laquelle remonte votre dernier souvenir ?

Cane accepte de vous ramener chez vous, espérant que cela va vous aider dans votre situation. Il s’arrête à une station après quelques heures de route. La station est totalement déserte, cela peut s’expliquer avec l’heure tardive. Vous vous dirigez vers les toilettes, une autre femme vous rejoint. Elle ne cesse de vous appeler vingt-huit et semble déterminée. Elle vous marque du chiffre puis s’en va. Lorsque Cane arrive, il vous soutient en vous appelant vingt-huit et retourne vers la voiture avec vous, où un homme vous attend tranquillement.

Sophia Laurent est une autrice qui s’attaque à tous les genres. Ses personnages la dirigent aux goûts de leurs découvertes et de leurs aventures. Parfois journaliste, parfois scientifique, Sophia Laurent respecte la réalité, tout en y ajoutant sa plume pour vous ravir de ses propres inventions. L’affaire est bien menée. L’histoire de l’autrice se lit comme un page turner. L’intrigue va vous apprendre la géographie des Etats-Unis, mais elle vous permet aussi de revoir votre façon de penser, d’évaluer chaque personne qui vous entoure. Vous n’allez pas le lâcher comme ça, alors petit conseil entre amis : commencez-le au début de votre week-end.

Publicités

Salon Fantastique de 2017 à 2018

Il est passé depuis un moment mais j’attendais les dates du prochain pour vous en parler.

Le salon fantastique, comment c’était ?

Le salon fantastique était les 3 au 5 novembre 2017, à la porte de Champerret, juste à côté de Levallois-Perret (pas très loin de Paris). L’incroyable gueststar de l’événement n’était autre que Chris Rankin, l’acteur de Percy Weasley dans Harry Potter.

salon fantastique novembre 2017 Chris Rankin Percy Jackson Harry Potter

Le salon fantastique est toujours organisé dans un lieu où il y a beaucoup de places. Alors, ce n’est pas seulement pour pouvoir stocker tous les intervenants, le public et les costumés (même si ça compte tout de même pas mal dans la balance), c’est parce que vous aurez la possibilité de jouer avec des équipes amateurs et professionnels au quidditch, au sabre laser, à l’épée… et aussi à leurs démonstrations. Les enfants et les parents regardent et participent comme l’émoticône avec des cœurs à la place des yeux.

Le salon fantastique, c’est aussi la forte présence de nombreux exposants autour du monde fantastique. Vous trouverez pour tous les goûts : objets de décorations, baguettes magiques, bière, livres, cartes de jeu, verres collector, jeux de plateforme, …

salon fantastique novembre 2017

Je ne prends jamais le temps de m’y arrêter, mais vous avez aussi tout un espace de plusieurs tables dédiés au jeu de plateau pour apprendre, découvrir, affronter un adversaire. Je poursuis mon chemin parce qu’il y a beaucoup de monde et que j’aime découvrir les jeux avec calme (le temps d’apprendre les règles, après il n’y a plus que des coéquipiers).

Dans les couloirs du salon fantastique, vous pouvez vous retrouver dans un autre siècle en steampunk, croiser le nain du Donjon de Naheulbeuk tout en criant « CHAUSSETTE » ou voir débarquer un Stormtrooper à la recherche de Luke.

salon fantastique novembre 2017 noob

Le salon a fortement été marqué par la présence des Noob (ou de l’équipe d’Olydri si vous ne connaissez pas). Il faut savoir qu’ils adorent s’amuser, de tout, de rien et surtout rire tout le temps, parce qu’après tout, ils sont passionnés et rire entre amis, il n’y a rien de mieux. Ils sont corruptibles si vous avez des chocolats.

Et le prochain salon fantastique ?

Le prochain salon fantastique aura lieu du 2 au 4 Novembre 2018. Le thème principal est annoncé depuis plus d’un an parce que les préparations pour celui-ci sont longues. Il s’agit des dragons. Attention à vous quand vous vous baladerez à la Porte de Champerret, parce que Saphira risque de vous surprendre et elle ne fera pas de quartier libre dès qu’elle apercevra Galbatorix.

Je sais d’avance que je vais pouvoir rencontrer Chani Brooks, certainement revoir les éditions Underground et découvrir pleins d’autres très belles personnes encore.

salon fantastique novembre 2018

Vous pouvez d’ores et déjà commencer à acheter vos billets. Plus vous achetez tôt, moins chers sera la facture. Si vous avez un compte Facebook, n’hésitez pas à suivre le compte officiel du Salon Fantastique, la majorité des annonces et des réponses s’y trouvent.

Vu que je suis quelqu’un de super sympa, je vous propose de remporter des places pour aller au salon (plus vous participez sur les divers réseaux sociaux, plus vous avez de chances de gagner) en partenariat avec le Salon Fantastique. 2 pass d’une journée sont à emporter ici alors laissez un commentaire. Le tirage au sort aura lieu le mercredi 31 octobre au matin et vous serez contacter directement

concours wordpress minie houselook salon fantastique novembre 2018
L’illustration est de Mathieu Coudray

Shewolf, Sandra Lemoing

chronique shewolf sandra lemoing fantasyVous vivez dans l’ombre. Enfin, vous êtes comme tout le monde, alors vous n’êtes pas prêt de changer votre cote de popularité avec le fait d’avoir vécu les mêmes événements que tous. Mais quand vous vous faites la remarque, vous avez deux balles dans le corps et votre situation a bien évolué.

Avant votre vie était banale et vous rêviez qu’elle devienne plus mystique, extravagante ou enthousiasmante. Et puis un jour, tout bascule. Alors que vous faisiez votre jogging pour vous défouler et espérer que le sport vous rapprochera de quelques personnes pour devenir plus sociale, un véhicule est garé puis, vous vous retrouverez dans le fourgon attachée et une douleur infligeante à la tête. Vous ne comprenez pas ce qui s’est passé, ni même ce qu’il vous est arrivé mais vous vivez cette nouvelle vie sans comprendre, espérant presque retourner à l’ombre que vous connaissiez.

Sandra Lemoing est une autrice féministe qui reste humaine. A travers ce premier roman, la femme est au cœur de l’aventure, guide son assemblée masculine et revient à l’humanité et l’égalité. Sa plume est divine, fantastique et joueuse. Son passé dans la littérature et l’audiovisuel signe ses influences. Le format changeant lui permet de s’exprimer davantage et de développer ses idées. Une aventure rebondissante jusqu’à la dernière scène.

Blind, Joseph Kochmann

chronique Blind Joseph Kochmann simplement service presse fantasyPatrick et Sébastien sont en train d’organiser la soirée parfaite. Ils doivent tout gérer : alcool, nourriture, musique ; tout doit être absolument parfait.

La soirée ne pourrait être mieux : quasi tout le monde est venu, l’ambiance est cool, tous les éléments sont réunis pour une super soirée. La petite-ami de Sébastien s’ennuie : elle n’a pas d’amie féminine à qui parler et exige de partir. Sébastien ne sait quel comportement adopté : choisir ses amis ou choisir sa petite amie.

Sébastien n’aura pas à choisir : un homme uniquement vêtu d’un pantalon à la peau brûlée au visage et au torse vient d’arriver avec une grande épée. En quelques secondes, l’épée a tué la petite-ami de Sébastien et est prête à tuer à nouveau tous les membres de la soirée.

D’un autre côté et à un autre moment, Johan s’apprête à se rendre à son examen de mathématiques avant les vacances. Leur professeure est tellement tyrannique que chacun de ses élèves joue profil bas. Personne ne sait comment elle a réussi à garder son emploi jusque-là, faute de preuves sûrement. L’examen commence à se dérouler et Michaël perturbe Johan. Leur professeure le remarque et elle s’emploie – à sa façon – de remettre ses élèves sur la voie de l’examen quand l’alerte incendie s’active.

Joseph Kochmann a fait ses études au sein de la prestigieuse École internationale de création audiovisuelle et de réalisation. Il s’est dirigé ensuite vers les Etats-Unis pour devenir traducteur et correcteur de sous-titres dans une boîte Hollywoodienne. Blind est son deuxième roman, qui est en fait le préquel à son premier. Les écrits de l’auteur vont peut-être vous paraître sans logique, sans liens, mais c’est tout le contraire, le romancier a tout calculé pour que vous vous posiez un maximum de questions et vous n’aurez les réponses qu’à la fin.

Lunes d’ivoire, Julie Eshbaugh (Pocket Jeunesse)

chronique Lunes d’ivoire Julie Eshbaugh Pocket Jeunesse fantasy service presse banner

Mya et Kol sont transis de froid et coupés du monde, au fond d’une grotte. Comment vont-ils survivre ?

Les lunes de la rencontre

Kol est un jeune adulte du clan Manu. Il s’est éloigné de son clan, afin de s’isoler à la recherche d’abeilles. Lorsqu’il en aura trouvé une, il pourra la suivre, attendant qu’elle rejoigne une compère puis une autre, jusqu’à qu’elle rentre à la ruche pour nourrir le nectar de miel. Pendant sa recherche, son frère cadet, Pek, court lui annoncer qu’un bateau conçu dans un seul tronc vient de débarquer.

Mya est également une jeune adulte, mais provient du clan Olen. Elle est venue avec son frère, le Haut Sage Chev, dans le bateau à la rencontre du clan Manu. Accueillis par le Haut Sage du clan Manu, comme le veut la tradition, ils partent en chasse de mammouth pour se nourrir. Toutefois un incident arrive : Kol est poursuivi par un tigre et protégé par les contreforts, il lève sa lance contre Mya, sans la lancer. Un même incident était arrivé cinq années plus tôt, il y a eu deux morts. Cette fois, personne n’est blessé mais les mémoires restent et reviennent.

chronique Lunes d’ivoire Julie Eshbaugh Pocket Jeunesse fantasy service presse

L’ivoire de la noblesse

Julie Eshbaugh est une artiste du 7e art. Elle adore se poser derrière la caméra et diriger les acteurs que ce soit dans des mini-films ou des web-séries. L’autrice a d’ailleurs cartonné aux Etats-Unis avec une web-série pour adolescents, sortie en avant-première sur Youtube. Lunes d’ivoire est son premier roman, le second Obsidian and Stars (la suite de Lunes d’ivoire) vient de sortir aux Etats-Unis et le troisième est en cours d’écriture pour 2019.

Je tenais encore à remercier Pocket Jeunesse pour ce cadeau. Je ne pensais pas que j’allais être aussi passionnée par cette aventure. Le roman est vivant, envoûtant et redonne du sens au monde. On ne sait pas précisément si l’on est dans le passé ou dans un futur post-apocalyptique (sans technologie, où les mammouth vivent à nouveau) et ce point renforce notre sentiment de découverte. L’autrice nous partage des ondes positives, de bonheur et de compréhension (même face à la haine). La violence n’est pas la solution et le discernement de chacun influe sur les décisions et les actes à mener. L’histoire de Kol et Mya est sympa et attachante, mais vous resterez lire ce roman pour la plume de l’autrice.

Kayane : Parcours d’une e-combattante, Marie-Laure Norindr et Florent Chastel (404 éditions)

Machronique Kayane Parcours d’une e-combattante Marie-Laure Norindr Florent Chastel 404 éditions fantasy fantastiquelgré mes multiples tentatives, je n’arrive pas à vous faire une chronique au format classique de ce livre, certainement parce qu’il s’agit d’une autobiographie, mais aussi parce qu’il me touche.

Kayane est le pseudonyme de Marie-Laure Norindr. Ok, mais qui est-ce ? Kayane ou Marie-Laure, comme vous voudrez, est une joueuse professionnelle de jeu vidéo sur des jeux de combat. Sa licence préférée est Soul Calibur. Elle a commencé les tournois et conventions à l’âge de huit ans. A la fin des années 90, début des années 2000, elle a mal (voire très mal) été accueillie par les joueurs, qui avaient le double, voire le triple, de son âge et qui galérait un max pour réussir à lui descendre ne serait-ce qu’un peu sa barre de vie. Ils ont eu beau l’accuser de tricheries ou l’insulter, Kayane continuait de s’entraîner avec ses frères aînés (en l’absence de leurs parents) et de faire monter sa cote. Même si elle n’arrive pas à remporter les trophées, les victoires ultimes, elle considère ses échecs comme des nouveaux challenges, afin de mieux réussir la prochaine fois. Son palmarès est très impressionnant. Pas grave de perdre, mais l’important est de tout donner.

Aujourd’hui, elle utilise ses connaissances, son expérience et son bagout pour faire en sorte que l’Etat prenne en considération l’e-sport, et pas seulement pour que l’Etat capitalise un maximum (le jeu vidéo a plus de revenus que le cinéma). Il faut que les joueurs (quelque soit leurs niveaux), les sociétés de production, de distribution, etc., toute la chaîne du jeu vidéo doit être mêlée pour que la reconnaissance de l’e-sport soit communautaire.

Neogicia Tome 3 – Contagion, Fabien Fournier (Olydri)

chronique Neogicia Tome 3 Contagion Fabien Fournier science-fiction fantasy Noob banner

Saly Asigar reprend sa vie normale, après son enlèvement de Memoria à Glacesang (dans le camp de la Coalition). Sa troisième année d’études dans l’école prestigieuse commence.

Virus

Quand vous êtes étudiant au sein de l’école Memoria, vous avez souvent besoin de déstresser, de vivre et de faire tomber l’adrénaline. Pour ça, rien de mieux que de se diriger vers la boîte de nuit la plus proche de l’école et s’éclater sur la piste de danse. Saly et ses camarades se sont promis de ne plus y aller – enfin, tant que leurs vies restent gérables. C’est le dernier jour de vacances avant la reprise des cours pour leurs troisièmes années de formation et ils comptent bien le vivre jusqu’au bout de la nuit, même s’ils seront fatigués pour suivre correctement les enseignements.

La formation commence fort, comme ils s’y attendaient. Loreley développe sa force et sa détermination de plus en plus. L’Empereur Lucans semble avoir trouvé une explication à ses résultats. Il pense que le psychisme de Saly est tellement développé et leur relation si particulière font qu’ils influent sur Loreley, et sur le reste du groupe aussi. Seulement un fléau se répand dans la ville de Centralis. Certains néogiciens semblent attraper un virus, qui les font saigner abondement en interne. L’analysium n’arrive pas à trouver ne serait-ce qu’un point commun entre les différents cas. Lors d’une course, Loreley s’arrête soudainement. Saly ne comprend pas son comportement puis la voit se mettre à saigner.

chronique Neogicia Tome 3 Contagion Fabien Fournier science-fiction fantasy Noob

Epidémie

Fabien Fournier n’est autre que le créateur de Funglisoft. Vous connaissez peut être mieux son entreprise sous le nom d’Olydri. L’inventeur du webmedia Noob ne tarit pas d’idées. L’auteur est en train de finir sa conceptualisation de la 3e phase de la série, tout en prenant des notes pour la 4e phase ensuite. Son nouveau record d’Europe de crowdfunding lui donne des ailes (plus grandes que celles des Sources).

Pour les non-adeptes de la web-série, le principal est de s’amuser. Neogicia n’est pas aussi humoristique : premièrement, parce que le rôle de l’héroïne – Saly Asigar – a été pensé pour la femme de l’auteur et deuxièmement, parce que vous êtes directement impliqué dans les romans Neogicia avec l’utilisation de la première personne du singulier. Dans ce tome, le recordman s’est pris au jeu et vous envoie chez l’ennemi pour vous torturer l’esprit. Reste à savoir ce que l’auteur va nous imaginer pour la suite de la formation de Saly.