#SemaineA1000 Une première pour 1000 pages à écouler en une semaine

#SemaineA1000 Une première pour 1000 pages à écouler en une semaine banner

L’idée d’une #semaineA1000 est partie d’un jour férié s’enchaînant avec un long weekend. Au final, avec un peu de retard et une bonne dose d’envie de tester ce petit bonheur de lecture, je m’y suis engagée 😍

Cette semaine, j’ai fait le pari fou de lire 1000 pages ! Ca peut être énorme pour certains, comme petits pour d’autres. J’ai eu quelques contraintes prévues (et non-prévues) au cours de la semaine qui m’ont empêchée d’avancer dans ce défi.

Jour 1 – Lundi 28 Novembre

Une quarantaine de pages ont filé dès que je me suis levée ☕ Il s’agit du nouveau Princesse malgré elle de Meg Cabot (pour ma rencontre avec elle et Babelio demain soir) Même pas #enRetard !!

La fin du journal de Mia a entraîné un sérieux problème, c’est que j’ai très envie de revoir le film qui est sorti. Avant de me coucher, j’ai commencé le roman de Matthew J. Kirby. 88/1000

Jour 2 – Mardi 29 Novembre

Je me suis imprégnée d’Assassin’s Creed. L’entrée en matière est vraiment intéressante.

Quelques heures plus tard, je suis engloutie sous une (énorme) migraine et je ne peux plus rien faire, que ce soit sur écran ou sur un papier. Je n’avance plus. 131/1000

Jour 3 – Mercredi 30 Novembre

Dès le petit matin, le roman fantasy s’est glissé dans mes mains.

Le temps de filer au boulot et de pratiquer deux heures de badminton, il me restait qu’une heure de lecture avant d’être emportée dans les tréfonds du sommeil. 196/1000

Jour 4 – Jeudi 1er Décembre

Ce matin, les transports en commun n’étaient pas très collaboratifs ou peut-être trop… En tout cas, il était impossible de lire. 📖

La soirée est une soirée lecture. Cela tombe bien parce que je n’ai lu que 150 pages d’Assasin’s Creed et demain, je dois rencontrer Matthew J. Kirby afin de discuter de son livre. 297/1000

Jour 5 – Vendredi 2 Décembre

Je me suis réveillée tôt, trop impatiente de rencontrer l’auteur qu’Ubisoft a chargé de rapprocher le Young adult à sa série. J’ai enchaîné la petite cinquantaine de pages qu’il me restait. Matthew J. Kirby aime partager avec ces lecteurs sa passion de l’écriture, de l’histoire et de la jeunesse 📝 340/1000

Jour 6 – Samedi 3 Décembre

Les travaux commencent chez moi et ça va durer tout le weekend… Alors je savais que ce challenge serait dur mais j’avoue que j’espérais tout de même faire davantage. J’ai lu seulement quelques pages pendant le petit déjeuner : 358/1000.

Jour 7 – Dimanche 4 Décembre

Mes travaux se sont terminés plus tôt que prévu, grâce aux personnes qui m’ont aidé dans cette tâche ❤️ Après une longue douche, je me suis rendue au Salon et Presse du Livre Jeunesse de Montreuil. Malheureusement, je n’ai pas pu rencontrer toutes les personnes que je souhaitais parce que j’étais fatiguée. Mais j’ai pu relire Princesse malgré elle avant de me coucher 621/1000

Le challenge est loupé. Avec tout ce qui s’est passé cette semaine, je n’en doutais pas. Je ne pensais pas passer la barre des 500. Je suis heureuse d’être arrivée à ce résultat.

L’héritage, Christopher Paolini (Bayard)

chronique heritage christopher paolini bayard banner

Fort de son expérience, Eragon part à la conquête Urû’baen pour vaincre Galbatorix, le roi d’Alagaësia qui a décimé sa famille. Sa compagne, Saphira, le protège de tous les peuples et de lui-même sans une once d’hésitation mordante.

La crypte des âmes

Après leur victoire dans la ville portuaire de Feinster, Eragon et Saphira pleurent la perte de leurs maîtres Oromis et Glaedr, qui sont tombés sous les assauts de Murtagh et Thorn. Nasuada dirige les Vardens et les Surdans vers le briseur d’œufs, tente de parer les problèmes de nourriture et d’hommes par sa stature et affronte ces propres démons qui remettent en cause son autorité. Orik, le frère de sang nain d’Eragon, prend ses responsabilités, fait face pour aider les Vardens et obtient la légitimité de son clan, de son peuple et de son pays.

Eragon gère ses sentiments envers Arya, la fille de la reine des elfes et ambassadrice de son peuple au sein des Vardens. Les responsabilités d’Arya empêchent l’élan fougueux d’Eragon de s’exprimer. Saphira contrôle sa jalousie naissante à coups de crocs, de griffes et de chasses. Roran a mené les habitants de Carvahall jusqu’au Vardens avec succès. Ses talents de combattants s’affirment mais doivent être développés et surtout son insubordination doit cesser. Les protections d’Eragon envers son cousin ne serviront pas face à sa désobéissance malgré ses exploits.

Murtagh cherche un moyen de se défaire de l’emprise de Galbatorix, de lui échapper pour lui et son dragon. Malgré les conseils de son demi-frère (Eragon), faire face au Roi de l’Alagaësia n’est pas chose facile car son expérience des Parjures lui permet de parer à toute éventualité.

chronique heritage christopher paolini bayard

La découverte de son vrai nom

Christopher Paolini a passé 12 années à écrire cette série. Cette saga se clos par ce tome tellement travaillé – comme toute la série – que l’on a du mal à imaginer le temps, la force et l’esprit qu’il a fallu déployer à l’auteur et aux éditeurs pour nous permettre de vivre chaque instant de cette aventure. Après toute cette imagination et cette inventivité, on pardonne les quelques détails incongrus que l’on peut trouver ; par exemple, Roran lance son bouclier et trois secondes plus tard l’a pour se défendre face à l’ennemi.

Le combat contre Galbatorix est insignifiant par rapport à la série et c’est bien dommage. A travers Eragon, Safira, Roran, Arya, Orik et Nasuada, on a découvert tout le paysage de l’Alagaësia, grandi avec Paolini et pris de la force au fur et à mesure des affrontements, tels les jeux-vidéo, on s’attend à un combat final épique. La pression redescend doucement en nous laissant voir d’autres ouvertures que l’auteur tient à clarifier jusqu’au dernier mot.

J’ai pris environ dix années à lire cette saga et comme Christopher Paolini, je vais rester ouverte à ce monde et lire des spin-off bientôt.

Restez connecté

Le meilleur de l’Alagaësia
◈ Acheter L’Héritage sur Amazon, Fnac ou Google
◈ Besoin d’un retour sur le 1er tome ? le 2e tome ? le 3e tome ?

Brisingr, Christopher Paolini (Bayard)

Lheritage Eragon Christopher Paolini inheritance

Eragon est auprès des Vardens lorsque de nouvelles péripéties s’annoncent. Son amour pour Arya gagne du terrain et devient difficile à gérer, y compris pour Saphira.

Tous les peuples alliés contre Galbatorix… ou pas

Roran devient la main droite d’Eragon et de Nasuada. Il part, voyage dans toute l’Alagaesia à condition de massacrer un maximum de soldats de l’Empire. Ces derniers ont, pour la plupart, été enrôlés de force. Toutefois, l’amitié n’a pas de raison en temps de guerre.

Eragon fait également parti, de plus en plus, au paysage politique de l’Alagaesia. En effet, il ne peut remettre en question les ordres de ses dirigeants de tous les peuples. Toutefois, il s’engage auprès d’eux pour renforcer leurs pouvoirs (politique, matériel, social, etc.).

Lheritage Eragon Christopher Paolini Brisingr

Les fans confirment

Christopher Paolini a pris beaucoup de plaisir à écrire ce tome et ça se sent. Il s’essaie à plusieurs styles. Le lecteur peut enfin lire le point de vue de Saphira. Certes, nous étions déjà passés par plusieurs personnages mais c’était principalement Eragon qui dominait. Le point de vue des proches d’Eragon est exprimé, même s’il est en désaccord avec le personnage principal. Cela donne de réalité au tome et à la saga. L’adolescence de Paolini est sans doute décrite dans ces lignes.

L’histoire commence à lasser. La série est bonne et l’entrain des lecteurs est présent mais ils commencent à n’en plus pouvoir, à ne pas voir la fin, le grand duel tant attendu depuis 3 longs tomes (oui ils sont bons mais 800 pages par tome…). Paolini se voit obliger de prêter serment que le quatrième tome sera le dernier de la série.

La maturité de l’ainé donne une avance au combat (Bayard)

eragon ainé combat

La disparition de Brom laisse Eragon avec des faiblesses. Les Vardens sont affaiblis. Le dragonnier va devoir se forger pour vaincre le dirigeant de l’Alagaesia.

Les problèmes familiaux

Après la bataille de Farthen Dûr, Eragon a besoin de se reconstruire. L’attaque a porté de trop nombreux dégâts. Eragon doit traverser l’état afin de rejoindre les elfes et poursuivre une formation auprès des personnes qui ont une mémoire aussi importante que leur longévité.

Après sa formation, Eragon va de nouveau devoir affronter Galbatorix, enfin… ces soldats. Le premier commandant de Gabaltorix n’est autre que Murtagh, le jeune homme enlevé par les jumeaux et fils de Morzan.

eragon tome 2 l ainé christopher paolini

Le preneur de pouvoir devient légitime

Christopher Paolini publie ce second tome deux ans après sa première publication. Il a alors 21 ans, devient majeur et fait parti du cercle fermé des auteurs best-seller fantaisie.

L’ensemble de la communauté fantaisiste lui reproche la construction de ce tome comme la collection Les seigneurs des Anneaux. L’écrivain explique que la série a bercé son enfance et qu’il en est fan, tout comme ces lecteurs. La magie opère alors et ces fans retournent à la compréhension de l’issu final. En effet, Paolini a promis que le point final serait dans la prochain tome.

Eragon ou L’héritage de l’Alagaesia (Bayard)

eragon alagaesia christopher paolini

Eragon est un jeune fermier de quinze ans. Sa vie va changer et devenir mythique dans tout l’état d’Alagaesia.

De l’oeuf au dragon

L’hiver approche et la nourriture fraîche se fait rare. Eragon part à la chasse afin de récolter un ou deux chevreuils. Soudain un éclair se forme et une pierre bleue apparaît auprès d’Eragon. Au cours de la nuit, la pierre bleue réveille Eragon et se transforme en dragon.

Eragon devient alors dragonnier, avec l’aide de Brom, l’historien du village. Galbatorix, le dirigeant de l’état, veut avoir sous sa direction Eragon et son dragon afin de diriger l’état par la peur. Toutefois, Brom et Eragon ont plus d’un tour dans leur sac et vont faire face aux sbires du dirigeant.

eragon tome 1 christopher paolini

L’adolescent a grandi

Christopher Paolini commence l’écriture de ce tome à quinze ans. On devine alors pourquoi son personnage principal a ce même âge. S’il s’identifie à son personnage, il lui fait toutefois subir bien des épreuves et lui apprend à mûrir.

Si la maturité de Paolini est un point fort, son point faible est qu’il suffit de connaître les classiques de la fantaisie pour comprendre comment les grandes lignes de l’histoire vont se mettre en place. La magie dirige L’Héritage de tous les peuples.