La mécanique du cœur, Mathias Malzieu (J’ai lu)

chronique la mécanique du coeur mathias malzieu j'ai lu fantasy banner

Vous êtes à Edimbourg, en 1874 et vous êtes en train de vivre le jour le plus froid du monde. Parviendrez-vous à survivre ? Le gèle vous emportera-t-il ?

Une vie pulsative

La petite ville anglaise n’est pas aussi fraîche habituellement mais cette fois, il ne s’agit pas d’une simple fraîcheur. Toute la ville est gelée. Les oiseaux ne peuvent même plus sortir sous peine de congeler dès leur envol. Votre mère, enceinte de neuf mois, décide pourtant de sortir de chez elle pour se diriger vers la colline et monter voir celle que tout le monde appelle la sorcière.

Peu de temps après votre naissance, la sorcière nommée Madeleine se rend rapidement compte que votre cœur ne tient pas le gèle. Elle doit trouver une parade pour vous tenir en vie, comme elle sait le faire avec ses autres patients. Poser une jambe de bois à un patient amputé ou aider un autre avec son dos rouillé, la mécanique instinctive agit sur Madeleine. La sorcière trouve une horloge afin d’initier les pulsations de votre cœur. Excepté remonter le mécanisme, vous pourrez vivre – comme tout le monde – mais sans émotions, ou alors votre cœur ne le supportera pas.

chronique la mécanique du coeur mathias malzieu j'ai lu fantasy

Un échange d’une mécanique pour un cœur

Mathias Malzieu ne cesse d’ajouter des cordes à son arc. Si vous n’avez pas eu le temps de le découvrir en tant que tennisman, dirigez-vous vers votre ordinateur et chercher le groupe rock Dionysos. Reste à savoir si la chanson Oh When the Saints l’obsède plus que J’ai demandé à la Lune. La mécanique du cœur n’est pas son premier essai d’écriture (sans compter les paroles qu’il produit). Quelques nouvelles et son roman autobiographique lui ont permis de s’échauffer et de préparer son public à ce roman émouvant, romantique et somptueux.

Les éditions J’ai Lu ont dû rééditer cette sensible histoire après son adaptation cinématographique. Le dessin animé, sorti en 2013, avec la belle femme chocolat (Olivia Ruiz) pour donner sa voix à Miss Acacia. Mathias Malzieu a également composé toutes les chansons accompagnant le film ; elles complètent aussi magnifiquement le livre. L’auteur se sert de sa propre histoire sombre pour nourrir son roman pour le rendre plus vivant, plus combatif que jamais.

Publicités

Femme et tenue de combat

femme et tenue de combat life lifestyle banner

Aujourd’hui, j’ai décidé de mettre une jupe. Ca peut vous sembler banal et vous avez sans doute envie de fermer l’onglet de votre navigateur. Mais ça ne l’est pas pour moi, parce que je suis TOUT LE TEMPS en pantalon. Malheureusement, je devine d’avance les commentaires de mes collègues et mon cerveau me demande si je vais être capable de les accepter.

Cette histoire peut sembler tout bête. Mais elle est vraie. Sérieux, ça ne vous est jamais arrivé ? Un truc que vous avez dans votre garde-robe, que vous mettez rarement et que vous avez peur des commentaires, des reproches, des remarques un peu trop libidineuses que vous pourrez entendre dans la rue, par vos amis, par vos collègues de bureau.

Pourquoi se demande-t-on si ça va plaire ?

La féministe qui est en moi aime à croire que je m’habille comme je l’entends, comme je le souhaite. Mais est-ce vraiment le cas ? Le plus important est de se faire plaisir. Certes. Mais la réaliste me rappelle que je ne fais pas tout ce que je souhaite faire, que je ne m’habille, me maquille pas comme je le souhaite réellement. Je suis loin d’être une fashionvictim mais j’aime suivre la mode, mettre un coup de mascara et croire que je ressemblerai à Marion Cotillard ou Madonna quand j’aurais son âge. Alors oui, Coco Chanel et autres modèles nous ont montré qu’il fallait être la plus maigre, la plus resplendissante, la plus plus… Et ben non, en fait, j’ai juste besoin d’être moi-même. Mais là n’est pas mon propos.

Mon problème est que lorsque je me rends au travail, je me dois d’être stricte, présentable et chaleureuse. J’ai besoin de me sentir bien et de réussir à véhiculer des messages à mes clients. Un bisounours en pyjama les ferait sans doute rire mais ma crédibilité serait ruinée. J’ai trouvé des tenues qui me vont, me correspondent à base de pantalons et de chemises suivants mes formes. Classique me direz-vous mais qui fonctionnent.

Et la jupe alors ?

Si jouer du décolleté ne me dérange pas trop quand il faut faire accepter des problèmes et des retards de livraisons, il en est tout autre pour la jupe. (Il en est de même pour les robes.) Elles – la jupe comme la robe – ont une consonance différente qu’un pantalon, pour moi, même si je les associe à des collants. Difficile de l’expliquer. Je me sens quasi nue avec ces vêtements. Oui, j’ai bien conscience d’en être loin. Mais c’est le cas.

Je ne compte plus le nombre de regards, de remarques auxquels j’ai le droit à chaque fois que je sors dans cette tenue. (Et je parle uniquement des salaces hein, pas celles sympa ou avec un regard approbateur (qui sont tout de même perturbantes parfois).)  Et non, Messieurs (et Mesdames), cela n’a rien à voir avec la longueur de mes jupes (parce que la plus courte doit arriver cinq centimètres au-dessus des genoux).

Ce blocage psychologique n’est pas aussi fin que les fils d’une robe. Mes parents ont tellement été marqués par la révolution de Mai 68 qu’ils ont peut-être trop encré en moi ce besoin d’indépendance féministe, doublé par la société actuelle.

Alors, ce matin, je n’ai pas réussi à mettre cette jupe mais qui sait demain de quoi sera fait ?

Bilan du #LoveRead

C’est la fin du mois de Saint Valentin, d’amour et de romance. Une aventure livresque et filmographique incontournable.

Premier LoveRead glorieux

Le LoveRead a été une formidable aventure pendant un mois. Des heures de visionnage et de lecture. J’ai adoré voir et lire vos réactions sur les divers articles du LoveRead. Que ce soit la Saint Valentin, l’amour vache, la rupture, les coups d’un soir, etc. Quelques soient les divers types amours, ils sont difficiles à gérer mais leurs présences sont inéluctables.

LoveRead Un mois d'amour à venir

Premier LoveRead réussi

Pendant ce mois, j’ai été baigné d’amour. Les trois lectures m’ont ému. L’amour apparaît plus fort que l’Histoire, la famille et les conspirations. Les films m’ont tout autant affecté. Il faut dire qu’Hollywood n’a pas son pareil lorsqu’il s’agit d’amour, d’affection ou d’amitié.

loveread envolee de ballons en coeur

Le LoveRead se finit sur une note d’amour et d’émerveillement. J’ai envie de réitérer cette expérience l’an prochain. Et vous, comment était votre #LoveRead ?

#LoveRead : L’amour vache, impossible et la rupture

LoveRead amour impossible rupture Saint Valentin lifestyle life banner

L’amour vous fait ressentir nombre d’émotions du plus beau au plus détestable, du plus merveilleux au plus larmoyant.

La fausse relation

Le coup d’un soir qui s’est transformé en relation… Enfin, c’est ce que vous pensiez, mais Arnold continue de vous prendre pour un coup. Arnold se fout de ce que vous lui racontez. Il ne prend pas en compte que vous soyez malade, que vous préfériez plutôt demain qu’après-demain parce que vous avez organisé votre soirée avec vos copines pour aller voir Fifty shades depuis longtemps. Non, c’est toujours lui, Arnold, qui programme vos soirées et chez vous de préférence. Les programmes des soirées ne changent pas, ou presque (pour ne pas dire jamais) : vous parlez deux minutes tous les deux, vous mangez en matant la télé et vous allez visiter le dessous de la couette. Arnold a complété sa mission, il vous renverra un SMS dans deux jours pour s’assurer qu’il vous a bien à la botte (et vous lui en aurez déjà transmis 12 l’heure précédente la réception du sien). La donne est faussée.

L’amour à contresens

L’amour ne s’exprime pas seulement entre un homme et une femme, comme aiment à le penser M. Fillon et M. Trump. Il est tout autant présent entre deux femmes, entre deux hommes, entre un enfant et son parent, entre deux ami(e)s, entre sœurs et frères, etc. Vous les aimez, mais il y a des moments où ils vous sont insupportables ! Dans ces moments, vous vous sentez capables de tout, surtout contre eux. Votre amour semble compromis. Il vous faut alors déplacer des montagnes pour vous retrouver dans une situation « normale », concédant quelques terrains pour mieux vous reposer.

L’amour est un sentiment compliqué. Le gérer l’est encore plus. Et pourtant, on continue à demander toujours plus.

#LoveRead : La Saint Valentin, un jour d’amour, ou pas

LoveRead Saint Valentin amour ou pas banner

La Saint Valentin est la fête des amoureux. Sauf que personne n’aime le fêter, y compris les personnes en couples. Alors les célibataires… Mais qu’est-ce qui nous empêche de nous faire plaisir ?

La fête des amoureux, ou pas

Et si, c’est prouvé ! Que vous soyez en couple, ou non, personne n’aime fêter la fête des amoureux. (Ou très peu.) En fait, il n’y a que les personnes en couple depuis peu (moins de 2 ans) qui s’enthousiasment pour cette fête. Ou plus exactement, qu’ils acceptent de faire un effort l’un envers l’autre.

LoveRead Saint Valentin amour ou pas effort consenti

Après tout, l’amour se doit d’être vécu chaque jour. Même si un jour est plus spécial que les autres.

Le faire plaisir

Alors qu’on soit en couple, ou pas, vous avez bien un moyen de faire plaisir, d’offrir un cadeau.

LoveRead Saint Valentin amour ou pas top 10 cadeau

Les classiques ont toujours le vent en poupe. Les fleurs, les bijoux et les chocolats ont déjà envahi vos boîtes mail et vos rues.

J’aime l’idée de prendre cette journée sous forme de faire plaisir et se faire plaisir. Je me suis repérée quelques produits absolument indispensables, notamment un rouge-à-lèvres Lipstick Queen mat mauve et rose, parfait pour tous les jours et une palette de quatre ombres à paupières Dior, parfait s’enivrer du futur retour du printemps. Et sinon, je peux toujours faire une tentative avec Ma bière box ou Rhum Attitude, les péchés qui font du bien.

#LoveRead : Un mois d’amour à venir

LoveRead Un mois d'amour à venir

Je vous ai averti l’an dernier que je souhaitais participer à toujours plus de challenges. Et bien, j’en créée un nouveau : le LoveRead.

De l’amour sous toutes les formes

Je sais que vous aimez les challenges. Et mon petit doigt m’a dit que le #Read24h ne vous suffisait pas à vous satisfaire. Il s’agit d’un challenge littéraire (comme son nom l’indique) et cinématographique (comme son nom ne l’indique pas). Vous allez voir, c’est très simple.

Le LoveRead va se dérouler tout le long du mois de Février. Vous allez avoir deux programmes à votre disposition pour que tout le monde puisse y trouver son compte. Vous devez choisir l’un des programmes (ou les deux, si vous êtes des lecteurs confirmés). Chaque programme comporte un livre et un film. Vous pourrez choisir votre pile à lire et les vidéos que vous souhaitez. Seulement pour l’un d’entre eux, vous devrez suivre un thème.

La Romance : un livre et un film qui parlent d’amour, de rencontres à n’importe quelle saison.

La Saint Valentin : un livre et un film qui se déroulent lors de la fête des amoureux et sur tous les genres.

loveread envolee de ballons en coeur

Pour partager ensemble cette aventure, vous pouvez utiliser le #LoveRead sur les réseaux sociaux et pour m’aider à vous à suivre et échanger, complétez ce formulaire.

On se donne rendez-vous dans une quinzaine de jours pour débuter un mois de lectures et de films ensemble.