Sauf les fleurs, Nicolas Clément (Libretto)

sauf les fleurs nicolas clement libretto banner

Par sa langue, Nicolas Clément crée rien moins qu’un territoire pour la beauté. C’est par la beauté qu’il nous tient, et non par le goût du malheur, du sang, du pire. C’est un tour de force.

– Valentine Goby

La beauté perdue

Marthe aide son petit frère, Léonce, à se préparer pour aller à l’école du village. Pendant ce temps, leur mère prépare le petit déjeuner dans un silence total et lugubre. Myriam, la voisine, vient aider avec les animaux en cas de besoin. Le père règne par la terreur, sur ses enfants, sa femme et le village. Marthe aime sa mère et son frère mais doit partir pour survivre à l’ignominie. Elle affronte son père année après année, jusqu’au jour où elle ne peut plus.

weekenda1000 sauf les fleurs nicolas clement libretto

La lumière (re)trouvée

Nicolas Clément a redéfini la syntaxe, comme le dit si onctueusement Valentine Goby, la lauréate de Fondation Hachette 2002. La réforme de l’orthographe n’a plus qu’à encaisser les coups avec Sauf les fleurs.

« Il nous conjugue et nous accorde comme il veut. Il est notre langue étrangère, un mot, un poing, puis retour à la ligne jusqu’à la prochaine claque. »

Le voyage – dans le temps, l’obscurité et l’espace – offert par l’auteur marque, blesse et nous laisse pour KO. La futilité reste au premier round, la défaite arrive au second et les fleurs gardent la tête haute.

L’étranger, Albert Camus (Folio)

Célèbre et barbante

Cette œuvre est tellement célèbre, que c’est un classique à notre époque.

« Aujourd’hui, maman est morte. »

Monsieur Meursault vient de perdre sa mère. Il doit faire face à ce fait, sans en avoir entièrement conscience, tout en continuant à faire face à la vie au lendemain de la seconde guerre mondiale. Nous découvrons ainsi tous ces moindres faits et gestes sur plusieurs pages, sans évènement notable.

99061-letranger2bde2balbert2bcamus

Un si grand écrivain

Albert Camus est un très grand écrivain. Sa plume est majestueuse et tout en prose. Dès son premier roman, il devient un homme important et reçoit le prix Nobel de la littérature, en 1957.