Destins obliques, Nicolas Wolters


Illan et Nils débarquent à Rio de Janeiro après de longues heures de vol, dans des conditions très améliorables. Ils espèrent tous les deux voir Cédric rapidement après l’immigration, mais ils sont attendus par un homme avec une carte au nom de la société. Les empêchements arrivent et sont en sécurité jusqu’à la voiture. Illan et Nils, les administrateurs, souhaitent de faire de nouvelles affaires agro-forestières avec Cédric.

Seulement, Cédric s’est préparé pendant des mois, sans dire quoi que ce ne soit à personne. Que ce soit sa campagne, ou cet enfant qui l’appelle « papa ». Six mois auparavant, il a fait renouveler son passeport. Chaque semaine, Cédric retire de l’argent, très peu, sans se faire remarquer, sur les comptes bancaires de Nils. Rosemeir lui avait dit que ce serait facile, dès qu’il avait fait son choix. Cédric abandonne téléphones et cartes bancaires un matin, où il monte dans une voiture d’un assistant de Rosemeir. Toutes les actions de Cédric sont calculées et il sait rester indifférent face aux événements, jusqu’à son départ.

Le jour de son départ, la veille de l’arrivée d’Illan et Nils, il se rend avec sa procuration à la banque et fauche le compte de l’entreprise. Après son retrait, Cédric laisse la voiture avec tous les papiers et un message pour les administrateurs. Illan et Nils décident de se rendre à la banque, puis chez Cédric. Ils trouvent seulement Maria, sa campagne, qui ne comprend pas pourquoi ils ont la voiture, mais pas Cédric avec eux. Les administrateurs doivent absolument retrouver Cédric et l’argent, il en va de leurs honneurs, de leurs noms et de leurs neuf années de travail qui bloqueront toute la société et la confiance des actionnaires.

Nicolas Wolters s’est totalement reconverti dans les projets écologiques, après plusieurs années au barreau de Bruxelles. Vous vous direz peut être que l’auteur se focalise sur des détails au début du roman, mais tous ces détails ont une importance. L’histoire est complexe mais bien ficelée. Je n’imagine pas toute la préparation que le romancier a dû mettre en place pour cette intrigue. Vous pourrez facilement vous accrocher à un personnage ou un autre, quel que soit votre âge ou vos sentiments. Je pense que c’est l’un de ces livres qu’on peut lire plusieurs fois et en avoir plusieurs lectures différentes. Si vous aimez les enquêtes et les poursuites, alors prenez Destins obliques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.