Flux – Les enfants de Joans, Célia Barreyre (Marathon Editions)

Le syndrome de Joans extermine la population. Cela fait plusieurs années et aucune solution arrive.

Le syndrome de Joans est une maladie qui extermine la population, depuis qu’elle est arrivée. Personne n’a réellement d’explication comment celle-ci s’est déclenchée. Quoi qu’il en soit, elle est présente et installée. Le chercheur Joans a réussi à l’identifier d’un point de vue biologique, ce qui lui a permi d’avoir son nom maintenant mondialement connu. Mais, personne ne sait comment l’arrêter, la freiner ou même en prémunir des symptômes. Et ils sont d’une violence inouïe. Votre corps chauffe, brûle, voire brûle votre peau, mais aussi vos organes et cela a de graves incidences sur vous, et même la mort.

A chacune de ces crises, le malade peut mourir, ayant ainsi l’impression d’avoir une épée de Damoclès permanente sur leur tête. Une grande partie de la population a été disséminée aux premiers jours de l’apparition de la maladie, maintenant, les adolescents atteints ne voient presque jamais leurs 20 ans. Alors l’Etat est intervenu et a ordonné les recherches pour trouver des solutions pour traiter la maladie, mais aussi, pour assurer au mieux la protection des malades. Les adolescents malades sont dans des structures spécialisées, où ils ont leurs cours et des suivis médicaux personnalisés. Ces structures sont adaptées pour émettre l’alerte rapidement, quel que soit l’endroit, en cas de crise d’un élève. Personne ne peut jamais être seule. Les médecins envoient dans le coma artificiel les enfants pour leur éviter de subir des douleurs insupportables, en cas de crise, puis essaient de traiter l’étendu pour les maintenir en vie.

Lili fait parti de ses adolescents malades. Elle a eu sa première crise à l’âge de douze ans, puis elle a intégrée l’école spécialisée. Dans ce grand chaos, Lili a conscience d’avoir de la chance : ses parents sont en vie et l’un des ses également. Son deuxième en est mort, mais elle sait que la majorité des personnes s’est retrouvée du jour au lendemain orpheline. Après quelques années dans cette école, Lili aime défier l’autorité de cette prison (psychologique), sécher les cours et passer du temps dans sa chambre seule. L’intendante n’a aucun égard pour elle lorsqu’elle la convoque pour la punir de ses absences répétitives et manque de travail sérieux dans les matières.

Et puis, un jour, deux jeunes adultes arrivent nouvellement à l’école. Ils semblent trop âgés pour survivre au syndrome de Joans, mais en sont bien porteurs. Les jumeaux ne savent et ne comprennent pas – tout comme les scientifiques – la raison pour laquelle ils n’ont jamais fait de crises. Le mystère a besoin d’être percé. D’un tout autre coté, Lili est la seule du campus à véritablement leur apporter sa confiance. Les autres étudiants ont peur ou n’ont pas envie d’être à leurs contacts. Les jumeaux vont lui montrer un moment de pure bonheur et de partage. Ils appellent cela le Flux, vivant un monde parallèle de chaleur, d’amour et de béatitude. Ils ne peuvent l’expliquer, mais à chaque fois qu’ils reprennent conscience, ils sont rechargés d’une volonté claire pour continuer leurs projets et essayer de sauver le reste de la population.

Marathon Editions est une maison d’édition très jeune et s’appuie sur les jeunes adultes auteurs pour fournir leur catalogue. Ce combo donne des romans originaux et enthousiasmants. Passionnée de littérature, Célia Barreyre lit, chronique et écrit. Son bagage de rôliste l’attire inexorablement vers la science-fiction. L’histoire est construite, aboutie et atypique. Prenez le temps de vous imprégner, il vous faudra du temps pour imaginer ce monde, ce nouveau possible monde dystopique, presque apocalyptique.

Publicités

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.