Le sourire d’un ange, Marie Nocenti (IS Edition)

chronique Le sourire d’un ange Marie Nocenti IS Edition romance service presseLuukas est un musicien professionnel. Elisa est une professeure de collège. Tous les deux vont subir des événements atroces et devoir se reconstruire.

Luukas est un musicien professionnel. Son talent s’exprime dans le heavy metal. Avec sa famille, plus exactement ses frères, et Luukas sont connus à l’international. Leur groupe cartonne. Mais ils ne sont pas comme tous les groupes de rock, ils respectent les personnes qui les entourent et ne sortent jamais avec leurs fans. Luukas a rencontré Hansa, une jeune femme quelques années auparavant. Ils se sont mariés et ont eu un enfant ensemble, Matias. Lors d’une tournée du groupe, un accident de voiture arrive et Hansa se retrouve tétraplégique.

Elisa est une professeure de collège. C’est le début des vacances scolaires d’été. Le mari d’Elisa est irrité après tous ces mois, il n’en peut plus. Son métier l’accapare et tout le monde semble vouloir le mettre hors de lui. Après un problème de trop, il frappe Elisa. La femme ne sait pas quoi faire, sous le choc. Elisa part avec son mari et son fils de 8 mois en vacances. Sur la route, le fils d’Elisa perd son calme. Elisa se détache pour tenter d’attraper son biberon qui a glissé. Un ralentissement survient d’un seul coup et le mari d’Elisa n’a pas le temps de freiner. Elisa est projetée par le pare-brise à plusieurs mètres. La voiture prend feu avec les deux personnes qu’elle aime dedans bloquées.

Encore une fois, la nouvelle publication d’IS Edition m’a dévastée. Je vous donne un ordre d’idée : le premier chapitre m’a quelque peu énervée et je me demandais si j’allais poursuivre s’il continuait ainsi. Je m’attaque au second chapitre sur le trajet retour et je me surprise en larmes (dans le métro, en train de me battre des épaules pour essayer d’attraper cette foutue barre). A ce moment là, je me suis clairement dit que c’est un roman qui prend son temps, pour lequel votre cerveau a besoin de travailler entre deux moments de lectures, et qu’il allait me faire osciller les émotions, sentiments comme il le souhaite. Quand on en arrive à ces conclusions, on se dit tout de suite que l’autrice – Marie Nocenti – est une génie de littérature.

De plus, d’après la dédicace, ses écrits semblent se baser sur des faits réels (faites attention à vous à tout moment, les accidents arrivent toujours trop rapidement). Alors oui, la maison d’édition IS Edition m’a fait parvenir gratuitement ce roman pour que je puisse le découvrir (et non je ne suis pas payée et c’est mon choix). Ce n’est pas parce que la maison d’édition m’a envoyé un service presse que je le chronique. Je l’ai lu parce que j’adore lire ces histoires où l’on rencontre nos deux héros, que l’on sait qu’ils vont se rencontrer et peut être passer un bout de temps ensemble. J’ai lu ce livre parce que c’est le cheminement qui m’intéresse, vous savez, ce moment déclic où les héros commencent à se battre pour retourner à la vie, tout en sachant que ce sera difficile, et ils essaient. Ils essaient, se lancent, se heurtent à des problèmes et continuent à essayer de se reconstruire contre soi-même, car la seule personne qui peut vous entraver de votre liberté, c’est vous-même.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.