Le Phare, Jean-Bernard Lemal (IS Edition)

chronique Le Phare, Jean-Bernard Lemal IS Edition polar banner

Véra Lesueur vit un conte de princesse, avec son mari riche et ses amis impétueux. Son mari a toutefois décidé de choisir une autre vie.

Le repère

En rentrant chez elle après une longue journée, Véra Lesueur trouve son époux dans son lit conjugal avec une autre femme. Plutôt que de se laisser tenter à ces diverses émotions de colère et de violence, Véra décide de partir en voyage pour effacer ces images de sa tête. Elle se trouve dans un petit village de la côte du Gabon, pensant toujours à ce qu’elle a vu.

Mais avant, elle fait un détour par l’un de ces tue-ennuis. Après tout, sa classe lui impose de se montrer quel que soit les circonstances. Ignorant les nécessiteux, Véra observe le déroulement de la soirée. Véra se rapproche de Simon, qui paraît tout aussi désappointé qu’elle. Mais avant qu’une relation puisse commencer entre eux, un enfant avance une annonce pour le moins originale. L’ingénieur diplômé de l’Insitut du pétrole, Julien Lesage, vient d’être retrouvé sur la plage décédé. Julien devait être présent sur la plateforme pétrolière toute la semaine. Véra se voit obligée de contacter son mari, le PDG de l’industrie afin de lui signaler ce terrible méfait.

chronique Le Phare, Jean-Bernard Lemal IS Edition polar

Le dirigeant

Depuis sa naissance, Jean-Bernard Lemal a un parcours atypique. L’île de Madagascar l’a bercé et commencé son éducation. Sa grand-mère lui apprend à lire et à écrire. Sa scolarisation commence seulement à l’âge de neuf ans, lorsqu’il débarque en France. L’auteur s’essaie à la musique, puis parcours les plateformes pétrolières, pour finir consultant sur des projets internationaux. Vous pouvez découvrir ces autres magnifiques collaborations avec la maison d’édition marseillaise.

IS Edition n’est plus à présenter sur ce blog (vous pouvez découvrir quelques-unes de leurs productions par ici). La maison d’édition est de taille humaine et familiale. Elle transmet sa chaleur par sa position méditerranéenne et son envie de partage. Pendant un moment, j’ai cru que la couverture était une photographie, mais c’est une illustration. Le travail de Les Solot attire l’œil, d’autant plus quand on apprécie la mer et l’attrait du contraste des lumières.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s