Warcross, Marie Lu (Pocket Jeunesse)

chronique warcross marie lu pocket jeunesse science-fiction fantasy série banner

Emika est une jeune femme de 18 ans. Son père est mort suite à un cancer pendant son enfance, en la laissant avec le plein de dettes.

Le jeu de la réalité

Emika se retrouve en foyer, mais elle n’a plus aucune joie de vivre. Son père allait chercher des fleurs du jour de pluie, pour rendre la journée plus lumineuse. Emika sèche les cours et ne s’intéresse plus à rien. Jusqu’au jour où elle entend parler du révolutionnaire Hidéo, suivi de son interview. Hidéo est un jeune adolescent à l’époque et il a trouvé le moyen de créer des lunettes de réalité virtuelle, où la frontière entre réalité et virtuelle n’existe plus (sauf si vous relirez les lunettes). Vous pouvez combattre un dragon en plein New York ou simplement vous dorer la pilule à Tahiti.

Comme tous les jeux, il y a la partie agréable et la partie moins charitable, où les hackeurs et craqueurs cherchent à monnayer leurs actes (retrouver les endettés, exécuter des contrats, faire évoluer la politique…). Emika n’est pas seulement une jeune femme dans ce monde. Le jour de l’interview d’Hidéo, elle a repris goût à la vie, à chercher des solutions, à commencer par résoudre les problèmes de programmation que son exercice lui imposait. Elle est devenue hackeuse pour résorber ses dettes. Et alors qu’elle trouve un moyen de voler un objet unique en plein match d’exhibition mondial de Warcross pour terminer de combler ses dettes et factures, Emika se retrouve dans le jeu et fait bugger Warcross.

chronique warcross marie lu pocket jeunesse science-fiction fantasy série

Le jeu de la vérité

Marie Lu a commencé sa vie en Chine, où elle a vécu pendant cinq ans. Ces quelques années sont restées ancrer dans sa mémoire et aujourd’hui, elle nous en sert une petite part dans sa nouvelle série. L’enfant est ensuite allée aux Etats-Unis, puis elle a grandi dans les jeux vidéo jusqu’à en créer. La conception et la programmation n’ont pas de secrets pour elle et c’est bien grâce à ses ingrédients que l’auteure lâche les jeux vidéo pour trouver la plume et débuter sa nouvelle carrière.

La maison d’édition Pocket Jeunesse savait à quoi s’attendre en prenant Marie Lu comme nouvelle autrice. La qualité de l’auteure n’est plus à démontrer. Marie Lu, déjà connu mondialement pour sa série Legend, présente sa nouvelle série Warcross. La réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et la réalité augmentée n’arrivent pas à faire de bons en avant car elles font peur, elles sont tout de même l’avenir et peuvent être contrôlées. L’autrice nous marque son originalité et fait tomber les pièges, tels les jeux vidéo ; Emika, une jeune femme hackeuse ; le DarkWeb, pas seulement un endroit où l’on peut croiser tueur et terroriste. Cette entrée en matière va vous donner des frissons et va vous envoûter, comme un véritable jeu vidéo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s