#LoveRead : Jusqu’à la fin des temps, Céline Guillaume (Underground)

Cassandra est une jeune femme, petite et frêle. Elle tente difficilement de faire face à la société, sans petit-ami et sans travail. Mais Cassandra n’est pas que cela…

Les temps infinis

Cassandra vient de perdre son travail. Elle ne se laisse toutefois pas abattre. Elle part directement à la recherche d’un nouvel emploi, mais elle n’est pas encore prête à tout accepté. Elle ne veut pas quitter sa terre, sa campagne. Elle ne souhaite pas se reloger en ville pour être à proximité de tout. Même si à son âge, la société attend plutôt d’elle qu’elle soit dynamique, qu’elle découvre tous les pays et qu’elle s’épanouisse pour tout. Cassandra a besoin de calme et de silence pour respirer, vivre.

Alors quand sa meilleure amie, Lucia, lui propose impose de venir chez elle, en ville le temps qu’elle retombe sur ces pieds. Cassandra se voit obligée de refuser. En plus, Tristan, le petit-ami de Lucia, sera forcément présent et c’est déjà un supplice de les voir ensemble alors que Cassandra a un crush pour lui. Et puis, il y a aussi ce moment étrange que Cassandra a du mal à intégrer : cette vieille femme qui est apparue sur le bord de la route, la prévenant d’un accident puis disparaissant et les rêves depuis.

chronique jusqu a la fin des temps celine guillaume underground romance loveread

Les temps renouveaux

Céline Guillaume construit une magnifique histoire d’amour, de fantaisie et de base historique. Elle s’inspire de son cursus pour étoffer ses écrits. Son travail et ses recherches l’ont mené à une quinzaine de publications. Comme dit le proverbe : jamais deux sans trois, l’auteure a retravaillé, renommé et republié ce roman pour la troisième. Sa sincérité, son souffle d’imagination et le monde médiéval vont vous envahir.

Cette histoire a visiblement envoûté les éditions Underground. Ils ont su lui donner un goût de renouveau et de découverte à la fois. L’aventure vous inonde et les flots vous feront voguer jusqu’à votre terre de destination. La préface de Jean Markal vous envahie et vous fait oublier tout ce qui vous entoure pour mieux vous préparer à l’immersion que vous allez vivre. Même si les vagues peuvent vous faire voyager jusqu’à la fin des temps, vous n’avez aucune raison de ne pas commencer ce roman.

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.