Les derniers jours du paradis, Robert Charles Wilson (Folio)

chronique les derniers jours au paradis robert charles wilson science fiction folio banner

Cassie fait des crises d’insomnie depuis sa naissance. Ce soir n’échappe pas à la règle. De l’autre côté de la rue, un homme la regarde. Quand il traverse, une voiture à pleine vitesse le renverse…

Un paradis en paix

L’Amérique se prépare à fêter le centième anniversaire depuis l’Armistice de 1914. Il s’agit du plus long moment de paix sur le monde, depuis sa création. Il semble être naturel. L’humanité de la Terre n’est pas remise en question. Toutefois, quand on regarde d’un peu plus près, on s’aperçoit que quelques personnes ont des comportements discordants. Au fur et à mesure, il est devenu de plus en plus compliqué de les trouver. Maintenant, un seul élément rapide permet de les reconnaître : la couleur de leur sang.

Cassie pense que l’homme renversé est l’une de ces personnes. Elle sort de l’immeuble pour aller voir plus près. Sans se faire remarquer des voisins attirés par l’accident, elle s’approche de la victime. Son sang est vert. Il s’agit bel et bien de l’un d’entre eux. Cassie remonte à l’appartement aussi vite que la voiture a percuté la victime. Il était venu l’assassiner. Elle prend sa valise toujours prête au cas où, réveille son petit frère et part à la recherche d’une nouvelle zone en sécurité.

chronique les derniers jours du paradis robert charles wilson sf folio

Un paradis en mouvement

Robert Charles Wilson n’est plus un homme à présenter au monde de la science-fiction. Américain de naissance, il a migré vers le Canada pour sortir sa plus belle plume. Il y remporte de nombreux prix littéraires, dont le prestigieux Hugo pour Spin. A moins que vous ne le connaissiez par Les Chronolithes, un voyage dans le temps et les paradoxes à vous retourner la tête.

La collection Folio Science-Fiction comporte nombres de ces livres, si ce n’est tous (partagés chez les éditions Gallimard et Denoël). Le format poche est travaillé. La lecture est agréable et facile, a contrario de l’histoire qui vous demande d’imaginer un monde de paix centenaire. Une fois ce cap passé, il ne vous reste plus qu’à vivre cette aventure pleine de rebondissements et de questions essentielles.

Publicités

Une réflexion sur “Les derniers jours du paradis, Robert Charles Wilson (Folio)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s