Tabous, Danielle Thiéry (Flammarion)

chronique tabous danielle thiery flammarion ombres noires banner

Edwige Marion, la directrice de service de crime spécialisé, continue de travailler malgré les préparations du réveillon de Noël. Elle emmène son équipe sur Bordeaux pour les disparitions d’une mère et de son bébé, ainsi qu’un père iranien introuvable.

L’ascendance du pouvoir

Alors qu’il fait nuit depuis quelques heures, Edwige Marion est sur Paris, à son bureau, lorsqu’elle apprend la Police Judiciaire de Bordeaux réquisitionne ses services. Célia Laporte a disparu, son bébé aussi, tandis qu’ils étaient au Pôle Santé de La Teste pour une consultation. La police a tenté de contacter son mari pour savoir s’il avait des nouvelles, malgré leurs séparations, mais celui-ci est introuvable.

Marion fait appeler sa nouvelle recrue, Alix de Clavery, pour lui présenter cette nouvelle affaire, une psychocriminologue. Alix est spécialisé dans les crimes des femmes sur enfants. Elle semble donc la plus adéquate pour prendre en main cette affaire… avec l’aide de quelques collègues de terrains. Seulement, il va falloir qu’elle s’acclimate rapidement à ces derniers car pour eux, une personne de terrain est beaucoup plus utile qu’un quelconque psychologue et la bourgeoisie d’Alix, née et ayant toujours été sur Paris, n’est pas la bienvenue dans la région bordelaise.

chronique tabous danielle thiery flammarion ombres noires

La connaissance de l’Histoire

Danielle Thiéry tourmente ses lecteurs, passant du point de vue du probable assassin à celui des flics sans cesse afin de les perturber. Les lecteurs pensent connaître « la vérité » alors qu’ils ne savent ce que l’auteur leur laisse voir, entendre, sentir. Sa maîtrise du sujet ne peut être remise en question après ses années d’expérience au sein de la police française. La plume de Danielle Thiéry brille dans la noirceur de son histoire.

La collection Ombres noires ont réussi le coup magistral de recruter, dans ses rangs, la première femme à devenir Commissaire divisionnaire de la police française. Les éditions Flammarion ne sont pas prêtes de la laisser filer. La composition de ce polar incombe aux lecteurs de suivre le rythme d’un policier mais permet également de laisser le temps à la digestion. Peu importe les évènements, peu importe les sentiments, le policier doit aider à la résolution de l’enquête, quoi qu’il se passe dans son subconscient.

Publicités

Une réflexion sur “Tabous, Danielle Thiéry (Flammarion)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s