A découvert, Harlan Coben (Pocket)

chronique a decouvert mickey bolitar harlan coben banner

Après le meurtre de son père, Mickey Bolitar se retrouve chez son oncle inconnu. A peine rentré, sa petite amie est portée disparue sans laisser de traces.

Une réalité déconcertante

Mickey est un adolescent de quinze ans. Il vient de faire son entrée en seconde dans le même lycée que l’avait fait son père à son âge. C’est la première fois qu’il fait son entrée en classe dans un bâtiment américain. Avant, Mickey vivait avec ses parents à travers le monde dans le but d’aider les associations d’enfants. Son éducation était faite par les personnes qu’ils rencontraient au travers de leurs voyages.

Pour sa rentrée en seconde, le père de Mickey a décidé que son fils devait avoir une vie plus stable et de retourner vivre aux Etats-Unis. Quelques semaines après leurs retours, un accident de voiture tue sur le coup le père de Mickey. La mère est détruite. Mickey se voit confier à son oncle qu’il ne connait que de nom. La rentrée des classes n’est pas la plus facile. Alors trois semaines plus tard, quand sa petite amie disparaît, Mickey a besoin de la savoir en vie et de la retrouver.

chronique à découvert harlan coben

Une nouvelle chasse

Harlan Coben sait garder son public en éveil et en attente. Pour le lecteur, la rencontre de Mickey et de Myron s’effectue qu’après avoir engrangé 20 % du livre. L’attente peut paraître longue mais les rebondissements font passer cette rencontre (et leur relation) au second plan, ce qui dépeint l’univers de Coben. Sa plume polarisante est toujours aussi majestueuse et redoutable.

Cécile Arnaud nous laisse ressentir les écrits de Coben grâce à sa traduction fine. Elle est toutefois moins enthousiaste concernant les échanges par SMS entre adolescents. Les éditions Pocket ont fait un bon pari pour cette réédition (publié en France chez Fleuve Noir). Même s’il s’agit d’un poche, quelques efforts de mises en page sont présents. Pocket a aussi ajouté le premier chapitre du deuxième tome pour ajouter à l’incitation. La saga polar Mickey Bolitar de Coben apparaît comme une nouvelle jeunesse de l’auteur, de ses lecteurs et de sa plume.

Publicités

5 réflexions sur “A découvert, Harlan Coben (Pocket)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s