L’héritage, Christopher Paolini (Bayard)

chronique heritage christopher paolini bayard banner

Fort de son expérience, Eragon part à la conquête Urû’baen pour vaincre Galbatorix, le roi d’Alagaësia qui a décimé sa famille. Sa compagne, Saphira, le protège de tous les peuples et de lui-même sans une once d’hésitation mordante.

La crypte des âmes

Après leur victoire dans la ville portuaire de Feinster, Eragon et Saphira pleurent la perte de leurs maîtres Oromis et Glaedr, qui sont tombés sous les assauts de Murtagh et Thorn. Nasuada dirige les Vardens et les Surdans vers le briseur d’œufs, tente de parer les problèmes de nourriture et d’hommes par sa stature et affronte ces propres démons qui remettent en cause son autorité. Orik, le frère de sang nain d’Eragon, prend ses responsabilités, fait face pour aider les Vardens et obtient la légitimité de son clan, de son peuple et de son pays.

Eragon gère ses sentiments envers Arya, la fille de la reine des elfes et ambassadrice de son peuple au sein des Vardens. Les responsabilités d’Arya empêchent l’élan fougueux d’Eragon de s’exprimer. Saphira contrôle sa jalousie naissante à coups de crocs, de griffes et de chasses. Roran a mené les habitants de Carvahall jusqu’au Vardens avec succès. Ses talents de combattants s’affirment mais doivent être développés et surtout son insubordination doit cesser. Les protections d’Eragon envers son cousin ne serviront pas face à sa désobéissance malgré ses exploits.

Murtagh cherche un moyen de se défaire de l’emprise de Galbatorix, de lui échapper pour lui et son dragon. Malgré les conseils de son demi-frère (Eragon), faire face au Roi de l’Alagaësia n’est pas chose facile car son expérience des Parjures lui permet de parer à toute éventualité.

chronique heritage christopher paolini bayard

La découverte de son vrai nom

Christopher Paolini a passé 12 années à écrire cette série. Cette saga se clos par ce tome tellement travaillé – comme toute la série – que l’on a du mal à imaginer le temps, la force et l’esprit qu’il a fallu déployer à l’auteur et aux éditeurs pour nous permettre de vivre chaque instant de cette aventure. Après toute cette imagination et cette inventivité, on pardonne les quelques détails incongrus que l’on peut trouver ; par exemple, Roran lance son bouclier et trois secondes plus tard l’a pour se défendre face à l’ennemi.

Le combat contre Galbatorix est insignifiant par rapport à la série et c’est bien dommage. A travers Eragon, Safira, Roran, Arya, Orik et Nasuada, on a découvert tout le paysage de l’Alagaësia, grandi avec Paolini et pris de la force au fur et à mesure des affrontements, tels les jeux-vidéo, on s’attend à un combat final épique. La pression redescend doucement en nous laissant voir d’autres ouvertures que l’auteur tient à clarifier jusqu’au dernier mot.

J’ai pris environ dix années à lire cette saga et comme Christopher Paolini, je vais rester ouverte à ce monde et lire des spin-off bientôt.

Restez connecté

Le meilleur de l’Alagaësia
◈ Acheter L’Héritage sur Amazon, Fnac ou Google
◈ Besoin d’un retour sur le 1er tome ? le 2e tome ? le 3e tome ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s