Les convalescentes, Michèle Gazier (Seuil)

Les Convalescentes Michèle Gazier couverture

Lise est une professeure, mariée et mère de famille. Elle ne sent pas à l’aise et ne comprend pas pourquoi. En une soirée, sa vie change du tout au tout et elle se retrouve à Saint-Libron.

Les valétudinaires

Saint-Libron est une maison de repos qui permet d’accueillir toutes les personnes qui en ressentent le besoin, qu’elles aient des problèmes psychologiques ou moteurs. Lise a choisi cette maison de repos par rapport à son assurance. Elle devra faire face à ses pires démons en la personne d’Oriane, une jeune femme d’une vingtaine d’années qui refuse de se nourrir. Les deux femmes pourront se distraire avec les nouveaux arrivés : Daisy et son mari, Maxime, qui séduit toutes les personnes qu’il rencontre.

Les Convalescentes Michèle Gazier

L’infirmière en chef

Michèle Gazier nous transporte dans cette maison de repos et au travers des voyages, de la musique et du septième art. Ces personnages blessés, marqués font de la vie des problèmes microscopiques et de la joie de vivre. Cependant, la rencontre des personnages me semble pas assez perspicace, élaborée et trop flagrant délit. Le réalisme de cette histoire fait qu’une partie du livre est votre réalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s