La théorie de la tartine, Titiou Lecoq (Au diable Vauvert)

2006. Internet évolue très vite. La première sextape française unie une bloggeuse, un hacker et un journaliste.

L’amitié naît… d’une fesse

Marianne est une étudiante blogueuse en vacances. Christophe investigue le tout nouveau site YouPorn et y reconnaît une personne qu’il suit de temps en temps sur Internet. Il la contacte afin de faire une interview. Toutefois Marianne n’est pas ravie d’apprendre que son cul ses fesses sont sur la blogosphère. Après avoir enregistré la vidéo, Paul accepte de rendre le site hors service, avec ses compétences de hacker et prend un malin plaisir à faire souffrir l’ex de Marianne.

Dix ans après, Christophe, Marianne et Paul vivent toujours avec Internet, le même personnage et en même temps très différent.La théorie de la tartine

Les heures sombres d’Internet

Titiou Lecoq nous fait revivre les années où nous n’étions pas encore hyper-accro à Internet. Il passe du monde réel, l’impact d’une sextape sur les personnes ; au virtuel, la découverte des Anonymous, 4chan et du référencement ; en quelques secondes.

Le précédent livre, Les Morues, de Lecoq a dérangé bon nombre de personnes. Ce nouveau en fera tout autant. La théorie de la tartine défend la protection des données personnelles, tout en mettant en équation la bêtise des gens, les politiques et le journalisme.

Publicités

Une réflexion sur “La théorie de la tartine, Titiou Lecoq (Au diable Vauvert)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s